Net ralentissement du marché des matériaux pour la construction en Chine

 

Le secteur chinois des matériaux de construction a continué d'enregistrer un ralentissement de sa croissance, en raison de la morosité persistante du marché immobilier, selon les dernières statistiques publiées par l'organisme  de planification économique du pays.

La production de ciment a progressé de 3% en glissement annuel à 1,82 milliard de tonnes au cours des trois premiers trimestres.

La production de verre plat a augmenté de 3,8%, en baisse de 7,5 points de pourcentage sur un an.

Cependant, les prix des matériaux de construction ont connu une légère reprise. En base mensuelle, le prix départ-usine du ciment a progressé de 0,5%, et celui du verre plat a augmenté de 2,9% en septembre.

La publication de ces données intervient alors que le secteur immobilier, un consommateur important de ciment et de verre plat, continue de connaître une croissance plus faible que prévu malgré l'assouplissement des restrictions sur le marché par le gouvernement.

Les prix des nouveaux logements dans 69 des 70 villes prises en compte dans les statistiques ont connu un recul en glissement mensuel en septembre, contre 68 en août. La seule exception est la ville de Xiamen, où les prix de l'immobilier sont restés inchangés.

Nouveautés à venir dans le verre automobile

Comme dans tous les domaines de la voiture, le vitrage – et le pare-brise, en particulier – sont en train d'aborder une révolution technologique.

Mais cette révolution technologique se "verra" assez peu.
Parce que le verre va rester ce qu'il doit être fondamentalement – c'est-à-dire : transparent !
Mais sa technologie va faire un bond en avant ! Principalement pour des raisons de poids.
Le verre, à la base, c'est plutôt lourd. Et c'est un poids qui n'apporte rien à l'automobile ; puisque ça ne sert pas à être solide ; ni à vous protéger, en cas de choc.

Une voiture moyenne, aujourd'hui, c'est 32 kg de verre. C'est beaucoup !
Il va être possible – d'ici 3-4 ans – de diminuer cette masse de 30% !

Par exemple : le pare-brise. Aujourd'hui, en épaisseur, il fait 4 mm et demi (c'est déjà beaucoup moins qu'il y a 10 ans : on en était à 1 mm de plus).Demain, il va descendre à 3 mm d'épaisseur.
Mais il faut que cela se fasse sans rien abandonner des qualités d'origine.

Donc : toujours un verre solide ; qui n'est pas sensible aux rayures ; qui ne déforme pas la vision – malgré ses courbures et qui résiste bien aux impacts divers.

De plus si vous arrivez à n'avoir que 19 kg de verre sur une voiture – au lieu de 32 kg – vous abaisserez très légèrement  la consommation !
Et aussi 0,4 gramme de gaz carbonique, en moins, au km !

Pourquoi ne pas remplacer le verre par du plastique transparent ?

Cela se fait, pour les toits ouvrants. Gain de poids : 40% !
Mais c'est interdit – pour l'instant – pour le pare-brise.
Et puis, cela poserait d'autres problèmes de rayures, par les essuie-glaces.

Pour le futur, les fabricants de verre automobile travaillent sur d’autres projets.


Le floatier Saint Gobain travaille par exemple sur des verres "tactiles". C'est-à-dire des zones, des surfaces de verre qui vont servir de platines de commandes.
Vous allez les effleurez, et vous commanderez, par exemple, le désembuage ; la descente des vitres électriques ; le réglage des rétroviseurs ; même la température de l'habitacle.

Et cela pourrait arriver assez rapidement, d’ici 3-4 ans : des surfaces de verre qui deviennent des interfaces, pour commander des fonctions de confort !

Vitro festival à Romont

 

Nous organisons tous les deux ans un Vitrofestival international des arts du verre à Romont (Suisse) dans l'enceinte du château qui abrite le Vitromusée Romont . C'est une biennale qui attire de très nombreux visiteurs et qui a toujours plus d'attrait. La prochaine édition aura lieu les 18 et 19 avril 2015.

 

Nous venons de lancer les invitations aux artistes pour participer à notre manifestation (galerie et marché).

D'avance je vous remercie pour votre soutien aux arts du verre contemporain.

Valérie Sauterel

Vitrofestival Romont Rue du Château 108b CH-1680 Romont

Tél.: +41 26 652 18 34

info@vitrofestival.ch

 

Prochaines dates pour Glasstec 2016

 

Le salon qui se tenait traditionnellement fin octobre se tiendra à des dates différentes en 2016 du 20 to 23 Septembre 2016

Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Vitrage isolant : les pompes

 

Les pompes vont être utilisées pour poser la seconde barrière d’étanchéité.

Il y a deux types généraux de pompes, celle pour mono composant comme le hotmelt et celles pour bi-composant.

Les pompes pour bi-composant travaillent avec deux produits, celui qui va réaliser l’étanchéité en elle-même (silicone, polysulfures…..) et un durcisseur qui est mélangé au premier pour le faire polymériser. Ces pompes sont constituées d’une structure où sont positionnés les futs des deux produits, un pupitre de commande pour paramétrer les conditions de réalisation du mélange (pourcentage, vitesse…), la pompe en elle-même qui va commander deux pistons (un pour chacun des deux futs de produit), un pistolet qui va permettre de déposer la seconde barrière à la périphérie du double vitrage et qui va aussi servir de mélangeur entre le produit et le durcisseur. Souvent est aussi présent un manchon de refroidissement où l’opérateur positionne le pistolet et qui permet pendant les poses de bloquer la polymérisation et donc de pouvoir  redémarrer rapidement, sans avoir à nettoyer l’ensemble du labyrinthe qui précède le pistolet dans lequel s’effectue le mélange.

Le type de pompe va dépendre souvent du produit utilisé pour réaliser la seconde barrière et même dans certain cas de la marque et de la référence du produit, à cause en particulier des grandes différences de viscosité entre les différents produits proposés sur le marché.