La réponse de Corning au verre saphir

 

 

Après les rumeurs non confirmées de verres en saphir synthétique dans le prochain iPhone 6Corning, le créateur des Gorilla Glass qui équipent de très nombreux smartphones, tenterait de reprendre la main avec une nouvelle technologie d’écrans exempts du moindre reflet. Encore au stade du travail de recherche, les travaux financés par Corning permettent déjà d’obtenir des verres multi-texturées (à l’échelle des nanoparticules) et super-hydrophobes, ce qui fait que l’eau ou les éléments graisseux n’auront littéralement aucune prise sur sa surface.

 

Même si, à l’échelle infinitésimale, ces écrans ne sont plus totalement « plats » à cause de leurs textures spécifiques qui permettent l’élimination parfaite des fluides et des reflets, l’utilisateur au niveau « macro » ne devrait remarquer aucune différence à l’usage, même si pour le moment , aucun test n’a encore été réalisé sur un smartphone classique avec interface tactile. L’intérêt principal de cette invention (dûment brevetée) est qu’elle ne nécessite pas de nouveau matériaux ultra-chers et sophistiqués, mais « juste » la création de nano-textures sur du verre comme Corning en utilise déjà pour sa gamme Gorilla.

Ne pouvant lutter avec les coûts très élevés du saphir synthétique, Corning pourrait trouver dans ces nano-verres un moyen efficace de se différencier, jouant la carte de l’écran plus clair que clair (et garanti sans reflets) quand Apple jouera forcément de son côté la partition de la solidité absolue.

Bostik sur Glasstec

 

Bostik présentera sur Glasstec du 21 au 24 octobre à Dusseldorf de nouveaux produits dans le domaine des HMB (hot Melt Butyl) pour des applications en vitrage isolant.

Central Glass rachète deux sociétés à Guardian

Central Glass Co., Ltd., société-mère de Carlex Glass Company, vient d’annoncer sa décision de conclure un accord de transfert d'actions afin d'acquérir la totalité des actions de deux filiales de Guardian Industries Corp.: Guardian Automotive Products, Inc. (GAPI), établie à Sterling Heights au Michigan et Guardian Automotive-E S.A. (GA ESA), ayant son siège social à Luxembourg.

« La transaction aidera à consolider la participation de Carlex à la résurgence de la production aux États-Unis et à étendre notre présence à l’Europe. »

Cette transaction effectuée par Central Glass Co., Ltd. porte sur trois sites de production de verre pour l’automobile et sur le siège social de GAPI. Les sites de fabrication de verre se trouvent à Auburn en Indiana, à Ligonier en Indiana et à Grevenmacher au Grand-Duché de Luxembourg.

Ces acquisitions renforceront la position du groupe Central Glass et de Carlex en tant que fournisseurs mondiaux de produits verriers pour l’industrie automobile. Actuellement, Carlex fournit des équipements en verre d’origine et de remplacement pour une série de fabricants d’équipements d’origine pour automobiles (FEO, Fabricants d’équipements d’origine) ainsi que pour le marché des pièces de rechange. Les produits Carlex comprennent des pare-brise, des vitres pour portières, fenêtres arrière et toits ouvrants.

Shuichi Sarasawa, président et CEO de Central Glass Co., Ltd. de commenter : « Nous allons acquérir ces filiales de Guardian dans le but de renforcer encore notre activité mondiale sur le marché du verre automobile. »

« Cette démarche nous permettra une expansion géographique et étoffera notre gamme de produits, tout en augmentant le nombre de clients à qui nous offrons nos services,” a affirmé Jim Shepherd, président et COO de Carlex. « Si l’on ajoute ces acquisitions à nos capacités existantes, l’organisation regroupée est bien positionnée pour améliorer encore le service à nos clients. »

Central Glass déclare que les acquisitions augmenteront considérablement les capacités de production de pièces d’origine et de rechange, avec une gamme de produits plus étendue pour la distribution sur le marché des pièces de rechange, et entraîneront le développement d’une gamme de solutions évoluées ainsi qu’une base de clientèle plus large de fabricants d’équipements d’origine au niveau mondial. De ce fait, Carlex aura également davantage de possibilités d’étendre sa présence en Europe. La clôture de la transaction est assujettie à diverses approbations réglementaires et aux conditions de clôture habituelles.

Le groupe Central Glass prévoit d’exploiter les activités ainsi acquises sous la marque Carlex. Des représentants de Carlex prévoient déjà des synergies positives, telles que le partage de techniques de production.

