There are no translations available.

L’ancien dirigeant de la miroiterie Schultz président de la CPME 53

 

 

Raphaël Alexandre a été désigné président de la CPME 53, la confédération des petites et moyennes entreprises de la Mayenne, jeudi 9 janvier 2020. Ce n’est pas son premier mandat au sein de l’institution : il a déjà occupé les postes de vice-président à l’industrie et à l’artisanat.

Directeur de la miroiterie Schultz à Saint-Berthevin jusqu’en 2016, Raphaël Alexandre a créé en 2018 l’agence Cheval et Patrimoine spécialisée dans le tourisme équestre. « Nos adhérents se composent essentiellement d’artisans qui travaillent seuls, rappelle le nouveau président. Notre mission reste de les aider au quotidien. »

 

Acquisition of a mirror factory by Cevino glass in the Lyon region

 

The mirror of the North of France which has been operating since 2012 from the Dubrulle and Kap Glass mirrors has just bought the mirror of Ponchara, Tecni bombage from its manager Jean Mas. Tecni bombage is one of the major French players in the field of curved glass with around fifty employees and a turnover of around 8 million euros.

Cevino glass which bought in 2018 the mirror maker Nealtis operating in the Paris region now has 14 production sites in France

100 years for the Charles Costa mirror shop

 

 

 

For 100 years, each of the 4 generations has seen their father invest in the Charles Costa business, without counting his time, deploying a lot of effort and always with passion

 

We are happy to celebrate this year the extraordinary anniversary of our centenary.

 

Be sure that the satisfaction of our customers will always remain at the heart of our priorities as well as the respect of commitments with our partners.

 

I join with all my colleagues in presenting to you our best wishes for health, success and serenity for this new year 2020.

 

 

There are no translations available.

Sarthe. L’entreprise Grav’Or ce week-end à l’Élysée

L’entreprise mancelle de gravure sur verre, fait partie des 100 entreprises sélectionnées pour l’exposition « Fabriqué en France » qui se déroule les 18 et 19 janvier 2020 à l’Elysée.

Les samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020, 100 entreprises françaises – sélectionnées parmi 1 750 dossiers – présenteront le savoir-faire « Fabriqué en France » de 100 départements français, à l’Élysée. L’entreprise mancelle Grav’Or a été retenue pour représenter la Sarthe.

Nommée aux Talents de la Sarthe 2018 dans la catégorie « entreprise », la société de miroiterie et décoration sur verre présentera ce week-end un paravent avec gravure à la main, feuille d’or et laquage en églomisé précise le site de l’Élysée.

 

Banner
Banner
Banner

 

 

Le premier millénaire

C’est la technique du soufflage qui va bouleverser la fabrication du verre. Le verrier prélève un amas de verre visqueux (appelée la paraison) au bout d’un canne creuse d’un mètre cinquante en métal (à l’origine il semble que ces cannes étaient en terre cuite). En soufflant à l’intérieur de la canne et avec l’aide de différents outils, d’un moule et en le faisant rouler sur sa table en marbre il va donner au verre les formes les plus diverses.

Paradoxalement, alors que le verre plat semble beaucoup plus facile à fabriquer, pendant un grand nombre d'années c'est essentiellement du verre creux qui va être élaboré. Sûrement à cause de ses applications multiples. Alors que les débouchés dans le domaine du bâtiment, prépondérants aujourd'hui, n'existaient pas.

C’est au tout début du premier millénaire que l’on va fabriquer les premiers verres plats. Ils étaient fabriqués dans des moules à fond plat en feuilles épaisses de 5 à 6 mm. Mais l’interaction du verre avec le métal du moule lui faisait perdre une grande partie de sa transparence d’où la nécessité d’opérations de polissage ultérieures.

Mais on commence cependant à le monter sur des chassis en bois pour en faire de fenêtres ( Pompéi).

Durant la première partie du premier millénaire l’analyse des objets en verre retrouvés en Europe montre que sa composition est très  proche, ce qui renforce l’idée que la matière première était bien fabriquée dans une même région du Moyen-Orient.

L’inertie chimique du verre va faciliter son développement en tant que contenant.

La conversion de Constantinople au Christianisme va aussi changer les motifs décoratifs. On va passer de motifs païens ou mythologiques à des motifs religieux Chrétiens.

On va voir aussi émerger des styles régionaux.

 

Avec la  fin de l’empire Romain va commencer le déclin de la fabrication et l’utilisation du verre. De plus, la conquête par les arabes d’une vaste zone incluant l’Egypte va interrompre toutes les relations commerciales avec l’Europe et donc empêcher l’approvisionnement de cette zone en verre brut et en matière première (essentiellement le sable très pur et calcin).

Pour retrouver des sources d’approvisionnement la régionalisation de la production et de la transformation va encore s'accentuer.