Isolants thermiques en rénovation

Par Sophie Trachte et Dorothée Stiermon

Editeur EPFL

 

Ouvrage très technique et très complet sur les différentes techniques et les différents matériaux disponibles en rénovation thermique des constructions. Cet ouvrage décrit avec précisions les caractéristiques des différents matériaux présents sur le marché (isolants organiques, isolants minéraux naturels ou synthétiques, isolants composites, isolants innovants) en les décrivant (avec de nombreuses photos à l’appui) précisant leurs caractéristiques techniques chiffrées, leurs modes d’élaboration, et en balayant un grand nombre de critère permettant d’avancer vers le meilleur choix correspondant au matériau recherché .

Dans un chapitre complet il détaille leur influence sur la qualité de l’air et sur la santé. Il aborde ensuite sur une quarantaine de pages le cycle de vie des différents matériaux et leur impact environnemental.

Il aborde la notion de l’économie circulaire dans la conception et la mise en œuvre de ces différents matériaux.

 

Nombreux tableaux, articles scientifiques et thèses sur le sujet.

 

En annexe figure une liste de fabricants et producteurs

Riou glass rentre sur le marché espagnol

 

Aprés une série de rachats de miroiteries en France sur ces 15 dernières années, puis être rentré en Belgique ( Euroglass) et en Italie ( Cappelletti et Roleri ) en 2022, le groupe Riou glass s’attaque maintenant au marché espagnol en rachetant le catalan Vidresif situé à proximité de Géron. Vidresif est une importante miroiterie avec un CA de l’ordre de 25 millions d’Euros. Le groupe Riou transforme chaque année plus de 100 000 tonnes de verre plat dont il produit une grande partie sur son float de Salaise sur Sanne. Il réalisera sur 2023 un CA supérieur à 260 millions d’Euros avec 1300 salariés et 26 unités de production

 

Bavelloni à GlassBuild AMERICA 2023

 

Bavelloni sera présent au salon GlassBuild AMERICA 2023, le plus grand salon pour le verre, la fenêtre et la porte en Amérique du Nord, du 31octobre au 2 Novembre sur le stand 3631.

Bavelloni présentera son nouvel angle variable VE 500 V10 SCS mitering machine.

Cette rectiligne pouvant façonner des volumes importants (et donc lours). L’option SCS gère automatiquement la position des meules pour assurer la meilleure qualité possible.

Bavelloni présentera aussi la biseauteuse, VB350 CNS? LA TABLE DE COUPE REV 372 SR cutting table,

 

Pour obtenir votre ticket d’entrée utilisez le code Bavelloni Customer Guest Pass Code 23GBAEXH.

Affutage des forêts diamantés pour le verre plat

La partie active d’un forêt diamanté, celle qui va permettre de percer le verre est constituée de grains de diamant. Ces grains de diamant sont noyés dans un alliage métallique qui a pour objectif de libérer peu à peu le diamant en surface du forêt diamanté de façon à pouvoir percer le verre.

En perçant le verre la partie supérieure du diamant va se briser peu à peu.

Ce liant doit s’user à la même vitesse que le diamant. S’il s’use trop vite il y a trop de diamant en surface et le forêt va s’user très rapidement et il y a un risque que le perçage se fasse avec des écailles. S’il s’use moins vite que les particules de diamant il n’y aura pas assez de grains de diamant en surface et le forêt ne percera plus le verre correctement. Dans ce dernier cas il faut affuter le forêt de façon à user le liant et refaire apparaitre des grains de diamant en surface. On utilise pour cela des pierres synthétiques, généralement en oxyde d’aluminium.

Mais le besoin d’affutage des forêts devrait être rare, du moins pour les meilleurs forêts diamantés. En effet les fournisseurs qui sont dans ce cas utilisent des liants qui s’usent à la même vitesse que le diamant et donc sans besoin d’affutage.

L’affutage est un réel problème dans le cas des perceuses automatiques.

Bannière

 

 

Comparatif perceuses verticales et horizontales


Les différents types de perceuses

On observe aujourd’hui sur le marché 3 types de perceuses

-Horizontales

-Verticales

-Options sur centres de façonnage à commande numériques

 

1/Les perceuses horizontales

-Les mono broches : obligeant à retourner le verre

-Les doubles broches opposées : ce sont les machines les plus courantes

-Les multi broches avec deux à quatre doubles broches opposées : destinées aux marchés où plusieurs trous de dimensions différentes sont à percer sur un même volume. Ces machines peuvent se rencontrer en ligne avec une bilatérale, même si la relative lenteur du perçage peut pénaliser la productivité de la bilatérale.

