There are no translations available.

 

Rachat de Diffuver



La famille Riou continue ses achats de miroiteries en France et son maillage du territoire français

Le premier groupe français de façonnage du verre plat RIOU Glass annonce le rachat du transformateur de verre plat Diffuver, domicilié à Marclopt dans le département de la Loire (42).

Après son entrée au capital du miroitier italien Cappelletti & Roleri en mai 2022, et du groupe belge Euroglas fin 2022, RIOU Glass signe une troisième acquisition dans le cadre de sa stratégie de développement RIOU GLASS VERRE 2025. Le premier transformateur indépendant de produits verriers en France vient de réaliser le rachat de la totalité des actions de l’entreprise Diffuver.

L’opération de croissance externe vise à consolider le maillage territorial de l’ETI en France. « Diffuver est un acteur reconnu en Auvergne-Rhône-Alpes avec lequel nous partageons un savoir-faire et les valeurs familiales communes, explique Christine Riou Feron, Présidente de RIOU Glass. Cette acquisition nous permet de parfaire notre maillage territorial déjà composé de 16 sites industriels en France. » Sans compter les sites dans les DOM TOM

Outre l’ancrage géographique, l’acquisition de Diffuver va également permettre de renforcer l’expertise de RIOU Glass dans la réalisation de vitrages de très grandes dimensions pour le marché de la façade, spécialité de Diffuver. Le rachat est enfin un moyen pour le groupe normand de déployer l’ensemble de sa gamme de solutions de vitrage sur le territoire. Une gamme qui s’étend du double au triple-vitrage à très hautes performances à des produits plus techniques et design (vitrages décoratifs pour les portes d’entrée, crédences de cuisine, cloisons…).

Philippe Melon continuera d’accompagner le développement de Diffuver avec à ses côtés Rémi Maximin, directeur du site de Marclopt, et les 40 collaborateurs que compte l’entreprise. « Ambition, passion et esprit de famille sont les valeurs que nous partageons avec le groupe RIOU Glass. Nous mettrons tout en oeuvre pour satisfaire leurs attentes et ainsi à travers eux, continuer cette belle aventure dans le monde du verre » conclut le fondateur de Diffuver.

Diffuver, un savoir-faire de plus de 35 ans dans le verre

Créé en 1986, Diffuver est l’un des acteurs les plus importants de la transformation du verre plat de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Présente à Marclopt (42) et à Lyon (69), l’entreprise produit chaque année 100.000 m² de double vitrage. Sur la période 2020-2021, Diffuver a réalisé un investissement de 3 millions d’euros dans son outil de production afin de répondre à la forte demande du marché de la façade pour les verres de grandes dimensions. Un plan d’investissement qui a permis d’agrandir le site industriel de Marclopt et d’installer une table de coupe de verre feuilleté, deux centres d’usinage, ainsi qu’une ligne d’assemblage « Jumbo » de 56 mètres capable de réaliser des verres isolants de 6.000 x 3.210 mm.

 

There are no translations available.

AGC Belgique

 

Le producteur de verre plat a mis une cinquantaine de personnes au chômage technique dans son unité Belge à cause du prix trés élevé de l'énergie

There are no translations available.

Glassman Europe se tiendra en Turquie à Istanbul les 8 et 9 F2VRIER 2023

 

La conférence et le salon seront centrés sur le verre creux

There are no translations available.

Un miroitier qui arrête son activité vend la totalité de son stock de verre plat

 

Stock de verre

150 Plateaux verre clair, 4 mm, 30 Plateaux verre dépoli 4 mm, 14 Plateaux miroir 4 mm, 6 plateaux verre clair 6 mm, 4 plateaux verre extra blanc 6 mm.........

 

 

 

 

Pour plus d'informations nous contacter sur glass@comascotec.com ou au 06 64 73 63 77.

 

Merci

Banner
Banner

There are no translations available.

Inquiétudes pour la miroiterie Landaise

 

Article repris de France bleu Gascogne

 

L'avenir de la Miroiterie landaise s'assombrit. Le tribunal de commerce de Mont de Marsan pourrait prononcer sa liquidation le 28 octobre. © Radio France - Frédéric Denis

La Miroiterie landaise pourrait être liquidée le 28 octobre. Le tribunal de commerce de Mont de Marsan examinait ce vendredi 7 octobre la situation de l'entreprise qui emploie 117 salariés. Les 400 000€ promis par le pdg fin mars pour commencer à apurer la dette de la Miroiterie ne sont toujours pas arrivés.

Le tribunal de commerce de Mont de Marsan examinait ce vendredi la situation de la Miroiterie landaise qui emploie 117 salariés dans le département. Les magistrats ont constaté que le pdg de l'entreprise n'avait pas respecté son engagement du 25 mars dernier.

Le 25 mars dernier, devant le tribunal de commerce de Mont de Marsan, le pdg de la Miroiterie landaise, Serge Delwasse, s'était engagé à apporter 400 000€ avec douze investisseurs, dont plusieurs Landais.

Les investisseurs n'ont pas, à ce jour, apporter la totalité de cette somme de 400 000€ qui devait servir à commencer à apurer la dette de la Miroiterie, près de 6 millions d'euros à l'époque. Cette somme de 400 000€ n'a pas été consignée au capital de l''entreprise.

Cette augmentation de capital de 400 000€ aurait normalement dû être effectuée pour le 25 juin dernier. Ce n'est donc toujours pas le cas aujourd'hui. La situation financière de la Miroiterie landaise s'est dégradée.

Ce vendredi matin, les salariés montois de la Miroiterie landaise n'avaient pas encore perçu leurs salaire de septembre. Sur les autres sites de l'entreprise à Biscarrosse, Dax ou Soustons, ils ont parfois été versés partiellement.

 

Le tribunal de commerce de Mont de Marsan considère donc aujourd'hui que le plan de continuation n'est pas respecté. Sauf rebondissement, les magistrats montois devraient donc prononcer la liquidation de l'entreprise le 28 octobre.

Si le scénario de la liquidation judiciaire se vérifie, le tribunal de commerce de Mont de Marsan devrait prononcer une poursuite de l'activité de l'entreprise pendant plusieurs semaines. Et cela pour permettre aux candidats à la reprise de se faire connaitre. Cela permettra aussi d'honorer les chantiers en cours.

La Miroiterie landaise existe depuis 48 ans. Elle fabrique fenêtres, baies vitrées, volets ou encore vérandas. Elle était en redressement judiciaire depuis juin 2015.