Net ralentissement du marché des matériaux pour la construction en Chine

 

Le secteur chinois des matériaux de construction a continué d'enregistrer un ralentissement de sa croissance, en raison de la morosité persistante du marché immobilier, selon les dernières statistiques publiées par l'organisme  de planification économique du pays.

La production de ciment a progressé de 3% en glissement annuel à 1,82 milliard de tonnes au cours des trois premiers trimestres.

La production de verre plat a augmenté de 3,8%, en baisse de 7,5 points de pourcentage sur un an.

Cependant, les prix des matériaux de construction ont connu une légère reprise. En base mensuelle, le prix départ-usine du ciment a progressé de 0,5%, et celui du verre plat a augmenté de 2,9% en septembre.

La publication de ces données intervient alors que le secteur immobilier, un consommateur important de ciment et de verre plat, continue de connaître une croissance plus faible que prévu malgré l'assouplissement des restrictions sur le marché par le gouvernement.

Les prix des nouveaux logements dans 69 des 70 villes prises en compte dans les statistiques ont connu un recul en glissement mensuel en septembre, contre 68 en août. La seule exception est la ville de Xiamen, où les prix de l'immobilier sont restés inchangés.

Nouveautés à venir dans le verre automobile

Comme dans tous les domaines de la voiture, le vitrage – et le pare-brise, en particulier – sont en train d'aborder une révolution technologique.

Mais cette révolution technologique se "verra" assez peu.
Parce que le verre va rester ce qu'il doit être fondamentalement – c'est-à-dire : transparent !
Mais sa technologie va faire un bond en avant ! Principalement pour des raisons de poids.
Le verre, à la base, c'est plutôt lourd. Et c'est un poids qui n'apporte rien à l'automobile ; puisque ça ne sert pas à être solide ; ni à vous protéger, en cas de choc.

Une voiture moyenne, aujourd'hui, c'est 32 kg de verre. C'est beaucoup !
Il va être possible – d'ici 3-4 ans – de diminuer cette masse de 30% !

Par exemple : le pare-brise. Aujourd'hui, en épaisseur, il fait 4 mm et demi (c'est déjà beaucoup moins qu'il y a 10 ans : on en était à 1 mm de plus).Demain, il va descendre à 3 mm d'épaisseur.
Mais il faut que cela se fasse sans rien abandonner des qualités d'origine.

Donc : toujours un verre solide ; qui n'est pas sensible aux rayures ; qui ne déforme pas la vision – malgré ses courbures et qui résiste bien aux impacts divers.

De plus si vous arrivez à n'avoir que 19 kg de verre sur une voiture – au lieu de 32 kg – vous abaisserez très légèrement  la consommation !
Et aussi 0,4 gramme de gaz carbonique, en moins, au km !

Pourquoi ne pas remplacer le verre par du plastique transparent ?

Cela se fait, pour les toits ouvrants. Gain de poids : 40% !
Mais c'est interdit – pour l'instant – pour le pare-brise.
Et puis, cela poserait d'autres problèmes de rayures, par les essuie-glaces.

Pour le futur, les fabricants de verre automobile travaillent sur d’autres projets.


Le floatier Saint Gobain travaille par exemple sur des verres "tactiles". C'est-à-dire des zones, des surfaces de verre qui vont servir de platines de commandes.
Vous allez les effleurez, et vous commanderez, par exemple, le désembuage ; la descente des vitres électriques ; le réglage des rétroviseurs ; même la température de l'habitacle.

Et cela pourrait arriver assez rapidement, d’ici 3-4 ans : des surfaces de verre qui deviennent des interfaces, pour commander des fonctions de confort !

Vitro festival à Romont

 

Nous organisons tous les deux ans un Vitrofestival international des arts du verre à Romont (Suisse) dans l'enceinte du château qui abrite le Vitromusée Romont . C'est une biennale qui attire de très nombreux visiteurs et qui a toujours plus d'attrait. La prochaine édition aura lieu les 18 et 19 avril 2015.

 

Nous venons de lancer les invitations aux artistes pour participer à notre manifestation (galerie et marché).

D'avance je vous remercie pour votre soutien aux arts du verre contemporain.

Valérie Sauterel

Vitrofestival Romont Rue du Château 108b CH-1680 Romont

Tél.: +41 26 652 18 34

info@vitrofestival.ch

 

Prochaines dates pour Glasstec 2016

 

Le salon qui se tenait traditionnellement fin octobre se tiendra à des dates différentes en 2016 du 20 to 23 Septembre 2016

Bannière
Bannière
Bannière

Ligne de production de vitrage isolant, productions petites et moyennes

Il s’agit de lignes capables de réaliser jusqu’à 300 volumes par cycle de travail de 8 heures

Une ligne de vitrage isolant est constituée des machines suivantes :


La laveuse

Le poste de positionnement des cadres

La presse

La laveuse :

Le nombre minimal de brosses nécessaires pour obtenir un lavage parfait pour une ligne de vitrage isolant est de 3 paires. En entrée de laveuse peut figurer un détecteur de verre à couche qui va piloter la laveuse afin que le verre soit lavé sans dégrader la couche. En général lors de la détection de verre à couche la première brosse se décale afin de ne pas vers l’extérieur afin d’être inactive.

Sur le convoyeur de sortie sont positionné des néons qui permettent à l’opérateur de détecter des défauts éventuels sur le verre après lavage.


Le poste de positionnement de cadres :

C’est ici que les deux verres qui vont constituer le double vitrage sont assemblés par pose de l’intercalaire.

Le premier verre se présente, est arrêté et l’intercalaire est positionné par l’opérateur. Le second verre se présente, est positionné sur l’intercalaire et le double vitrage ainsi constitué est envoyé dans la presse pour assemblage.


La presse :

il existe deux types de presses :

Presse à rouleaux : le verre avance en continue à l’intérieur de la presse et deux rouleaux de part et d’autre du double vitrage vont appuyer sur chacun des verres afin d’assembler le double vitrage.

Presse à plateaux : le double vitrage entre dans la presse et est immobilisé. Le plateau extérieur se rapproche et presse uniformément le double vitrage pour réaliser l’assemblage.

Le convoyeur de sortie de la presse peut basculer pour que l’opérateur puisse poser la seconde barrière dans le cas des doubles vitrages de dimensions importantes