There are no translations available.

 

Rachat de Diffuver



La famille Riou continue ses achats de miroiteries en France et son maillage du territoire français

Le premier groupe français de façonnage du verre plat RIOU Glass annonce le rachat du transformateur de verre plat Diffuver, domicilié à Marclopt dans le département de la Loire (42).

Après son entrée au capital du miroitier italien Cappelletti & Roleri en mai 2022, et du groupe belge Euroglas fin 2022, RIOU Glass signe une troisième acquisition dans le cadre de sa stratégie de développement RIOU GLASS VERRE 2025. Le premier transformateur indépendant de produits verriers en France vient de réaliser le rachat de la totalité des actions de l’entreprise Diffuver.

L’opération de croissance externe vise à consolider le maillage territorial de l’ETI en France. « Diffuver est un acteur reconnu en Auvergne-Rhône-Alpes avec lequel nous partageons un savoir-faire et les valeurs familiales communes, explique Christine Riou Feron, Présidente de RIOU Glass. Cette acquisition nous permet de parfaire notre maillage territorial déjà composé de 16 sites industriels en France. » Sans compter les sites dans les DOM TOM

Outre l’ancrage géographique, l’acquisition de Diffuver va également permettre de renforcer l’expertise de RIOU Glass dans la réalisation de vitrages de très grandes dimensions pour le marché de la façade, spécialité de Diffuver. Le rachat est enfin un moyen pour le groupe normand de déployer l’ensemble de sa gamme de solutions de vitrage sur le territoire. Une gamme qui s’étend du double au triple-vitrage à très hautes performances à des produits plus techniques et design (vitrages décoratifs pour les portes d’entrée, crédences de cuisine, cloisons…).

Philippe Melon continuera d’accompagner le développement de Diffuver avec à ses côtés Rémi Maximin, directeur du site de Marclopt, et les 40 collaborateurs que compte l’entreprise. « Ambition, passion et esprit de famille sont les valeurs que nous partageons avec le groupe RIOU Glass. Nous mettrons tout en oeuvre pour satisfaire leurs attentes et ainsi à travers eux, continuer cette belle aventure dans le monde du verre » conclut le fondateur de Diffuver.

Diffuver, un savoir-faire de plus de 35 ans dans le verre

Créé en 1986, Diffuver est l’un des acteurs les plus importants de la transformation du verre plat de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Présente à Marclopt (42) et à Lyon (69), l’entreprise produit chaque année 100.000 m² de double vitrage. Sur la période 2020-2021, Diffuver a réalisé un investissement de 3 millions d’euros dans son outil de production afin de répondre à la forte demande du marché de la façade pour les verres de grandes dimensions. Un plan d’investissement qui a permis d’agrandir le site industriel de Marclopt et d’installer une table de coupe de verre feuilleté, deux centres d’usinage, ainsi qu’une ligne d’assemblage « Jumbo » de 56 mètres capable de réaliser des verres isolants de 6.000 x 3.210 mm.

 

There are no translations available.

AGC Belgique

 

Le producteur de verre plat a mis une cinquantaine de personnes au chômage technique dans son unité Belge à cause du prix trés élevé de l'énergie

There are no translations available.

Glassman Europe se tiendra en Turquie à Istanbul les 8 et 9 F2VRIER 2023

 

La conférence et le salon seront centrés sur le verre creux

There are no translations available.

Un miroitier qui arrête son activité vend la totalité de son stock de verre plat

 

Stock de verre

150 Plateaux verre clair, 4 mm, 30 Plateaux verre dépoli 4 mm, 14 Plateaux miroir 4 mm, 6 plateaux verre clair 6 mm, 4 plateaux verre extra blanc 6 mm.........

 

 

 

 

Pour plus d'informations nous contacter sur glass@comascotec.com ou au 06 64 73 63 77.

 

Merci

Banner
Banner

Carrara marble 1

 

The famous Carrara marble is not only a symbol of luxury. The site has especially become one of the high places of calcium carbonate extraction, used in particular in the manufacture of toothpastes. An industrial exploitation that disfigures the landscape and is accompanied by deaths on construction sites, pollution and resource grabbing by a local elite and international actors, including the bin Laden family and the Swiss multinational Omya.

 

The whiteness of the place is misleading. From a distance, the quarries of Carrara recall the contours of a glacier. Approaching, it is a mining basin that spreads before our eyes, an off-white tablecloth laid on the flanks of the Apuan Alps. On this summer day, dozens of trucks loaded with rough marble blocks crisscross the mountains devoured by diggers. In these steep paths, our 4x4 vehicle struggles to climb to the Michelangelo quarry, where marble statuario is extracted, one of the most expensive, sold up to 4,600 francs per ton.

Here a dozen workers are busy under a blazing sun. Riccardo, 52, including thirty in the Tuscan quarries, tackles a block of marble with a diamond wire saw. The heat is stifling. "In summer, the yard is a real furnace. In winter, it is cold and wet, "blows the son and grandson of a miner. He explains with pride what his job is, before concluding: "I hope, however, that my son will do something else in life."

 

High risk work

In careers, despite the efforts made in recent years, security is not flawless. On July 11, a block of marble stored in a warehouse collapsed with Luca Savio, 37, father of a little boy. A few weeks earlier, in May, another worker lost his life, Luciano Pampana, 58, crushed by a digger. "The slaves continue to shed their blood in Carrara," exclaimed Father Raffaello during his homily: "The Apuan Alps have been savagely scarred and if not many have taken advantage, some have become very rich!"

"Slaves continue to shed their blood in Carrara"

Don Raffaele, priest of Carrara