Leïa Faraglia, étudiante post bac

Souhaite intégrer:

Soit

 

 

- une école de Brevet des Métiers d'Art en Verrier décorateur (BMA)

- une école pour passer un Diplôme National des Métiers d'Art et du Design (Ornement Vitrail / Matériaux Verre) (DNMADE)

-soit un maître verrier pour apprendre directement en entreprise
Vous pouvez la contacter directement sur son portable 07 69 10 73 74

Offre  d'emploi  miroitier

URGENT

Recherchons façonnier, programmateur , débutant ou expérimenté
CDI

REGION PACA
Miroiterie Merle

Chemin du Touar

06330 Roquefort-les-Pins

Tel : 04 93 77 18 55

NOUS RECHERCHONS UN MIROITIER débutant ou expérimenté (formation en interne)

VILLEMANDEUR – 45 – 24 rue de la baraudière

 

 L’entreprise BCL DECOR, société familiale, réalise en 2020 un chiffre d’affaires de plus de 18 millions d'euros,

réparti sur 13 points de vente en régions parisienne, Bourgogne, et Centre-Loire. Forte volonté d'indépendance afin de conserver un esprit familial et humain,
Notre société a pour mission d'être au plus près de ses clients, professionnels artisans et entrepreneurs de peinture, menuisiers, ainsi que particuliers, en les accompagnant dans le choix et la mise en œuvre de solutions pour l'amélioration et la décoration de l'habitat. Nous comptons aujourd’hui une moyenne de 100 salariés, répartis sur 13 points de vente couvrant 11 départements. L’équipe de Villemandeur est composée de 14 personnes, dont 6 dédiées à la miroiterie.

 Poste à pourvoir : CDI temps plein à pourvoir dès maintenant (35h/semaine)

 Profil recherché MIROITIER (DÉBUTANT ACCEPTÉ)

Vous aimez le travail manuel et minutieux, nous sommes prêts à vous former en interne pour devenir miroitier – façonneur – coupeur de verre. Nous recherchons une personne de bonne volonté, habile de ses mains, rigoureuse, volontaire et prêt(e) à apprendre le métier. Des qualités de rigueur seront impératives. (Permis B exigé)

 En qualité de MIROITIER (DÉBUTANT ACCEPTÉ),

Vos missions seront les suivantes à la fin de votre formation en interne :- Réception et contrôle des livraisons de vitrages et matériaux- Déchargement et manutention des plateaux, palettes et cadres à l’aide d’un pont roulant, d’un palonnier à ventouses- Gestion du stock et optimisation des découpes- Découpe et façonnage des divers produits verriers (verre simple, double vitrage, verre feuilleté, verre décoratif et miroir) (découpe manuelle et sur machine : bottero, rectiligne, perçage)- Utilisation des tables de découpes (coupes droites, formes feuilletées)- Petit entretien courant du matériel et des machines de miroiterie- Remise et chargement des commandes aux clients- Petite pose de vitrage à l’atelier- Livraison des produits verriers

 Formation(s) souhaitée(s) : PONT ROULANT

 Rémunération : entre 1800€ et 2200€ brut selon expérience

 Avantages :- Mutuelle d’entreprise- 5 semaines de congés payés / an (fermeture en août 2 ou 3 semaines)- Offres du comité sociale et économique


Merci de nous présenter un CV et lettre de motivation à marine.bernard@bcl-decor.fr ou sur INDEED

 

Olympiades de la miroiterie

Six élèves étaient en lice pour ces olympiades, qui ont lieu tous les deux ans, dans l’établissement fleuryssois, spécialisé en la matière.

 

Fin octobre le lycée professionnel Jean-Lurçat de Fleury-les-Aubrais a accueilli les candidats restant en lice pour la finale nationale de la quarante-sixième compétition Worldskills (« compétences mondiales), dans le domaine de la miroiterie.

Ces olympiades des métiers sont organisées tous les deux ans par l'association Worldskills International. Elles ont pour objectif de permettre aux jeunes du monde entier de mesurer leur savoir-faire dans une soixantaine de professions réparties sur huit pôles d'activités.

Seconde phase à Lyon puis Shanghai

Elles comprennent trois étapes : les sélections régionales, les finales nationales et la compétition internationale, qui a lieu dans un pays membre de l'organisation. Les jurys sont composés de professionnels, d'enseignants et de formateurs. Provenant de plusieurs régions, six lauréats ont participé à la première phase des épreuves de la finale nationale, qui se sont déroulées au lycée Jean-Lurçat.

Ces épreuves consistaient à découper, percer et façonner les éléments d'une table basse en verre, de différentes couleurs et d'épaisseur variable.

