Eurotech. Dispositif de manutention du verre pour applications spéciales

 

Eurotech propose un dispositif de manutention du verre capable de déplacer des plaques de verre de 14x3 au maximum, sur du 10 mm d’épaisseur, avec une capacité de levage de 3 tonnes. Les ventouses sont recouvertes d’un produit spécifique permettant de s’adapter à différentes rugosités et planéités. Le vide est créé par 3 dispositifs indépendants. Cet équipement qui a été développé pour une application spéciale (verre photo-voltaïque) sera bientôt disponible pour d’autres applications sur le marché du verre plat.

Paquebot de verre pour les HLM de Lille

 

C’est un véritable paquebot de verre qui s’est amarré au début du boulevard Gambetta au pied de la tour Mercure. Quelque deux cents salariés vont y travailler. Visite en avant-première dans un lieu somptueux.

 

 

Le laveur de vitres s’active. Il le faut : le bâtiment est presque entièrement vitré et le 11 mai prochain, les salariés de Lille Métropole Habitat poseront leurs cartons en provenance de Lille-Moulins. Ils s’installeront dans ce nouveau siège social de LMH, presque dix ans après la fusion de trois offices publics HLM (Lille Métropole Habitat, Roubaix Habitat et OPHLM Tourcoing). Depuis 2006, les directions issues de ce rassemblement n’ont pu s’installer dans un même bâtiment, faute de place. À Tourcoing, elles vont pouvoir travailler ensemble dans ce nouveau lieu où seront gérés quelque 33 000 logements.

À l’intérieur

Les travaux ont débuté début 2013. Le cabinet Dietmar Feichtinger Architectes a pris le pari de la convivialité en créant des espaces de rencontres et un immense atrium. Les architectes expliquent : «  L’atrium central est un lieu de rencontre et d’échange traversé par un escalier monumental reliant tous les services, complété par des salles de réunion donnant sur l’atrium et des terrasses extérieures en balcon sur la ville. On espère maintenant que les salariés vont s’en servir que ce soit pour se détendre ou pour faire des réunions. »

Au-dessus de cet atrium a été installée une immense verrière offrant une grande clarté. LMH a voulu soigner ses salariés en veillant à l’acoustique, à la luminosité avec l’installation de stores… Chacun peut moduler la température de son bureau d’un degré par rapport à la température ambiante. Du dernier étage, la présidence et la direction générale pourront veiller le versant Nord-Est.

Les visiteurs seront accueillis par un parvis boulevard Gambetta. Un guichet d’entrée sera installé au rez-de-chaussée et les services ouverts au public seront situés à proximité des paliers d’étage.

À l’extérieur

Les façades du bâtiment marient le verre et l’acier et des loggias allègent le bâtiment. À l’arrière a été construit un parking silo réservé aux salariés de LMH.

À ses côtés a été aménagé un immense parking à vélos. Installé dans l’écoquartier de l’Union, à deux pas de la station de métro Mercure, LMH espère sans doute que ses salariés délaisseront la voiture pour le deux-roues. D’ailleurs le parking silo pourrait être, un jour, converti en bureaux.

Nouvel oxyde de cérium Bovone

 

Le fabricant de meules pour les machines de miroiterie, Bovone diamond tools (BDT) a mis sur le marché un nouvel oxyde de cérium, l’Axion, conçu pour être spécialement utilisé sur les biseauteuses pour le verre plat.

 

Fiche technique et prix Axion

Lorillard achète Molenat

Les sociétés du Groupe Molenat (Molenat bois, Molenat PVC, Molenat Alu et Molenat service développement), viennent de rentrer dans le giron du Groupe Lorillard. Le groupe confirme au travers de cette opération, vouloir consolider sa présence sur les différents marchés de la menuiserie extérieure et de l’enveloppe du bâtiment, étendre son rayonnement sur l’ensemble du territoire national et enfin conforter sa position parmi les leaders français de la fenêtre, tous matériaux confondus.

Créé en 1933, situé à Decazeville (Aveyron, région Midi-Pyrénées) et dirigée par Philippe Molenat, le Groupe Molenat a développé ses activités à destination des professionnels du bâtiment, du négoce et des grandes surfaces de bricolage.

Doté d’outils de production performants pour les 3 matériaux, le Groupe Molenat a affiché en 2014 un chiffre d’affaires de 18,6 millions d’euros et emploie près de 120 personnes sur trois sites industriels.

Le Groupe Lorillard, l’un des leaders français dans le secteur de la rénovation, est situé à Chartres (Eure-&-Loir), et, avec un effectif d’environ 700 personnes, développe un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros sur l’ensemble du territoire avec pour enseignes ou filiales principales : Fenêtres Lorenove, Lorebat, Lorillard Entreprise, Xylobat, Portectea, Plastibaie, Centre 2F, …

Cette croissance externe va permettre au Groupe Lorillard de renforcer sa présence dans le négoce et la vente aux professionnels. Elle va également permettre au Groupe de bénéficier d’un ancrage industriel dans le sud de la France. Le groupe est déjà implanté, outre son site historique de Chartres, à Bourges (Cher) pour Centre 2F, et à Montbrison (Loire) pour Plastibaie.

Bannière
Bannière
Bannière

Ligne de production de vitrage isolant, productions petites et moyennes

Il s’agit de lignes capables de réaliser jusqu’à 300 volumes par cycle de travail de 8 heures

Une ligne de vitrage isolant est constituée des machines suivantes :


La laveuse

Le poste de positionnement des cadres

La presse

La laveuse :

Le nombre minimal de brosses nécessaires pour obtenir un lavage parfait pour une ligne de vitrage isolant est de 3 paires. En entrée de laveuse peut figurer un détecteur de verre à couche qui va piloter la laveuse afin que le verre soit lavé sans dégrader la couche. En général lors de la détection de verre à couche la première brosse se décale afin de ne pas vers l’extérieur afin d’être inactive.

Sur le convoyeur de sortie sont positionné des néons qui permettent à l’opérateur de détecter des défauts éventuels sur le verre après lavage.


Le poste de positionnement de cadres :

C’est ici que les deux verres qui vont constituer le double vitrage sont assemblés par pose de l’intercalaire.

Le premier verre se présente, est arrêté et l’intercalaire est positionné par l’opérateur. Le second verre se présente, est positionné sur l’intercalaire et le double vitrage ainsi constitué est envoyé dans la presse pour assemblage.


La presse :

il existe deux types de presses :

Presse à rouleaux : le verre avance en continue à l’intérieur de la presse et deux rouleaux de part et d’autre du double vitrage vont appuyer sur chacun des verres afin d’assembler le double vitrage.

Presse à plateaux : le double vitrage entre dans la presse et est immobilisé. Le plateau extérieur se rapproche et presse uniformément le double vitrage pour réaliser l’assemblage.

Le convoyeur de sortie de la presse peut basculer pour que l’opérateur puisse poser la seconde barrière dans le cas des doubles vitrages de dimensions importantes