Pyroverre rachète la miroiterie Cluzel

 

 

Pyroverre est un transformateur de produits verriers basé à Châteauneuf-du-Rhône (Drome), stockeur et distributeur des verres de résistance au feu de Pilkington (NSG group) pour la partie sud du territoire français.
La société créée en 2010, est spécialisée dans la transformation de produits verriers Pilkington Pyrostop et Pilkington Pyrodur. Elle coupe du verre sur mesure pour une clientèle constituée de particuliers miroitiers et de menuisiers. Son bureau d’études se consacre aux demandes spécifiques des clients pour assurer la conformité au regard de la réglementation incendie.
En 2015, la société Côté Verre fondée par Maryline Pereira, rejoint le groupe pour proposer la vente en ligne de tous types de vitrages découpés, façonnés puis expédiés depuis l’atelier de production. L’outil de configuration en ligne permet aux clients de passer facilement et directement commande sur le site.

 

 

Pourquoi la miroiterie Cluzel ?

Nous avons demandé à Mathieu Guenin, gérant de la société, de nous exposer les raisons de cet achat. Mathieu Guenin et Maryline Pereira savent que la mise en œuvre est la continuité de l’activité de Côté Verre, la demande de la clientèle locale étant récurrente et de plus en plus importante. Ils constituent alors une équipe de pose. Ils se sont rendu compte rapidement qu’il serait plus simple de faire une opération de croissance externe. Ils s’intéressent à une éventuelle acquisition et ont trouvé la miroiterie Cluzel à Montélimar, à proximité de Châteauneuf-du-Rhône. La gérante, Danielle Fargier, désirait prendre sa retraite. Elle était secondée par Éric Coin sur le plan technique possédant un savoir-faire solide.
L’équipement de l’entreprise permet de réaliser la coupe, le façonnage et le perçage du verre plat nécessaire dans une miroiterie. Elle est dotée d’une camionnette avec un portique porte-verre. Le magasin a une surface de 80 m2 et l’atelier de 160 m2.
La clientèle est essentiellement constituée de particuliers et de professionnels ainsi que des administrations locales.

Intégration et transformations

La reprise s’est effectuée à la fin du mois de janvier 2021. Mathieu Guenin a recruté Paul Fabre comme responsable d’agence ainsi que Dorotea Nacasabog assistante commerciale. Dannielle Fargier les accompagnera pendant trois mois pour leur transmettre ses connaissances, tandis qu’Éric Coin poursuivra son activité de conseil, coupe et pose du verre.
Le magasin existant accueillera un nouveau show-room sous la forme d’un appartement témoin pour valoriser l’offre de la miroiterie en présentant les produits en situation. Des garde-corps, des crédences de cuisine, une dalle de sol, un escalier et un miroir diélectrique cachant un écran. Le chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros devrait grimper rapidement à 600 000 euros.
Bien que la crise sanitaire ait légèrement impacté l’activité de Pyroverre en raison de l’arrêt des chantiers pendant la crise sanitaire, Mathieu Guenin reste optimiste et pense que l’économie française va connaître un rebond rapide. Parallèlement, la vente en ligne via le site Côté Verre connaît une croissance importante précise Maryline Pereira.

 

 

 

Création logo Lyon

 


Poste de poseur miroiterie Charignon

 

Dans le cadre de son développement, la miroiterie Charignon, recherche des menuisiers poseurs (H/F)

Vous souhaitez intégrer une équipe dynamique et ambitieuse ? Vous avez envie de vous lancer dans une petite structure familiale et apprendre à travailler le verre ? Vous êtes manuel, motivé, soigneux et vous avez l’esprit d’équipe ?

 

Ce poste, est disponible immédiatement sur le secteur Couzon au mont d’or (69). 35h sur 4 jours (7h45-12h30 / 13h30- 17h30) - Rémunération intéressante entre 2000 et 2600 Brut + primes + mutuelle prise en charge à 80% Rejoignez notre groupe à taille humaine où nous visons l’excellence et l’exemplarité, dans une ambiance détendue, où nous avons à cœur de favoriser votre réussite professionnelle.

 

Contact : nicolas.caporali.amneo@gmail.com - Tél 06 35 33 34 17

 

 

Restructuration sur le site AGC de Fleurus

 

Ce site dédié au verre automobile est en difficultés et doit réduire ses pertes dés 2021-2022.

40 postes sur 188 vont être supprimés.

 

En parallèle un repositionnement est en cours pour attirer de nouveaux modèles et des investissements sont en train d’être décidés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Création logo Lyon

Pyroverre rachète la miroiterie Cluzel

 

 

Pyroverre est un transformateur de produits verriers basé à Châteauneuf-du-Rhône (Drome), stockeur et distributeur des verres de résistance au feu de Pilkington (NSG group) pour la partie sud du territoire français.
La société créée en 2010, est spécialisée dans la transformation de produits verriers Pilkington Pyrostop et Pilkington Pyrodur. Elle coupe du verre sur mesure pour une clientèle constituée de particuliers miroitiers et de menuisiers. Son bureau d’études se consacre aux demandes spécifiques des clients pour assurer la conformité au regard de la réglementation incendie.
En 2015, la société Côté Verre fondée par Maryline Pereira, rejoint le groupe pour proposer la vente en ligne de tous types de vitrages découpés, façonnés puis expédiés depuis l’atelier de production. L’outil de configuration en ligne permet aux clients de passer facilement et directement commande sur le site.

 

 

Pourquoi la miroiterie Cluzel ?

