RBM, leader dans les meules de polissage

 

La société Italienne RBM a démarré en 1963 la production de meules de polissage pour les machines de miroiterie. A cette époque il y avait peu de rectilignes sur le marché (les principaux fabricants de machines, Bavelloni, Bovone, Lattuada… ont été créé dans les années 50 et aprés). Elle a commencé à se développer en collaborant avec Ada et Covesa et en mettant sur le marché des liants, tels que 10S et 9R qui sont toujours présents sur le marché.

Au début des années 80 RBM met sur le marché les premières meules cérium (X081), puis dans les années 90 les meules en pierre synthétique pour le polissage des arêtes.

RBM est parti aussi à cette époque à la conquête du marché Chinois qui représente aujourd’hui 40 % de son activité.

Fin des années 2000 RBM lance le liant 9RS amélioration de son liant 9R.

 

La société est toujours restée une société familiale et est clairement le leader de son marché.

Sélecteur de couleurs d’intercalaires en ligne pour Eastman

Le sélecteur de couleurs en ligne Vanceva d'Eastman simplifie le verre coloré personnalisé  Que ce soit des pastels subtils ou des caractères brillants, l'ajout de couleur à tout projet architectural est devenu plus simple. Eastman, fabricant du système de couleurs Vanceva® pour le verre feuilleté, offre maintenant aux designers et aux architectes la possibilité de recréer toute couleur imaginable avec l'outil de sélection de couleurs en ligne Vanceva  pour convertir n'importe quelle couleur RAL / Pantone / RGB / NCS en la couleur Vanceva correspondante la plus proche. En matière de verre architectural, Vanceva Color System offre aux architectes et aux designers une liberté créative inégalée pour intégrer la couleur dans les vitrages et les vitrages à l'aide d'intercalaires colorés. Le système fonctionne parfaitement avec toute la gamme de produits intercalaires Saflex®, y compris les intercalaires structurels Saflex Acoustic, Solar et DG. Les intercalaires Saflex offrent aux architectes et aux concepteurs la souplesse nécessaire pour appliquer de la couleur à une myriade d'applications, y compris des éléments structurels, tels que des revêtements de sol en verre, des murs-rideaux, des vitrages aériens, des escaliers et des rampes. Les autres applications non structurelles incluent la signalisation, les lucarnes, les meubles, les balustrades, les étagères de vente au détail et les cloisons intérieures. Avec l'outil de sélection de couleur en ligne Vanceva, les architectes et les concepteurs peuvent faire leurs choix de projets à partir de la palette du système de couleurs Vanceva de 16 couleurs qui peuvent être combinées jusqu'à quatre couches pour produire plus de 17 000 couleurs transparentes, translucides. L'outil de sélection de couleurs Vanceva amélioré peut être intégré gratuitement au site Web de l'architecte ou du concepteur, ouvrant ainsi une multitude d'options pour les concepteurs qui souhaitent: • Vérifier la combinaison de couleurs Vanceva qui correspond le mieux à leurs designs • Convertir n'importe quel RAL / Couleur Pantone / RGB / NCS dans la couleur Vanceva la plus proche. Pour les clients de miroitiers, Eastman fournit un plugin de site Web gratuit pour intégrer facilement l'outil sélecteur de couleurs de Vanceva sur un site Web d'entreprise. L'intégration de l'outil de sélection de couleurs Vanceva offre une fonctionnalité supplémentaire au site Web et augmente le trafic Web. Les architectes et les concepteurs pourront maximiser la conversion sur les recherches de couleurs et faciliter les conceptions de verre coloré en tant que service à leurs clients.

Rachat de Movetro par Intermac

 

L’entreprise de Padoue, spécialisée dans la fabrication de classeurs et de systèmes de manipulation de plateaux de verre rejoint le groupe de Pesaro, Intermac.

Intermac complète de cette façon sa gamme de machines pour le façonnage du verre plat et plus spécialement dans le domaine du stockage et de la découpe du verre plat.

Clôture de la procédure de liquidation judiciaire pour miroiterie JS, Paris.

