Quelques chiffres sur le dernier Glasstec.

 

Le salon sur les technologies du verre qui s'est tenu en octobre 2018 à Dusseldorf a vu une croissance de presque 5% du nombre de ses visiteurs, en léger retrait par rapport aux records de 2012 et 2014.

 

Le salon est vraiment un salon international avec plus de 70 % de visiteurs venant de l'étranger.

Par contre le nombre d'exposant est en retrait (chiffres non donnés par l'organisateur) avec certains halls non complètement remplis

 

Vente société installation de miroirs sur le marché du sport

 

 

Une petite société qui vend et installe sur toute la France des miroirs destinés à des applications sportives est en vente. Quelques informations supplémentaires sur le lien suivant.

 

 

Vente et installation de miroirs sur le marché du sport

 

Je reste à votre disposition si vous souhaitez plus d'informations ou rentrer en contact avec le dirigeant de cette société.

Glass@comascotec.com ou 06 64 73 63 77

Nouvelle version du robot d’enduction Battellino

La société Italienne Battellino qui rencontre un bon succès avec son robot d’enduction annonce la sortir d’une nouvelle version de cette machine pour le vitrage Isolant.

 

1/ création d’un lecteur de code barres

Ceci afin de permettre à l’utilisateur de créer ses propres codes barres qui donneront au robot toutes les instructions dont il a besoin.

Type de profil (aluminium, acier inox..)

Différentes épaisseurs des profils, même dans le cas du triplex, indication simple ou double triplex…

 

2/Vitrages en forme

Nouvelles fonctions sur l’écran qui permettent à l’opérateur d’indiquer la forme du vitrage à travailler.

 

3/ Vitrages pour bâtiments historiques

Possibilité de travailler avec des profils de seulement 4 mm d’épaisseur. Cette option a été demandée par des entreprises qui travaillent en restauration de bâtiments historiques. Traiter manuellement de tels vitrages a toujours été assez délicat.

 

4/ augmentation de la vitesse de travail du robot.

La vitesse peut atteindre 18 mètres par mn. La Façon de travailler les angles a aussi été amélioré.  Un vitrage de 100x80 est maintenant réalisé par le robot en 45 secondes

 

Pour plus d’informations glass@comascotec.com

Nouveautés pour les rectilignes de Battellino

 

Le constructeur Italien de machines pour le verre plat Battellino, bien connu en particulier pour sa gamme de rectilignes a présenté plusieurs améliorations notables de ses rectilignes.

1/Nouveaux convoyeurs d’entrée et de sortie renforcé afin de permettre aux rectilignes de supporter un poids de verre plus important.

2/Nouveau système d’étanchéité des broches afin d’éliminer les fuites d’eau.

3/Nouvel écran tactile. Avec un nouveau logiciel permettant de piloter et de visualiser les principales fonctions de la rectiligne (épaisseur du verre, vitesse de travail, paramètres des broches pneumatiques, contrôle de la pompe…De plus il permet de visualiser le nombre total et partiel de mètres façonnés, les paramètres de travail de la machine dans chaque phase et une gestion des pièces détachées

4/Nouveau système de guides pour les broches diamantées et de polissage.

Ce nouveau système réduit encore les vibrations permettant une amélioration sensible de la qualité du joint.

 

Pour plus d'informations, contacter glass@comascotec.com

Bannière
Bannière

 

 

Machines à commande numérique horizontales pour façonnage et transformation de la pierre, marbre et granit.

 

 

 

Les commandes numériques pour la pierre, le marbre et le granit sont des machines qui sont capables de tout faire  (ou presque). Pour les principaux fournisseurs les technologies sont fiabilisées et les grandes évolutions déjà réalisées.

La première question à se poser est de lister soigneusement et en détail (nombre de pièces, caractéristiques dimensionnelles ..)

-l’ensemble des travaux qu’elle doit impérativement réaliser

-ceux qu’il pourrait être intéressant qu’elle réalise en les quantifiant (nombre, potentiel en chiffre d’affaire..)

