Trempe chimique. Données techniques

Type de verre

Recuit

Durci

Thermiquement trempé

Chimiquement trempé

Epaisseurs de verre

2.3 à 19 mm

2.3 à 8 mm

3 à 19 mm

0.7 à 19 mm

Compression N/mq

0

30 à 70

30 à 70

300 à 400

Epaisseur de la zone traitée

0%

20 % de l’épaisseur du verre

20 % de l’épaisseur du verre

Jusqu’à 100 à 200 microns

Fragmentation

Gros morceaux

Morceaux moyens

Petits morceaux

Morceaux moyens

Le verre trempé thermiquement est le seul à être considéré comme verre de sécurité. Les autres verres doivent être montés en feuilleté.

La fédération française des professionnels du verre (FFPV) se scinde en deux

La fédération comporte dorénavant deux entités. L’UDTVP, union des transformateurs du verre plat et l’UDIVP, l’union des  installateurs du verre plat.

Redressement judiciaire miroiterie. Dépôt des créances

 

EURL MIROITERIE D'ECOGLASS située à Juillan (65290) a été déclarée en Dépôt de l'état des créances par le tribunal de TRIBUNAL DE COMMERCE DE TARBES le 27-10-2017.

Tremco poursuit son développement

 

Tremco propose des modules de formation sur ses produits, destinés aux menuisiers et façadiers sur ses sites de Lyon et Strasbourg.

La société Allemande poursuit sa croissance par le rachat de l’Anglais Adhere. Il réalise plus de 40 % de son chiffre d’affaires en France sur un total de 315 Millions d’Euros (chiffres 2016)

Bannière
Bannière

 

 



Bilatérales ou ligne de bilatérales à meules boisseaux:

Il s'agit de machines utilisant des meules boisseaux. Ce type de machine est le plus souvent utilisé dans le domaine des séries où les paramètres principaux sont des épaisseurs de verre au-dessus du 8 mm (même si ces machines peuvent être utilisées pour façonner à partir du 3 mm) et une très bonne qualité de polissage.

Les machines proposées sur le marché proposent 6, 8, 10 meules et plus pour chaque côté de la bilatérale.

Dans la pratique on rencontre essentiellement des 10 meules (3 meules diamantées pour le joint, meule diamantée et de polissage pour chaque arête, 3 meules de polissage ou deux meules de polissage et une meule de brillance. Des 11 (avec 4 meules de polissage) et 12 meules sont aussi proposées par certains fabricants. Mais dans la pratique pour les 12 meules cela impose un réglage très fin (et fréquent) de la position des meules diamantées (4 meules de chaque côté) qui rendent ce type de machines marginales sur le marché.

Dans le cas des lignes on installe un transfert entre les deux bilatérales (soit en ligne, peu fréquent, soit à 90°) et l'équerrage se fait sur la seconde bilatérale (l’équerrage est toujours fait sur la seconde bilatérale et il est fortement conseillé pour obtenir la meilleure précision possible que l’équerrage se fasse sur la plus grande dimension du verre. C’est-à-dire que la seconde bilatérale de la ligne doit être celle qui a la plus grande ouverture).

Afin de pouvoir mettre la ligne de bilatérale en ligne avec une laveuse horizontale de la plus petite largeur possible (budget plus réduit et gain de place), correspondant à la dimension maximale de la première bilatérale et n’avoir qu’un seul opérateur pour l’entrée et la sortie de la ligne on ajoute souvent un second transfert à 90° à la sortie de la seconde bilatérale.

On a rencontré sur le marché ces dernières années des machines capables de façonner des volumes de verre de plus en plus grands.

 

Principales options :

Le nombre d’options sur les bilatérales est très important, chaque fabricant rivalisant d’ingéniosité pour se démarquer de ses concurrents. Parmi les principales on peut cependant citer :

-Mouchage des coins :

Il s’agit de deux broches spéciales qui vont roder, en fin de bilatérale (et seulement sur la seconde en cas de ligne) les 4 coins du verre (non poli), afin d’éliminer cette partie fragile (et dangereuse) du verre et éviter des casses lors de la trempe ultérieure.

-Motorisation des broches supérieures pour les meules diamantées d’arête.

Pour avoir la largeur d’arête voulue en fonction des changements d’épaisseur du verre.

-Motorisation des broches diamantées du joint pour compensation d’usure.

Pour une ligne de bilatérale qui comporte 12 meules diamantée et qui travaille en continue, le réglage des meules est très fréquent.

…….

 

Points à regarder :

Ici aussi ils sont légion, mais on peut citer :

-Facilité de changement des meules de polissage.

Pour une bilatérale il n’est pas rare d’avoir un changement journalier de meules de polissage (une meule de polissage va durer en moyenne 2000 mètres linéaire, et sur une ligne il y a 20 meules de polissage).

-Rapidité et précision lors des changements de dimensions (ouverture ou fermeture de la bilatérale) des verres.

Surtout si on travaille des petites séries

…..