 

J.S. MIROITERIE (Fabrication, façonnage, vente en gros, demi-gros de tous articles concernant la miroiterie) située à Paris (75012) a été déclarée en Jugement de clôture pour insuffisance d'actif par le tribunal de TRIBUNAL DE COMMERCE DE PARIS

Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Trempe du verre : fours oscillants

 

L'objectif de la trempe est double:

-Durcir la surface du verre

-Empêcher en cas de casse du verre qu'il se brise en morceaux de dimensions importantes avec un risque de blessures graves des personnes

 

Deux types de trempe du verre sont utilisées dont seule l'une des deux ( la trempe thermique) répond à ces deux objectifs:  la trempe thermique ( par élévation de température), la trempe chimique ( par immersion dans un bain de sel).

Mais dans les deux cas l'objectif poursuivi va être le même. Mettre la surface du verre en compression.

 

1/La trempe chimique

Elle consite à immerger le verre à tremper dans un bain de sels fondus. C'est la structure chimique du verre qui va déterminer la composition du bain de sels. L'objectif est de faire migrer du bain de sels vers la surface du verre des cations ( ions positifs) plus gros que ceux présents dans le verre. Cette migration s'obtiend par une élévation de température du verre par le bain de sels ( supérieure à 400 degrés Celsius), qui provoque une agitation des ions et des échanges en surface.

Lors du refroidissement, lorsque le verre quitte le bain de sels, l'agitation va s'arrêter et les ions plus gros venant du bain de sels, vont se trouver prisonniers dans des cavités de dimensions réduites. Ils vont donc occuper plus d'espace et durcir la surface du verre. De plus ils vont, en mettant la surface du verre en compression, augmenter la résistance à la rupture.

Par contre en cas de casse, le verre continuera à se briser en morceaux importants, et donc dangereux.

La trempe chimique est essentiellement utilisé pour les verres de faibles épaisseurs ( inférieures ou égales à 4 mm).

 

2/La trempe thermique

On poursuit le même but, mettre en compression la surface du verre par rapport à l'intérieur. Mais on va pour atteindre cet objectif, utiliser un procédé thermique.

Le verre va être introduit dans un four de trempe pour être chauffé à plus de 600°, pendant une durée qui va dépendre, en particulier, de son épaisseur. Puis on va le refroidir brusquement( à l'aide d'air sous pression). La surface se refroidissant beaucoup plus rapidement que l'intérieur va se mettre en compression alors que l'intérieur du verre sera en extension.

L'avantage de ce procédé est qu'il permet au verre en cas de casse de se briser en petits morceaux ( de l'ordre du centimètre carré) beaucoup moins dangereux pour les personnes.

Les autres avantage de la trempe thermique par rapport à la trempe chimique est que le procédé est  beaucoup moins onéreux et permet de traiter des verres beaucoup plus épaix ( jusqu'à 19 mm)

Concernant la trempe thermique, il existe 3 types de fours

-Four de trempe vertical

-Four de trempe horizontal oscillant

-Four de trempe horizontal continu

 

Four de trempe horizontal oscillant

Ces fours sont constitués de 4 zones : chargement, chauffe, trempe et refroidissement, déchargement.

La zone de trempe est une zone où le verre est animé d'un mouvement de va et vient sur des rouleaux afin de minimiser les risques de déformation du verre. Une fois la température de consigne atteinte pour le verre il est transféré très rapidement à l'aide des mêmes rouleaux dans la zone de trempe où il est brusquement refroidi à l'aide d'air comprimé. Le temps nécessaire pour atteindre cette température de consigne oscille par millimètre d'épaisseur du verre entre plus de 40 secondes à 30 secondes et même moins pour les dernières générations de fours, suivant les technologies utilisées.

Dans le même temps, un autre lot de verre, qui était en attente sur les rouleaux de chargement est introduit dans la zone de chauffe.

Une fois que le verre trempé a atteint une température permettant à nouveau sa manipulation il est transféré dans la zone de déchargement où des opérateurs le positionnent sur des chariots de transport.

 

Ce type de four  de trempe correspond à la majorité des équipements en service dans les unités de transformation du verre plat car il permet de tremper même des épaisseurs importantes et de traiter des petites, moyennes et grandes séries.