Baudin en liquidation judiciaire

 

 

Le fabricant français de rectilignes pour le façonnage du verre plat a été placé en procédure de liquidation judiciaire le

 

TRIBUNAL DE COMMERCE DE CUSSET Par jugement du 06/09/2022, BAUDIN (SARL) Zone Indstrielle 03320 LURCY LÉVIS (Fabrication et vente de machines industrielles de toutes sortes) a été place(e) en liquidation judiciaire 397 614 041 RCS CUSSET Date de cessation des paiements fixée au 06/03/2021 Liquidateur judiciaire : SELARL MJ DE L’ALLIER, Représentée par Maître RAYNAUD Pascal 2, rue de la Presle 03100 Montluçon

 

 

Lanzetta en dépôt de bilan

 

Le fabricant Italien d’outillages diamantés pour le verre plat, dirigé par le frère et la sœur Lanzetta a déposé son bilan

 

 

 

Clestra en redressement judiciaire

 

Le fabricant alsacien de cloisons en verre Clestra Hauserman, plombé par la situation économique et victime d'une cyberattaque massive, a été placé début août en redressement judiciaire pour six mois.

 

"On a ouvert une procédure de redressement judiciaire", a indiqué à l'AFP le greffe de la chambre commerciale du tribunal judiciaire de Strasbourg. Selon la CGT, majoritaire dans l'entreprise, cette période de redressement a été fixée à six mois, alors que l'entreprise avait demandé le 25 juillet à être placée en redressement pour trois mois.

 

Acteur important dans son secteur, Clestra, fabricant de cloisons de bureau et de "salles blanches", emploie quelque 700 personnes dans le monde mais cette décision de redressement ne concerne que ses 400 salariés français, dont 300 travaillent à Illkirch-Graffenstaden, dans la banlieue de Strasbourg. Sollicitée par l'AFP, la direction a indiqué "ne pas souhaiter faire de commentaires".

 

Une nouvelle audience, prévue le 12 septembre, "devrait permettre de faire le point sur les repreneurs potentiels

 

En dépit d'un carnet de commandes de 4 mois, Clestra a besoin de financements de l’ordre de 10 à 15 millions d’Euros, notamment après une cyberattaque "massive" subie par l'entreprise en avril qui lui a coûté entre "2 et 3 millions d'euros" et a longuement perturbé son activité, avait expliqué à l'AFP Amar Ladraa, membre CGT du CSE et responsable de la CGT Métallurgie Grand Est. Clestra est aussi en procès avec le bailleur de ses locaux d'Illkirch qui entend quasiment doubler le loyer annuel, actuellement de 1,3 million d'euros, selon M. Ladraa. Au total, l'entreprise aurait besoin "de 10 à 15 millions d'euros", avait-il estimé.

 

Clestra a en outre a été pénalisé par la perte de contrats.

Clestra, qui a rejoint en 2018 le groupe sud-coréen KC Green Holdings, a réalisé un chiffre d'affaires de 145 millions d'euros en 2021. En février, l'entreprise avait pris le contrôle de PPG Cleanroom, un concepteur et constructeur de "salles blanches" pour l'industrie, aux atmosphères très contrôlées, devenant un acteur de poids dans ce secteur.

 

Fondée en 1913 à Cleveland, aux Etats-Unis, avant de s'implanter en Alsace, l'entreprise avait déjà été placée en redressement en 2013. 150 emplois avaient été supprimés. Le groupe est devenu français en 1989 sous le nom de Clestra (contraction de CLEveland et STRAsbourg).


 

 

 

Battellino à Glasstec

 

Battellino sera présent à Glasstec du 20 au 23 septembre stand 17A15 Hall 17 avec sa gamme de rectilignes et son robot pour pose seconde barrière pour vitrage isolant.

 

Pour les rencontrer vous pouvez directement prendre rendez-vous sur le mail suivant

 

info@battellino.it

Bannière
Bannière

 

 



Bilatérales ou ligne de bilatérales à meules boisseaux:

Il s'agit de machines utilisant des meules boisseaux. Ce type de machine est le plus souvent utilisé dans le domaine des séries où les paramètres principaux sont des épaisseurs de verre au-dessus du 8 mm (même si ces machines peuvent être utilisées pour façonner à partir du 3 mm) et une très bonne qualité de polissage.

Les machines proposées sur le marché proposent 6, 8, 10 meules et plus pour chaque côté de la bilatérale.

Dans la pratique on rencontre essentiellement des 10 meules (3 meules diamantées pour le joint, meule diamantée et de polissage pour chaque arête, 3 meules de polissage ou deux meules de polissage et une meule de brillance. Des 11 (avec 4 meules de polissage) et 12 meules sont aussi proposées par certains fabricants. Mais dans la pratique pour les 12 meules cela impose un réglage très fin (et fréquent) de la position des meules diamantées (4 meules de chaque côté) qui rendent ce type de machines marginales sur le marché.

Dans le cas des lignes on installe un transfert entre les deux bilatérales (soit en ligne, peu fréquent, soit à 90°) et l'équerrage se fait sur la seconde bilatérale (l’équerrage est toujours fait sur la seconde bilatérale et il est fortement conseillé pour obtenir la meilleure précision possible que l’équerrage se fasse sur la plus grande dimension du verre. C’est-à-dire que la seconde bilatérale de la ligne doit être celle qui a la plus grande ouverture).

Afin de pouvoir mettre la ligne de bilatérale en ligne avec une laveuse horizontale de la plus petite largeur possible (budget plus réduit et gain de place), correspondant à la dimension maximale de la première bilatérale et n’avoir qu’un seul opérateur pour l’entrée et la sortie de la ligne on ajoute souvent un second transfert à 90° à la sortie de la seconde bilatérale.

On a rencontré sur le marché ces dernières années des machines capables de façonner des volumes de verre de plus en plus grands.

 

Principales options :

Le nombre d’options sur les bilatérales est très important, chaque fabricant rivalisant d’ingéniosité pour se démarquer de ses concurrents. Parmi les principales on peut cependant citer :

-Mouchage des coins :

Il s’agit de deux broches spéciales qui vont roder, en fin de bilatérale (et seulement sur la seconde en cas de ligne) les 4 coins du verre (non poli), afin d’éliminer cette partie fragile (et dangereuse) du verre et éviter des casses lors de la trempe ultérieure.

-Motorisation des broches supérieures pour les meules diamantées d’arête.

Pour avoir la largeur d’arête voulue en fonction des changements d’épaisseur du verre.

-Motorisation des broches diamantées du joint pour compensation d’usure.

Pour une ligne de bilatérale qui comporte 12 meules diamantée et qui travaille en continue, le réglage des meules est très fréquent.

…….

 

Points à regarder :

Ici aussi ils sont légion, mais on peut citer :

-Facilité de changement des meules de polissage.

Pour une bilatérale il n’est pas rare d’avoir un changement journalier de meules de polissage (une meule de polissage va durer en moyenne 2000 mètres linéaire, et sur une ligne il y a 20 meules de polissage).

-Rapidité et précision lors des changements de dimensions (ouverture ou fermeture de la bilatérale) des verres.

Surtout si on travaille des petites séries

…..