Lors d'une seconde phase, qui se tiendra à Lyon au mois de janvier prochain, ces candidats auront à finaliser et à assembler ces pièces.

Les trois premiers de cette finale monteront sur le podium. Le médaillé d'or participera automatiquement aux championnats mondiaux, qui se dérouleront à Shanghai, en octobre 2022.

Le lycée Jean-Lurçat a été choisi comme lieu d'épreuves en raison de ces équipements adaptés et de la compétence de ses formateurs, notamment en matière de miroiterie.

Lors d'une visite organisée par le proviseur, Jean-Pierre Dorval, les personnalités ont constaté l'engagement des six compétiteurs, dans ce challenge à vocation mondiale.

 

 

Création logo Lyon

Bannière
Bannière

 

 

Trempe du verre : fours oscillants

 

L'objectif de la trempe est double:

-Durcir la surface du verre

-Empêcher en cas de casse du verre qu'il se brise en morceaux de dimensions importantes avec un risque de blessures graves des personnes

 

Deux types de trempe du verre sont utilisées dont seule l'une des deux ( la trempe thermique) répond à ces deux objectifs:  la trempe thermique ( par élévation de température), la trempe chimique ( par immersion dans un bain de sel).

Mais dans les deux cas l'objectif poursuivi va être le même. Mettre la surface du verre en compression.

 

1/La trempe chimique

Elle consite à immerger le verre à tremper dans un bain de sels fondus. C'est la structure chimique du verre qui va déterminer la composition du bain de sels. L'objectif est de faire migrer du bain de sels vers la surface du verre des cations ( ions positifs) plus gros que ceux présents dans le verre. Cette migration s'obtiend par une élévation de température du verre par le bain de sels ( supérieure à 400 degrés Celsius), qui provoque une agitation des ions et des échanges en surface.

Lors du refroidissement, lorsque le verre quitte le bain de sels, l'agitation va s'arrêter et les ions plus gros venant du bain de sels, vont se trouver prisonniers dans des cavités de dimensions réduites. Ils vont donc occuper plus d'espace et durcir la surface du verre. De plus ils vont, en mettant la surface du verre en compression, augmenter la résistance à la rupture.

Par contre en cas de casse, le verre continuera à se briser en morceaux importants, et donc dangereux.

La trempe chimique est essentiellement utilisé pour les verres de faibles épaisseurs ( inférieures ou égales à 4 mm).

 

2/La trempe thermique

On poursuit le même but, mettre en compression la surface du verre par rapport à l'intérieur. Mais on va pour atteindre cet objectif, utiliser un procédé thermique.

Le verre va être introduit dans un four de trempe pour être chauffé à plus de 600°, pendant une durée qui va dépendre, en particulier, de son épaisseur. Puis on va le refroidir brusquement( à l'aide d'air sous pression). La surface se refroidissant beaucoup plus rapidement que l'intérieur va se mettre en compression alors que l'intérieur du verre sera en extension.

L'avantage de ce procédé est qu'il permet au verre en cas de casse de se briser en petits morceaux ( de l'ordre du centimètre carré) beaucoup moins dangereux pour les personnes.

Les autres avantage de la trempe thermique par rapport à la trempe chimique est que le procédé est  beaucoup moins onéreux et permet de traiter des verres beaucoup plus épaix ( jusqu'à 19 mm)

Concernant la trempe thermique, il existe 3 types de fours

-Four de trempe vertical

-Four de trempe horizontal oscillant

-Four de trempe horizontal continu

 

Four de trempe horizontal oscillant

Ces fours sont constitués de 4 zones : chargement, chauffe, trempe et refroidissement, déchargement.

La zone de trempe est une zone où le verre est animé d'un mouvement de va et vient sur des rouleaux afin de minimiser les risques de déformation du verre. Une fois la température de consigne atteinte pour le verre il est transféré très rapidement à l'aide des mêmes rouleaux dans la zone de trempe où il est brusquement refroidi à l'aide d'air comprimé. Le temps nécessaire pour atteindre cette température de consigne oscille par millimètre d'épaisseur du verre entre plus de 40 secondes à 30 secondes et même moins pour les dernières générations de fours, suivant les technologies utilisées.

Dans le même temps, un autre lot de verre, qui était en attente sur les rouleaux de chargement est introduit dans la zone de chauffe.

Une fois que le verre trempé a atteint une température permettant à nouveau sa manipulation il est transféré dans la zone de déchargement où des opérateurs le positionnent sur des chariots de transport.

 

Ce type de four  de trempe correspond à la majorité des équipements en service dans les unités de transformation du verre plat car il permet de tremper même des épaisseurs importantes et de traiter des petites, moyennes et grandes séries.