L’ancien dirigeant de la miroiterie Schultz président de la CPME 53

 

 

Raphaël Alexandre a été désigné président de la CPME 53, la confédération des petites et moyennes entreprises de la Mayenne, jeudi 9 janvier 2020. Ce n’est pas son premier mandat au sein de l’institution : il a déjà occupé les postes de vice-président à l’industrie et à l’artisanat.

Directeur de la miroiterie Schultz à Saint-Berthevin jusqu’en 2016, Raphaël Alexandre a créé en 2018 l’agence Cheval et Patrimoine spécialisée dans le tourisme équestre. « Nos adhérents se composent essentiellement d’artisans qui travaillent seuls, rappelle le nouveau président. Notre mission reste de les aider au quotidien. »

 

Rachat d’une miroiterie par Cevino glass en région Lyonnaise

 

Le miroitier du Nord qui opère depuis 2012 à partir des miroiteries Dubrulle et Kap Verre vient de racheter le miroitier de Ponchara, Tecni bombage à son dirigeant Jean Mas. Tecni bombage est un des acteurs français de poids dans le domaine du verre bombé avec une cinquantaine de salariés et un chiffre d’affaires voisin de 8 millions d’Euros.

Cevino glass qui avait acheté en 2018 le miroitier Nealtis opérant en région parisienne dispose maintenant de 14 sites de production en France

100 ans pour la miroiterie Charles Costa

 

Depuis 100 ans, chacune des 4 générations a vu son père s’investir dans l’entreprise Charles Costa, sans compter son temps, en déployant beaucoup d’efforts et toujours avec passion

Nous sommes heureux de fêter cette année l’anniversaire extraordinaire de notre centenaire.

Ayez la certitude que la satisfaction de nos clients restera toujours au coeur de nos priorités ainsi que le respect des engagements avec nos partenaires.

Je m’associe à tous mes collaborateurs pour vous présenter nos meilleurs vœux de santé, de réussite et de sérénité pour cette nouvelle année 2020.


Sarthe. L’entreprise Grav’Or ce week-end à l’Élysée

L’entreprise mancelle de gravure sur verre, fait partie des 100 entreprises sélectionnées pour l’exposition « Fabriqué en France » qui se déroule les 18 et 19 janvier 2020 à l’Elysée.

Les samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020, 100 entreprises françaises – sélectionnées parmi 1 750 dossiers – présenteront le savoir-faire « Fabriqué en France » de 100 départements français, à l’Élysée. L’entreprise mancelle Grav’Or a été retenue pour représenter la Sarthe.

Nommée aux Talents de la Sarthe 2018 dans la catégorie « entreprise », la société de miroiterie et décoration sur verre présentera ce week-end un paravent avec gravure à la main, feuille d’or et laquage en églomisé précise le site de l’Élysée.

 

Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Logiciels spécifiques à la miroiterie

 

Les logiciels spécifiques à la miroiterie sont arrivés sur le marché de deux directions différentes.

-D’abord depuis les logiciels de tables de découpe. Les tables ont été les premières machines de façonnage à utiliser l’informatique. De la saisie, à l’origine des dimensions de coupe, les tables ont intégré des logiciels d’optimisation de la découpe, puis de gestion de stock du verre…

-Ensuite depuis les logiciels de gestion standard qui, adaptés à la miroiterie ont petit  à petit ajouté des modules spécifiques de gestion de la production.

Ces logiciels sont fournis par 3 types de fournisseurs différents :

1/Les fournisseurs de tables de coupe

2/Les fournisseurs de logiciels de gestion

3/Des sociétés qui se sont spécialisées dans la création de logiciel de miroiterie (Albat et Wirsam, groupe Glaston, Optima, Synerglass…).

Le principal logiciel est celui de l’optimisation de la découpe qui calcule la répartition optimale des plans de découpe pour minimiser les taux de chute et faciliter le regroupement des verres pour les opérations de façonnages ultérieurs. Il gère aussi le stock de verre qui approvisionne la table.

A ce dernier se sont ajoutés des modules innombrables :

-Gestion de production (enregistrement des commandes, émission du bon de travail, sélection des machines, commandes extérieures, coûts et temps de fabrication, émission des devis, étiquettes, chariotage, interfaces avec les machines pour optimisation, pliage……).

-Remplacement de casses (prise en compte de la prise de côtes, calcul automatique du devis en prenant en compte les paramètres du tarif assurances…..)

-Gestion des stocks

-Logiciels de dessins de forme

-Triage des verres

-Gestion des racks en interne et ceux réservés aux livraisons

-Gestion des pièces externes (croisillons, profilés…)

-.............................

Sans parler des logiciels spécifiques pour production de menuiserie.