« L’accord de Carlex portant sur l’acquisition du volet FEO de l’activité de Guardian, s’ajoutant à l’acquisition précédente des infrastructures de production de vitres pour automobiles Zeledyne à Nashville et au centre de distribution de pièces de rechange à Lebanon, au Tennessee, démontre clairement son engagement au niveau des activités du verre automobile, tant sur le marché des pièces d’origine que sur celui des pièces de rechange », a commenté Mike Morrison, président de Guardian Automotive. « Nos employés rejoindront une marque bien établie ayant une vision à long terme pour le secteur du verre automobile. »

« Nous souhaitons la bienvenue aux employés actuels de Guardian qui rejoindront la famille Carlex, » a ajouté Shepherd. « La transaction aidera à consolider la participation de Carlex à la résurgence de la production aux États-Unis et à étendre notre présence à l’Europe. »

A propos de Carlex

Etabli à Nashville, dans le Tennessee, Carlex est un fabricant de produits verriers pour le secteur automobile, y compris des pare-brise, des vitres pour portières, fenêtres arrière et toits ouvrants, pour les fabricants d’équipement d’origine et le marché des pièces de rechange automobiles en verre. Outre son usine de Nashville, Carlex exploite une usine de production de verre à Vonore, au Tennessee, ainsi qu’un centre de distribution de pièces de rechange en verre pour automobiles à Lebanon, au Tennessee. La société exploite également trois centres d’assemblage : à La Vergne au Tennessee, à Lagrange en Géorgie et à Lafayette en Indiana. Un bureau de vente et d’ingénierie FEO se trouve à Canton, au Michigan. Carlex a été établie en 1989 en tant que filiale de Central Glass Co., Ltd.

A propos de Central Glass

Central Glass Co., Ltd. a été créé en 1936 et son siège social se trouve à Tokyo au Japon. Conjointement avec ses filiales, Central Glass produit et commercialise du verre et des produits chimiques à l’échelle internationale.

A propos de Guardian

Guardian Automotive Products, Inc. (GAPI) et Guardian Automotive-E S.A. (GA ESA) sont des filiales de Guardian Industries Corp. GAPI et GA ESA fabriquent des systèmes de vitres pour des véhicules neufs.

Guardian Industries est une société de production diversifiée opérant au niveau mondial et ayant son siège social à Auburn Hills dans le Michigan. Elle occupe une position prédominante dans le secteur du verre flotté, des produits en verre transformé et d’autres produits de construction destiné à un usage commercial, résidentiel et automobile.

 

Découpe de verre au laser

 

Rofin Baasel présentera au salon international de l’industrie du verreGlasstec, qui se tiendra à Düsseldorf (Allemagne) du 21 au 24 octobre, un procédé de découpe de verre par laser à haute vitesse.

Le procédé Rofin SmartCleave FI, qui a été breveté, est constitué par l’association d’un laser à impulsions ultrabrèves avec une tête optique spécifique. Le processus de base repose sur le principe de filamentation laser qui permet de séparer les matériaux cassants et transparents rapidement, avec un minimum de débris et de microfissures. Il permet de travailler jusqu’à 300 mm/s dans des épaisseurs de verre allant de 100 µm à 10 mm.

Toutes les découpes sont réalisables, même celles présentant de petits rayons de courbures, ainsi que la réalisation de chanfreins sur le verre. La découpe résultante présente une rugosité de surface Ra <1 µm. Les pièces ainsi découpées peuvent supporter des torsions mécaniques qui étaient impossibles à réaliser jusqu’à présent, sans risque de casse.

Les domaines d’applications pour la technologie Rofin SmartCleave FI sont vastes et comprennent, entre autres, la découpe : d’écrans de smartphones/tablettes/TV faits à base de verre trempé et non-trempé, de verres de protection en saphir pour les montres, des sources Led/Oled et des semi-conducteurs, des substrats de verre pour circuits intégrés, des composants optiques, des verres plats pour le bâtiment, des tubes de verre pour les applications médicales, etc. D’autres matériaux sont aussi envisagés tels le cristal ou les céramiques.

Bannière
Bannière
Bannière

Ligne de production de vitrage isolant, productions petites et moyennes

Il s’agit de lignes capables de réaliser jusqu’à 300 volumes par cycle de travail de 8 heures

Une ligne de vitrage isolant est constituée des machines suivantes :


La laveuse

Le poste de positionnement des cadres

La presse

La laveuse :

Le nombre minimal de brosses nécessaires pour obtenir un lavage parfait pour une ligne de vitrage isolant est de 3 paires. En entrée de laveuse peut figurer un détecteur de verre à couche qui va piloter la laveuse afin que le verre soit lavé sans dégrader la couche. En général lors de la détection de verre à couche la première brosse se décale afin de ne pas vers l’extérieur afin d’être inactive.

Sur le convoyeur de sortie sont positionné des néons qui permettent à l’opérateur de détecter des défauts éventuels sur le verre après lavage.


Le poste de positionnement de cadres :

C’est ici que les deux verres qui vont constituer le double vitrage sont assemblés par pose de l’intercalaire.

Le premier verre se présente, est arrêté et l’intercalaire est positionné par l’opérateur. Le second verre se présente, est positionné sur l’intercalaire et le double vitrage ainsi constitué est envoyé dans la presse pour assemblage.


La presse :

il existe deux types de presses :

Presse à rouleaux : le verre avance en continue à l’intérieur de la presse et deux rouleaux de part et d’autre du double vitrage vont appuyer sur chacun des verres afin d’assembler le double vitrage.

Presse à plateaux : le double vitrage entre dans la presse et est immobilisé. Le plateau extérieur se rapproche et presse uniformément le double vitrage pour réaliser l’assemblage.

Le convoyeur de sortie de la presse peut basculer pour que l’opérateur puisse poser la seconde barrière dans le cas des doubles vitrages de dimensions importantes