Trempe chimique. Données techniques

Type de verre

Recuit

Durci

Thermiquement trempé

Chimiquement trempé

Epaisseurs de verre

2.3 à 19 mm

2.3 à 8 mm

3 à 19 mm

0.7 à 19 mm

Compression N/mq

0

30 à 70

30 à 70

300 à 400

Epaisseur de la zone traitée

0%

20 % de l’épaisseur du verre

20 % de l’épaisseur du verre

Jusqu’à 100 à 200 microns

Fragmentation

Gros morceaux

Morceaux moyens

Petits morceaux

Morceaux moyens

Le verre trempé thermiquement est le seul à être considéré comme verre de sécurité. Les autres verres doivent être montés en feuilleté.

La fédération française des professionnels du verre (FFPV) se scinde en deux

La fédération comporte dorénavant deux entités. L’UDTVP, union des transformateurs du verre plat et l’UDIVP, l’union des  installateurs du verre plat.

Redressement judiciaire miroiterie. Dépôt des créances

 

EURL MIROITERIE D'ECOGLASS située à Juillan (65290) a été déclarée en Dépôt de l'état des créances par le tribunal de TRIBUNAL DE COMMERCE DE TARBES le 27-10-2017.

Tremco poursuit son développement

 

Tremco propose des modules de formation sur ses produits, destinés aux menuisiers et façadiers sur ses sites de Lyon et Strasbourg.

La société Allemande poursuit sa croissance par le rachat de l’Anglais Adhere. Il réalise plus de 40 % de son chiffre d’affaires en France sur un total de 315 Millions d’Euros (chiffres 2016)

Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Les sableuses verticales et horizontales

Le sablage est une technique en progression constante sur le marché du façonnage du verre plat, surtout avec l'arrivée ces dernières années des machines avec sablage progressif qui permettent de réaliser des décorations sans utilisation de protections sur le verre à sabler.

Il existe 3 grands types de machines :

-Les cabines manuelles où l’opérateur va sabler manuellement le volume de verre à l’intérieur de la cabine.

-Les cabines semi-automatiques où l’opérateur sable manuellement le verre, mais où le verre se déplace automatiquement à l’intérieur de la cabine sur un convoyeur vertical.

-Les cabines automatiques où l’opérateur règle par une interface les paramètres de sablage (vitesse du convoyeur, pression de sablage, parties du verre à sabler…) et où le sablage s’effectue ensuite automatiquement.

Les cabines automatiques sont en général aussi équipée d’un pistolet manuel

 

Les critères de choix

1/La hauteur utile à sabler en un seul passage

S’il est théoriquement possible de sabler en deux fois en protégeant et retournant le volume, il s’agit d’une opération délicate.

2/La vitesse de sablage (pour une profondeur donnée), avec la possibilité ou non d’ajouter des pistolets pour accroître la vitesse.

3/L’efficacité du système permettant de conserver à l’intérieur de la machine, sable et résidus de sablage.

Si ce système n’existe pas ou n’est pas efficace, cela imposera de positionner la machine loin des autres activités de façonnage afin d’éviter d’avoir du sable dans l’atelier et des rayures lors du façonnage.

Certaines machines sont équipées d’un système de dépression qui permet de conserver à l’intérieur de la machine tous les produits indésirables. Il faudra alors s’intéresser à la façon dont sont traitées les ouvertures (convoyeur de sortie principalement).

4/La protection des parties sensibles à l’intérieur de la machine ( convoyeur..)

Le sable projeté sous pression soumet les sableuses pour le verre à de très fortes contraintes. En particulier lors du sablage une partie( début et fin des volumes) du sable envoyé sous pression va être projeté sur le fond de la cabine.

5/Le degré d’automatisme

Prendre en compte la possibilité de faire varier en continue la pression pendant le sablage qui permet de travailler les dégradés et d’avoir des applications intéressantes.

5/La séparation résidus de sablage/sable.

6/Le risque de rayures sur les volumes par le sable lors des mouvements du verre sur la machine.

 

Il existe des sableuses à cabine fixe (le verre se déplace sur un convoyeur) et des sableuses à cabine mobile ( le verre est fixe et posé sur un rack de support). L'avantage des sableuses à cabine mobile est qu'il est possible de positionner les uns au-dessus des autres des petits volumes et donc d'améliorer sensiblement la productivité. L'inconvénient est le risque accru de sable à l'extérieur de la cabine. La solution cabine mobile n'est donc intéressante que dans le cas où vous avez des séries régulières de petits volumes à sabler.

La grande majorité des sableuses présentes sur le marché sont à cabine fixe, surtout depuis la disparition du marché de l’inventeur des sableuses à cabines mobiles.

Le compresseur n’est jamais inclus dans la machine. Il faudra intégrer les caractéristiques du compresseur afin de déterminer si l’achat d’un nouveau compresseur est nécessaire et ne pas être pris de court lors de l’arrivée de la sableuse.

Qui dit sablage dit aussi protection du verre pour réalisation de motifs artistiques avec soit la possibilité de s’équiper d’un logiciel et d’un plotter de découpe, soit d’acheter les protections déjà découpées.

Le sablage est une activité intéressante car l’investissement est modique, le marché demandeur et sabler du verre ne nécessite pas de compétences particulières.