DRUTEX

 

Fondée à l'origine en tant que site de production de filets de clôture de toutes sortes en 1985, Drutex est le plus grand producteur de fenêtres et portes en PVC en Europe. Avec 5000 fenêtres produites par jour, un taux d'exportation de 70% et un chiffre d'affaires annuel de 130 millions d'euros est une Success Story  écrite avec lisec.

Bytów, une ville dans le nord de la Pologne, à moins de 100 kilomètres au sud de Gdansk, peut aussi bien être appelée la Mecque européenne pour les fenêtres. C’ est le port d'attache de DRUTEX, une société qui a construit sa réputation dans l'industrie des fenêtres par des investissements conformes à l'état de l'ingénierie de l'art et de la technologie. Jusqu'en 1994, la zone principale de l'entreprise de l'entreprise était la transformation des métaux pour les fils et des filets de clôture. En 1994, l'entreprise a installé sa première ligne de production de fenêtres en PVC et une pour verre feuilleté. En  1999 DRUTEX a commencé la production de portes en aluminium, fenêtres et façades. Trois ans plus tard, elle a lancé la production de portes et fenêtres en bois, et 2007 la production de profilés en PVC utilisant sa propre usine de mélange. Aujourd'hui, plus de 2 000 employés contribuent à réaliser les objectifs ambitieux DRUTEX '.

La coopération entre DRUTEX et lisec a commencé en 2000 quand DRUTEX acheté sa première ligne de production de vitrage isolant. "Toutes les cinq machines lisec que nous avons dans notre usine courent comme sur des roulettes. Elles sont toutes précise et de haute qualité », explique Grzegorz Płaksa, Directeur de production, comme il me montre les impressionnantes installations de production. DRUTEX est équipé de la plus moderne solutions de traitement du verre de lisec y compris les outils de logiciels comme pour GPS.prod dynamique optimisation de la production et un logiciel complet qui permet l'interaction et de la communicationentre les machines.

DRUTEX possède aujourd’hui cinq ligne Lisec.

Des objectifs ambitieux, ambassadeurs de la marque ambitieux

Le dernier investissement réalisé par DRUTEX est la preuve de sa volonté de croître et de façon volontaire  de développer son activité. La société vient de terminer la première phase d'un énorme et multi-millions projet intitulé Centre européen Boiserie. Grâce à cet investissement, DRUTEX doublera sa capacité de production 1,000 nouveaux emplois seront créés dans la région. Le hall de production de 28 000 mètres carrés a été achevé en Juillet de cette année. Bogdan Gierszewski, Directeur de production: "La nouvelle salle est équipée de machines  pour la fabrication de fenêtres en PVC et aussi avec des lignes et des machines pour le traitement de verre et la trempe. Ici aussi, nous avons opté pour lisec machines et des logiciels de traitement de verre

Les lignes et des machines installées FlyOver comprennent un système de chargement, qui peut se déplacer en diagonale au-dessus le stockage racks à vide. Ce procédé permet des temps de cycle minimum.

Saphir et Gorilla Glass


Alors que la filière saphir est malmenée par l'échec du partenariat entre Apple et GT Advanced, la société Corning annonce le verre Gorilla Glass 4, présenté comme deux fois plus résistant que les produits concurrents.

Le verre renforcé protégeant les écrans de smartphones et de tablettes a encore de beaux jours devant lui, malgré l'arrivée des substrats plastiques souples et une menace d'un remplacement par du cristal de saphir qui s'éloigne maintenant qu’Apple et GT ADVANCED ont annulé leurs projets de production en masse.

Le spécialiste du verre renforcé pour appareils mobiles Corning reste donc la référence du marché et l'entreprise annonce un verre Gorrila Glass 4 qui promet jusqu'à deux fois plus de dureté que les verres renforcés concurrents.

L’entreprise indique l'avoir conçu avec une priorité : réduire le nombre d'écrans cassés lors des chutes inévitables du quotidien. Corning indique avoir renforcé sensiblement la résistance de son verre pour assurer une meilleure robustesse dans le domaine particulier des chocs à la suite d'une chute.

La société a raffiné ses méthodes de test pour prendre en compte cette dimension et la façon dont les téléphones chutent, notamment lorsqu'ils tombent à plat avec mise en contact direct du verre avec le sol. Avec ce nouvel angle d'attaque, le verre Gorilla Glass 4 est censé résister à l'impact dans 80% des cas.

Corning annonce que son verre Gorilla Glass 4 est déjà disponible auprès de ses clients sous forme d'échantillons avant une arrivée dans les produits commerciaux en 2015.

 

Cover de Baie saint Paul, Canada en sursis

L’usine des industries Cover de Baie-Saint-Paul, pourrait devoir fermer ses portes.

Une demande de mise en faillite a été déposée et un jugement de la cour doit être rendu afin de préciser si l’entreprise pourra continuer ses activités.

