There are no translations available.

 

Rachat de Diffuver



La famille Riou continue ses achats de miroiteries en France et son maillage du territoire français

Le premier groupe français de façonnage du verre plat RIOU Glass annonce le rachat du transformateur de verre plat Diffuver, domicilié à Marclopt dans le département de la Loire (42).

Après son entrée au capital du miroitier italien Cappelletti & Roleri en mai 2022, et du groupe belge Euroglas fin 2022, RIOU Glass signe une troisième acquisition dans le cadre de sa stratégie de développement RIOU GLASS VERRE 2025. Le premier transformateur indépendant de produits verriers en France vient de réaliser le rachat de la totalité des actions de l’entreprise Diffuver.

L’opération de croissance externe vise à consolider le maillage territorial de l’ETI en France. « Diffuver est un acteur reconnu en Auvergne-Rhône-Alpes avec lequel nous partageons un savoir-faire et les valeurs familiales communes, explique Christine Riou Feron, Présidente de RIOU Glass. Cette acquisition nous permet de parfaire notre maillage territorial déjà composé de 16 sites industriels en France. » Sans compter les sites dans les DOM TOM

Outre l’ancrage géographique, l’acquisition de Diffuver va également permettre de renforcer l’expertise de RIOU Glass dans la réalisation de vitrages de très grandes dimensions pour le marché de la façade, spécialité de Diffuver. Le rachat est enfin un moyen pour le groupe normand de déployer l’ensemble de sa gamme de solutions de vitrage sur le territoire. Une gamme qui s’étend du double au triple-vitrage à très hautes performances à des produits plus techniques et design (vitrages décoratifs pour les portes d’entrée, crédences de cuisine, cloisons…).

Philippe Melon continuera d’accompagner le développement de Diffuver avec à ses côtés Rémi Maximin, directeur du site de Marclopt, et les 40 collaborateurs que compte l’entreprise. « Ambition, passion et esprit de famille sont les valeurs que nous partageons avec le groupe RIOU Glass. Nous mettrons tout en oeuvre pour satisfaire leurs attentes et ainsi à travers eux, continuer cette belle aventure dans le monde du verre » conclut le fondateur de Diffuver.

Diffuver, un savoir-faire de plus de 35 ans dans le verre

Créé en 1986, Diffuver est l’un des acteurs les plus importants de la transformation du verre plat de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Présente à Marclopt (42) et à Lyon (69), l’entreprise produit chaque année 100.000 m² de double vitrage. Sur la période 2020-2021, Diffuver a réalisé un investissement de 3 millions d’euros dans son outil de production afin de répondre à la forte demande du marché de la façade pour les verres de grandes dimensions. Un plan d’investissement qui a permis d’agrandir le site industriel de Marclopt et d’installer une table de coupe de verre feuilleté, deux centres d’usinage, ainsi qu’une ligne d’assemblage « Jumbo » de 56 mètres capable de réaliser des verres isolants de 6.000 x 3.210 mm.

 

There are no translations available.

AGC Belgique

 

Le producteur de verre plat a mis une cinquantaine de personnes au chômage technique dans son unité Belge à cause du prix trés élevé de l'énergie

There are no translations available.

Glassman Europe se tiendra en Turquie à Istanbul les 8 et 9 F2VRIER 2023

 

La conférence et le salon seront centrés sur le verre creux

There are no translations available.

Un miroitier qui arrête son activité vend la totalité de son stock de verre plat

 

Stock de verre

150 Plateaux verre clair, 4 mm, 30 Plateaux verre dépoli 4 mm, 14 Plateaux miroir 4 mm, 6 plateaux verre clair 6 mm, 4 plateaux verre extra blanc 6 mm.........

 

 

 

 

Pour plus d'informations nous contacter sur glass@comascotec.com ou au 06 64 73 63 77.

 

Merci

Banner
Banner

5 sculptors at Crémer à Fratin,

The first symposium of sculptures holds all its promises. To discover.

Since Thursday, August 10, the decor of the marbles Cremer à Fratin (Étalle) is modified with the presence of five stone sculptors who come to unveil their talent. As soon as one crosses the entrance of the courtyard, a vast cloud of dust emanates from one of the hangars of the company. We hear hammer blows interspersed with the noise of discus, and here and there voices rise. Five artists from Belgium and Portugal are working hard. They have fifteen days to turn their block of stone into a work of art.

The site is not occupied solely by the work of stone. Next to it, under an arbor, an exhibition of the works of the five artists takes place.

Manual sculpture is an art

On the first day, each artist presented his preliminary draft. Faced with his block of stone, the artist decides whether to follow his project. A kind of dialogue is formed with the stone. The artist can feel called by a completely different creation. "We must approach the event and respect the theme of living together. Through the work, it is necessary that each one can feel considered, that appears a moment of peace with human dimension. You have to set aside the competition even if it's still a competition, "explains Marc de Winter, a participating sculptor and spokesperson for the symposium. It is a human adventure before anything opposing two veterans for three neophytes.

Concerning the choice of the stone, the sculptors are facing two materials and have to cut. The white stone of Italian origin and the blue stone of Hainaut. The first is more tender, while the second is harder. To each one its tooling and its technique. "Difficult to say what is the easiest. We know that the blue stone gives effects depending on how it was cut, "says Étienne Crémer, patron of the marble factory.

To carry out this event, each candidate has moved with his equipment, while the marble factory makes available to them halls, machines and handling.

On the spot, the agreement between the artists and the staff of the Cremer marble factory is very convivial. This symposium animates the site and the clients of passage are interested in the work of the sculptors. "This activity takes us out of our daily lives, because daily we receive sad people following the dea