Nous avons demandé à Mathieu Guenin, gérant de la société, de nous exposer les raisons de cet achat. Mathieu Guenin et Maryline Pereira savent que la mise en œuvre est la continuité de l’activité de Côté Verre, la demande de la clientèle locale étant récurrente et de plus en plus importante. Ils constituent alors une équipe de pose. Ils se sont rendu compte rapidement qu’il serait plus simple de faire une opération de croissance externe. Ils s’intéressent à une éventuelle acquisition et ont trouvé la miroiterie Cluzel à Montélimar, à proximité de Châteauneuf-du-Rhône. La gérante, Danielle Fargier, désirait prendre sa retraite. Elle était secondée par Éric Coin sur le plan technique possédant un savoir-faire solide.
L’équipement de l’entreprise permet de réaliser la coupe, le façonnage et le perçage du verre plat nécessaire dans une miroiterie. Elle est dotée d’une camionnette avec un portique porte-verre. Le magasin a une surface de 80 m2 et l’atelier de 160 m2.
La clientèle est essentiellement constituée de particuliers et de professionnels ainsi que des administrations locales.

Intégration et transformations

La reprise s’est effectuée à la fin du mois de janvier 2021. Mathieu Guenin a recruté Paul Fabre comme responsable d’agence ainsi que Dorotea Nacasabog assistante commerciale. Dannielle Fargier les accompagnera pendant trois mois pour leur transmettre ses connaissances, tandis qu’Éric Coin poursuivra son activité de conseil, coupe et pose du verre.
Le magasin existant accueillera un nouveau show-room sous la forme d’un appartement témoin pour valoriser l’offre de la miroiterie en présentant les produits en situation. Des garde-corps, des crédences de cuisine, une dalle de sol, un escalier et un miroir diélectrique cachant un écran. Le chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros devrait grimper rapidement à 600 000 euros.
Bien que la crise sanitaire ait légèrement impacté l’activité de Pyroverre en raison de l’arrêt des chantiers pendant la crise sanitaire, Mathieu Guenin reste optimiste et pense que l’économie française va connaître un rebond rapide. Parallèlement, la vente en ligne via le site Côté Verre connaît une croissance importante précise Maryline Pereira.

 


Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Les sableuses verticales et horizontales

Le sablage est une technique en progression constante sur le marché du façonnage du verre plat, surtout avec l'arrivée ces dernières années des machines avec sablage progressif qui permettent de réaliser des décorations sans utilisation de protections sur le verre à sabler.

Il existe 3 grands types de machines :

-Les cabines manuelles où l’opérateur va sabler manuellement le volume de verre à l’intérieur de la cabine.

-Les cabines semi-automatiques où l’opérateur sable manuellement le verre, mais où le verre se déplace automatiquement à l’intérieur de la cabine sur un convoyeur vertical.

-Les cabines automatiques où l’opérateur règle par une interface les paramètres de sablage (vitesse du convoyeur, pression de sablage, parties du verre à sabler…) et où le sablage s’effectue ensuite automatiquement.

Les cabines automatiques sont en général aussi équipée d’un pistolet manuel

 

Les critères de choix

1/La hauteur utile à sabler en un seul passage

S’il est théoriquement possible de sabler en deux fois en protégeant et retournant le volume, il s’agit d’une opération délicate.

2/La vitesse de sablage (pour une profondeur donnée), avec la possibilité ou non d’ajouter des pistolets pour accroître la vitesse.

3/L’efficacité du système permettant de conserver à l’intérieur de la machine, sable et résidus de sablage.

Si ce système n’existe pas ou n’est pas efficace, cela imposera de positionner la machine loin des autres activités de façonnage afin d’éviter d’avoir du sable dans l’atelier et des rayures lors du façonnage.

Certaines machines sont équipées d’un système de dépression qui permet de conserver à l’intérieur de la machine tous les produits indésirables. Il faudra alors s’intéresser à la façon dont sont traitées les ouvertures (convoyeur de sortie principalement).

4/La protection des parties sensibles à l’intérieur de la machine ( convoyeur..)

Le sable projeté sous pression soumet les sableuses pour le verre à de très fortes contraintes. En particulier lors du sablage une partie( début et fin des volumes) du sable envoyé sous pression va être projeté sur le fond de la cabine.

5/Le degré d’automatisme

Prendre en compte la possibilité de faire varier en continue la pression pendant le sablage qui permet de travailler les dégradés et d’avoir des applications intéressantes.

5/La séparation résidus de sablage/sable.

6/Le risque de rayures sur les volumes par le sable lors des mouvements du verre sur la machine.

 

Il existe des sableuses à cabine fixe (le verre se déplace sur un convoyeur) et des sableuses à cabine mobile ( le verre est fixe et posé sur un rack de support). L'avantage des sableuses à cabine mobile est qu'il est possible de positionner les uns au-dessus des autres des petits volumes et donc d'améliorer sensiblement la productivité. L'inconvénient est le risque accru de sable à l'extérieur de la cabine. La solution cabine mobile n'est donc intéressante que dans le cas où vous avez des séries régulières de petits volumes à sabler.

La grande majorité des sableuses présentes sur le marché sont à cabine fixe, surtout depuis la disparition du marché de l’inventeur des sableuses à cabines mobiles.

Le compresseur n’est jamais inclus dans la machine. Il faudra intégrer les caractéristiques du compresseur afin de déterminer si l’achat d’un nouveau compresseur est nécessaire et ne pas être pris de court lors de l’arrivée de la sableuse.

Qui dit sablage dit aussi protection du verre pour réalisation de motifs artistiques avec soit la possibilité de s’équiper d’un logiciel et d’un plotter de découpe, soit d’acheter les protections déjà découpées.

Le sablage est une activité intéressante car l’investissement est modique, le marché demandeur et sabler du verre ne nécessite pas de compétences particulières.