L’usine de Baie-Saint-Paul restera fermée au moins jusqu’à ce que la cour rende un jugement sur sa requête en faillite dans quelques semaines.

La compagnie, qui se spécialise dans les produits en verre, portes et fenêtres compte 120 employés.

Righetti.

 

SANS DOUTE L’UNE DES ENTREPRISES FAMILIALES les plus anciennes de Lorraine. En 2015, la miroiterie Righetti célébrera ses 180 ans d’existence, ce qui fait d’elle, en tout cas, la doyenne de la région dans sa spécialité.

Fort de ce passé, Alban et Thierry Utard, les héritiers de cette dynastie du « savoir-verre », sont tournés vers l’avenir. Installés depuis 4 ans à Fléville, au cœur du Dynapôle, les deux frères ont le souci de poursuivre le développement de l’entreprise familiale. « Pour répondre aux différents besoins, des particuliers comme des professionnels, notre société conçoit, produit et distribue des vitrages innovants, de qualités, combinant à la fois esthétique, confort, sécurité et fonctionnalité », expliquent-ils. Ils ont d’ailleurs plusieurs spécialités. Les verres feuilletés d’abord. Avec la miroiterie Righetti, les possibilités décoratives des films intercalaires sont infinies grâce à des incorporations multiples. Cela va de la couleur, à l’image, au textile, aux Leds, jusqu’au papier japonais, voire même des tôles inox comme les 400 brise-soleil qu’ils sont en train de livrer pour le nouveau palais de justice de Foix (Ariège).

Dans leurs 3.000 m², premier bâtiment à basse consommation (BBC) du Grand Est, Alban et Thierry développent aussi leur activité miroiterie plus traditionnelle. Crédence, cloison, pare-douche, porte, mobilier, dalle de sol, escalier garde-corps, façades, lieux publics, ils peuvent répondre à tous les projets. Les spécialistes du sur-mesure. La qualité fait du reste partie de leur ADN, comme l’innovation. Car Righetti est à la pointe des dernières technologies du verre.

Pour tenir son objectif « 100 % satisfaction », l’entreprise va jusqu’à proposer des solutions techniques et un accompagnement. Alors évidemment, cette prestation a un coût. « On n’est pas des casseurs de prix. Notre client sait qu’il paiera un peu plus cher mais il aura la garantie d’un produit de qualité », souligne Thierry. Les résultats de l’entreprise confortent leur démarche : « Notre chiffre d’affaires augmente d’année en année. La projection pour cette année est une hausse de 10 à 15 % sachant que l’an dernier, notre chiffre d’affaires était de 3,3 millions d’euros », précise Alban.

L’entreprise continue de gagner des marchés sur ses différents segments, aussi bien à l’échelle nationale que locale. Forcément, avec une activité qui progresse, des emplois se sont créés. « Depuis que nous avons déménagé de notre site historique de Seichamps à Fléville, nous avons embauché quatre nouveaux collaborateurs. Aujourd’hui, dix-neuf collaborateurs travaillent dans l’entreprise », avancent Alban et Thierry Utard.

Malgré leurs succès, les deux frères s’investissent jour après jour pour gagner de nouvelles commandes. Ils ont ainsi été retenus pour participer à l’aménagement de la nouvelle place Thiers, à Nancy. Ils ont aussi participé également à deux salons parisiens (Equip Baie et Equip’hotel). Et ils collaborent aussi avec Escaliers Somme pour la conception d’un escalier connecté. Une première mondiale.

 

Article publié dans l’Est Républicain par Alexandre POPLAVSKY

 

Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Vitrage isolant : les pompes

 

Les pompes vont être utilisées pour poser la seconde barrière d’étanchéité.

Il y a deux types généraux de pompes, celle pour mono composant comme le hotmelt et celles pour bi-composant.

Les pompes pour bi-composant travaillent avec deux produits, celui qui va réaliser l’étanchéité en elle-même (silicone, polysulfures…..) et un durcisseur qui est mélangé au premier pour le faire polymériser. Ces pompes sont constituées d’une structure où sont positionnés les futs des deux produits, un pupitre de commande pour paramétrer les conditions de réalisation du mélange (pourcentage, vitesse…), la pompe en elle-même qui va commander deux pistons (un pour chacun des deux futs de produit), un pistolet qui va permettre de déposer la seconde barrière à la périphérie du double vitrage et qui va aussi servir de mélangeur entre le produit et le durcisseur. Souvent est aussi présent un manchon de refroidissement où l’opérateur positionne le pistolet et qui permet pendant les poses de bloquer la polymérisation et donc de pouvoir  redémarrer rapidement, sans avoir à nettoyer l’ensemble du labyrinthe qui précède le pistolet dans lequel s’effectue le mélange.

Le type de pompe va dépendre souvent du produit utilisé pour réaliser la seconde barrière et même dans certain cas de la marque et de la référence du produit, à cause en particulier des grandes différences de viscosité entre les différents produits proposés sur le marché.