 

Il existe une très grande diversité de machines avec une gamme de performances, de complexité et de choix énorme. Il est très facile de se laisser tenter par une machine capable de réaliser des merveilles. Mais cette machine risque de ne pas être la plus adaptée (facilité ou complexité de programmation et de mise en oeuvre, maintenance, fragilité, rapidité ) aux 95% de façonnage pour lesquels vous avez besoin d’elle. Sans compter le surcoût en investissement et la place nécessaire.

 

Il existe 3  grandes catégories de machines à commande numérique suivant le nombre d’axes de sa broche

-Les 3 axes (XYZ) qui permettent de réaliser la grande majorité des façonnages (découpe à la fraise, perçage par le dessus du volume, polissage extérieur et intérieur, écriture, gravure…)

-Les 4 axes ( XYZ et C, axe permettant de piloter l’angle de travail d’un outil par rapport à l’axe vertical)

L’axe C est principalement utilisé pour de la gravure, faire de la découpe en forme à l’aide d’un disque assiette, faire de la découpe droite avec n’importe quel angle, réaliser certains types de biseaux simples et utiliser un renvoie d’angle (pour réalisation d’un polissage boisseau en particulier).

-Les 5 axes et plus qui vont permettre de réaliser un grand nombre de  travaux complexes.

Le nombre d’axe est donc le premier critère de choix. Attention ! Certains axes qui sont mentionnés en option nécessitent  le plus souvent de changer la broche.

 

Le second critère va être la dimension maximale qu’il sera possible de façonner sans interventions sur la machine. (Attention ! Certains fournisseurs continuent de mentionner sur leurs brochures la course maximale des axes et non les dimensions maximales de la pièce à façonner).

 

Une fois ces deux critères pris en compte on a une idée plus précise de la configuration de la machine requise et il est possible de commencer à comparer les offres.

 

Certains points sont à regarder avec davantage d’attention :

1/L’assistance :

Il s’agit là d’un point clé, indispensable pour que votre machine produise dans de bonnes conditions

-A l’installation

-Journées de formation (et non d’installation, réglage et formation). S’il s’agit d’une première machine ou d’une machine complètement différente et d’un opérateur sans expérience sur ce type de machine il peut être intéressant de découper la formation en plusieurs modules afin de permettre à l’opérateur de bien assimiler la conduite de la machine.

-Assistance lors des premiers mois d’utilisation

Il faut plusieurs mois pour qu’un opérateur même performant assimile la conduite d’une telle machine. Il aura donc besoin pendant cette période d’avoir une assistance régulière, (le plus souvent par téléphone) pour l’aider à faire redémarrer la machine, diagnostiquer ses erreurs et progresser.

 

-Dépannage

La majorité des problèmes (liés le plus souvent à des erreurs de programmation) peuvent se résoudre par téléphone. Une assistance téléphonique rapide et efficace est indispensable pour remettre en marche rapidement la machine. Il faut donc s’intéresser à la structure du fournisseur en la comparant au nombre de machines installées. Cette structure doit comporter obligatoirement et au minimum un technicien uniquement dédié à l’assistance téléphonique et installé à demeure dans les locaux du fournisseur ou de sa structure commerciale. Beaucoup de fournisseurs ne disposent pas d’une réelle assistance à partir de la structure commerciale Française.

 

2/Les différentes options disponibles, lors de l’achat et après la livraison.

Ces différentes options et la solution technique choisie (cas par exemple des décaissés) vont faire la différence en fonction de votre cahier des charges et de l’importance relative des travaux à réaliser par la machine.

 

 

3/La programmation

Facilité, rapidité….

 

4/Les temps morts

Les solutions mises en place ont une influence non négligeable sur la productivité de la machine. Jusqu’à 30% du temps d’utilisation de la machine peut ainsi être perdu.

-Mise en place des volumes

-Chargement, déchargement

-Gabarit

-Compensation d’usure des meules

-…..

 

5/Les coûts de fonctionnement et d’entretien.

Les taux horaires et frais de déplacement du fournisseurs ont à considérer avec attention car ils peuvent être très élevés (certains fournisseurs ayant des marges très faibles sur les prix de vente des machines réalisent leurs profits par la vente des outils, des pièces détachées et la facturation des techniciens) . Même si des solutions alternatives commencent à se mettre en place.