Nouvelle machine de décoration du verre plat

 

La société Grecque Dynamiki, bien connu pour ses sableuses vient de mettre sur le marché une nouvelle gamme de machine pour la décoration du verre plat.

Il s’agit d’une machine de dépôt de peinture sur le verre par pistolet.

 

La dimension maximale du verre que l’on peut ainsi décorer est 1800x2250 mm

Utilisation d’encres organiques ou céramiques (pour trempe ultérieure)

Programmation par PLC.

Système de changement rapide de couleurs.

Entraînement du verre par courroies

Table dépot peinture sur verre

Pour plus d'informations glass@comascotec.com

Open Days, Swiss School of Stained Glass

 

Saturday, November 30 from 10 to 17 hours

 

Presentation of the work of students in training, demonstrations, workshops for adults and children ...... ..

 

Swiss School of Stained Glass

Venice Avenue

Monthey

 

Swiss

 

Miroiterie à vendre

Localisation : grande ville côte d'azur.

Miroiterie traditionnelle avec activité menuiserie Aluminium et PVC.

Miroiterie structurée bien connue et existant depuis plusieurs dizaines d'années

Parc machines important (rectiligne, table de coupe, perceuse, sableuse...)

Cause de la cession : départ en retraite du dirigeant.

Contacter info@comascotec.com

Bavelloni va reprendre Glaston Mexico

Cette filiale de Glaston avait été créée par le groupe Bavelloni il y a 25 ans pour distribuer et assurer le service des machines Bavelloni sur le Mexique et une partie de l’Amérique du Sud. Sur cette durée elle a vendu et installée plus de 1000 machines.

De cette façon Bavelloni va renforcer sa présence commerciale et assistance technique sur une zone très importante.

Après cette acquisition Bavelloni Mexico continuera de distribuer les machines de la gamme Glaston sur sa zone d’activité et Matteo Gherseni continuera de la diriger

Bannière
Bannière

Miroiterie David. Confirmation du licenciement abusif

Leur licenciement en 2012 était abusif : à Caen, dix-neuf ex-salariés se partageront les dommages et intérêts, comme l’a confirmé la cour d’appel, le 19 janvier 2018.

Réunis, ce mardi soir, à la Maison des syndicats, les anciens salariés de la miroiterie David, société créée à Caen en 1928, ont le sourire.  « Une décision de la chambre sociale de la cour d’appel, c’est important », confirme leur avocate, Me Sophie Lecellier. Celle du 19 janvier 2018 leur est clairement favorable : leur licenciement de 2012 a été reconnu « sans cause réelle, ni sérieuse »

Cette décision confirme celle de 2015, rendue en première instance par le conseil des Prud’hommes de Caen qui avait déjà conclu à des licenciements abusifs. La faute à qui ? À leur repreneur, AGC France, représentant le groupe japonais Asahi Glass Co, leader mondial du verre.

En avril 2012, ses responsables annonçaient brutalement la fermeture de l’usine, véritable joyau du patrimoine industriel local, qui a employé jusqu’à 120 salariés. Dans les derniers jours, ils n’étaient plus que 47.  « AGC France, à l’époque de la reprise, avait fait des promesses d’investissements, rappelle Me Lecellier.  Ils ont été extrêmement limités. Les salariés ont vu, surtout, les machines et les commandes partir vers d’autres sites de production. »