 

 

2/Les perceuses verticales

Ce sont des machines relativement nouvelles qui sont apparues il y a une quinzaine d’années et qui ont été popularisées et fabriquées en série d’abord par la société Autrichienne Schraml, sous la marque Topdrill.

Contrairement aux perceuses horizontales double tête, où les broches sont fixes, dans ce cas la ( les) doubles broches se déplacent sur l’axe Y .

Les principaux avantages de ce type de machines sont

-Gain de place : Réel dans le cas des petites machines, mais illusoire pour les plus grandes à cause des convoyeurs entrée/sortie.

-Automatisation du perçage :le verre est positionné sur un convoyeur d’entrée, et le trou est réalisé automatiquement suivant les informations entrées sur la console.

-Travail en ligne et moindre manipulation: Le verre peut arriver directement d’une rectiligne, d’une sableuse et être envoyé automatiquement après perçage vers une machine à laver…. Moindre manipulation signifie moindre casses et rayures moins fréquentes.

-Récupération de l’eau : l’eau s’écoulant verticalement après avoir refroidi l’outil est facilement récupérée.

 

Par contre ce type de machines présente certains inconvénients :

-Il n’est pas possible de percer plus de deux trous de diamètres différents.

-L’alignement des têtes est plus délicat à réaliser

-Le refroidissement est moins bon, car l’eau s’évacue verticalement très rapidement.

-Le positionnement du verre sur son bord génère des vibrations du volume et de micro écailles.

 

Ces machines comportent une ou deux double broches avec la possibilité de remplacer la seconde double broche par une broche pouvant soit aléser le trou réalisé, soit utiliser une fraise de découpe. Et aussi la possibilité d’un magasin d’outils avec changement automatique.

 

Ce type de machines rencontre un réel succés ( surtout dans le domaine des petites machines) et donc correspond à un besoin sur le marché du façonnage du verre plat.

 

 

3/Le perçage sur machine à commande numérique

Ici le marché est plus limité. Il ne s’agit surtout pas d’utiliser une CN pour percer un trou sur un volume, mais de réaliser complètement un façonnage comportant des perçages :

Afin de résoudre le problème posé par l’éclatement du verre lors du débouchage, deux possibilités sont proposées par les fournisseurs de centres de façonnage :

-Programme permettant avec un seul outil de percer puis d’aléser le trou pour éliminer les écailles

-Porte-outil spécial permettant de percer par la face inférieure du verre sur quelques millimètres, avant de finir le perçage par le dessus du verre.

 

 

 

Paramètres de perçage

1/Vitesses d’avance

Les vitesses d’avance pour le perçage sont d’environ de 1mm/seconde pour des diamètres de trous compris entre 10 et 30 mm. En dehors de cette plage, plus les diamètres seront petits ou grands, plus les vitesses devront étre réduites.

Ces vitesses dépendent aussi :

-Du type de forêt

-De son affutage

-Du refroidissement

-De la perceuse

-Du type de verre

 

2/Les vitesses de rotation des broches

Lié au diamètre et au type de forêt ( chaque fournisseur a sa propre courbe de vitesse de rotation/Diamètre à percer).

La majorité des perceuses actuelles sont équipées d’une variateur électronique  permettant de régler immédiatement la vitesse de rotation. Les perceuses plus anciennes sont équipées d’un système poulies/courroies moins facile et plus long à mettre en œuvre.

 

Les principales options

1/Positionnement du verre

a/Laser : un laser installé au centre de la broche supérieure indique par un point sur le vitrage, l’endroit où se fera le perçage. Cela implique de marquer sur le verre le centre de l’endroit à percer. La présence d’eau sur le verre peut gêner la visualisation correcte du point laser. Le laser peut se dérégler.

 

b/Equerres manuelles : des butées avec indicateur millimétrique sont positionnée d’un côté et sur l’arrière de la table où s‘effectue le perçage. L’opérateur pousse le verre contre les butées pour positionner correctement le verre.

 

c/Butées automatiques : les coordonnées du trou à percer sont entrées sur le pupitre de la perceuse. Les butées se déplacent automatiquement. Le verre est positionné manuellement ou automatiquement contre les butées.

 

 

2/Le fraisage

Il s’agit là de l’évolution récente des perceuses vers des centres perçage/fraisage capables de réaliser à la fois des trous et des encoches, en particulier dans le cas des perceuses verticales. La broche de fraisage est souvent différente car elle nécessite davantage de puissance et  de couple et des vitesses de rotation plus élevées que celles requises dans le cas du perçage.

 

 

3/L’affutage automatique

Option permettant à intervalle régulier d’amener les forêts devant un baton d’affutage.

 

4/Compensation d’usure des outils

 

5/Mesure de la longueur des forêts

 

6/ Magasin d’outils et changement automatique