Serrures pour portes en verre par Dom

En matière d’agencement des lieux de vie et de travail, le verre est devenu indispensable. Privilégié pour sa transparence, il permet de délimiter des zones tout en privilégiant l’apport en lumière naturelle. Pour équiper les portes vitrées de serrures sans dénaturer l’harmonie décorative intérieure des lieux , DOM offre aux architectes  des possibilités infinies avec sa nouvelle gamme de serrures « Design » pour portes en verre.

 

Une gamme complète et innovante
Destinées aux portes intérieures en verre de 8 mm, les serrures de milieu de DOM se déclinent avec pêne 1/2 tour condamnable à la clé, bec de cane, bec de cane à condamnation et gâche à répétition pour portes à double vantaux. Réversibles, les serrures avec pêne 1/2 tour condamnable à la clé sont équipées d’un cylindre à profil européen et permettent un verrouillage intérieur et extérieur à la clé.

Pour une fermeture souple et silencieuse, toutes les serrures de la gamme miroiterie « Design » sont équipées du « Pêne Confort », système dynamique intégré spécialement conçu par DOM pour améliorer la pénétration du pêne dans la gâche et garantir une excellente insonorisation. Autre atout, la saillie réduite du pêne confort évite un usinage profond dans le dormant.

Pour répondre à toutes les configurations,  la société DOM propose certains modèles de sa gamme miroiterie « Design » avec une adaptation du carter qui facilite leur intégration. Ce décrochement spécifique évite de couper le joint d’huisserie pour permettre le libre passage d’un joint d’étanchéité et assurer ainsi un parfait contact de la porte.
Et pour une harmonie décorative jusque dans les moindres détails, DOM propose des paumelles assorties aux serrures (avec fiches, feuillure de 35 mm et de 45 mm).

Accident à la vitrerie Terrier, Puy en Velay

 

Un grave accident du travail s’est produit, jeudi 21-05, aux établissements Terrier situés chemin de Farnier à Brives-Charensac. Vers 10 h 50, un employé âgé de 53 ans a été grièvement blessé par la chute de plusieurs feuilles de verre dans l’atelier de vitrerie. Celles-ci étaient rangées sur un chevalet.

En manipulant l’une d’elles, plusieurs feuilles sont tombées. Le quinquagénaire a été coincé sous près de 2,5 tonnes de verre. Grièvement blessé, il a été secouru par les sapeurs-pompiers du Puy-en-Velay et une équipe du SAMU 43

CalorGlass développe son réseau de distribution

 

Le concept de vitrage chauffant CalorGlass conçu par le groupe Riou et mis sur le marché il y  a quelques mois attire un nombre croissant de distributeurs.

Intermac renforce sa structure commerciale

 

La division verre du groupe Biesse a engagé Romain Thiebaud pour renforcer sa présence auprès des miroiteries sur le Nord et de l’Ouest de la France

Bannière
Bannière
Bannière

Ligne de production de vitrage isolant, productions petites et moyennes

Il s’agit de lignes capables de réaliser jusqu’à 300 volumes par cycle de travail de 8 heures

Une ligne de vitrage isolant est constituée des machines suivantes :


La laveuse

Le poste de positionnement des cadres

La presse

La laveuse :

Le nombre minimal de brosses nécessaires pour obtenir un lavage parfait pour une ligne de vitrage isolant est de 3 paires. En entrée de laveuse peut figurer un détecteur de verre à couche qui va piloter la laveuse afin que le verre soit lavé sans dégrader la couche. En général lors de la détection de verre à couche la première brosse se décale afin de ne pas vers l’extérieur afin d’être inactive.

Sur le convoyeur de sortie sont positionné des néons qui permettent à l’opérateur de détecter des défauts éventuels sur le verre après lavage.


Le poste de positionnement de cadres :

C’est ici que les deux verres qui vont constituer le double vitrage sont assemblés par pose de l’intercalaire.

Le premier verre se présente, est arrêté et l’intercalaire est positionné par l’opérateur. Le second verre se présente, est positionné sur l’intercalaire et le double vitrage ainsi constitué est envoyé dans la presse pour assemblage.


La presse :

il existe deux types de presses :

Presse à rouleaux : le verre avance en continue à l’intérieur de la presse et deux rouleaux de part et d’autre du double vitrage vont appuyer sur chacun des verres afin d’assembler le double vitrage.

Presse à plateaux : le double vitrage entre dans la presse et est immobilisé. Le plateau extérieur se rapproche et presse uniformément le double vitrage pour réaliser l’assemblage.

Le convoyeur de sortie de la presse peut basculer pour que l’opérateur puisse poser la seconde barrière dans le cas des doubles vitrages de dimensions importantes