L’ancien dirigeant de la miroiterie Schultz président de la CPME 53

 

 

Raphaël Alexandre a été désigné président de la CPME 53, la confédération des petites et moyennes entreprises de la Mayenne, jeudi 9 janvier 2020. Ce n’est pas son premier mandat au sein de l’institution : il a déjà occupé les postes de vice-président à l’industrie et à l’artisanat.

Directeur de la miroiterie Schultz à Saint-Berthevin jusqu’en 2016, Raphaël Alexandre a créé en 2018 l’agence Cheval et Patrimoine spécialisée dans le tourisme équestre. « Nos adhérents se composent essentiellement d’artisans qui travaillent seuls, rappelle le nouveau président. Notre mission reste de les aider au quotidien. »

 

Rachat d’une miroiterie par Cevino glass en région Lyonnaise

 

Le miroitier du Nord qui opère depuis 2012 à partir des miroiteries Dubrulle et Kap Verre vient de racheter le miroitier de Ponchara, Tecni bombage à son dirigeant Jean Mas. Tecni bombage est un des acteurs français de poids dans le domaine du verre bombé avec une cinquantaine de salariés et un chiffre d’affaires voisin de 8 millions d’Euros.

Cevino glass qui avait acheté en 2018 le miroitier Nealtis opérant en région parisienne dispose maintenant de 14 sites de production en France

100 ans pour la miroiterie Charles Costa

 

Depuis 100 ans, chacune des 4 générations a vu son père s’investir dans l’entreprise Charles Costa, sans compter son temps, en déployant beaucoup d’efforts et toujours avec passion

Nous sommes heureux de fêter cette année l’anniversaire extraordinaire de notre centenaire.

Ayez la certitude que la satisfaction de nos clients restera toujours au coeur de nos priorités ainsi que le respect des engagements avec nos partenaires.

Je m’associe à tous mes collaborateurs pour vous présenter nos meilleurs vœux de santé, de réussite et de sérénité pour cette nouvelle année 2020.


Sarthe. L’entreprise Grav’Or ce week-end à l’Élysée

L’entreprise mancelle de gravure sur verre, fait partie des 100 entreprises sélectionnées pour l’exposition « Fabriqué en France » qui se déroule les 18 et 19 janvier 2020 à l’Elysée.

Les samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020, 100 entreprises françaises – sélectionnées parmi 1 750 dossiers – présenteront le savoir-faire « Fabriqué en France » de 100 départements français, à l’Élysée. L’entreprise mancelle Grav’Or a été retenue pour représenter la Sarthe.

Nommée aux Talents de la Sarthe 2018 dans la catégorie « entreprise », la société de miroiterie et décoration sur verre présentera ce week-end un paravent avec gravure à la main, feuille d’or et laquage en églomisé précise le site de l’Élysée.

 

Bannière
Bannière

 

 

Polisseuses de chant mono-broche.

 

Il s’agit de machines capables de réaliser sans la présence en permanence d’un opérateur un grand nombre de chants sur la pierre, le marbre et le granit, avec une seule broche et une programmation permettant le déplacement de cette broche verticalement et horizontalement.

Contrairement aux autres polissoirs à chant où le matériau se déplace sur un tapis, sur ce type de machines le matériau est immobile et bloqué sur le plan de travail.

L’avantage est qu’avec une seule broche on a une machine très polyvalente capable de réaliser pratiquement tous les types de chants. L’inconvénient est qu’elle est très lente (quelques mètres à l’heure), même avec l’option magasin automatique d’outils.

Le façonnage se faisant avec des meules boisseaux, on obtient une très bonne qualité de finition, comparable à celle obtenue avec un travail manuel (très bon polissage brillant, pas de stries sur le chant).

 

 

Polisseuse de chants mono-broche Speedy-system de Comandulli

 

L’ajout d’un magasin d’outil pour les meules permet de réaliser un chant complet poli sans intervention d’un opérateur. La machine est capable de travailler en dehors des heures de travail. Certaines  polisseuses de chant de ce type peuvent façonner plusieurs pièces en même temps, même avec des épaisseurs et des chants différents

Pour le mouvement de la broche on rencontre généralement deux systèmes.

-Un système à crémaillère circulaire :

Il s’agit du premier système qui a été mis sur le marché. Il présente l’inconvénient d’exposer la crémaillère à l’eau et aux résidus de façonnage (particules de pierre, marbre ou granit qui viennent se déposer) et d’obliger à de la maintenance et à des réglages fréquents.

-Un système de bielles et pignons enfermés dans une boite de protection étanche.

Ce type de machine étant destinée à travailler sans la présence d’un opérateur un certain nombre de contrôles ou de sécurités doivent être présents (compensation d’usure des meules, en particulier de la première meule qui est généralement diamantée, contrôle de la présence d’eau, détection de fin de vie des meules de polissage..).

Elle fonctionne à travers une commande numérique qui pilotera en particulier le mouvement dans l’espace de la broche pour réaliser le chant décidé. Les commandes numériques ayant fait d’énormes progrès dans la convivialité de l’interface opérateur machine, elle ne demande pas de compétences particulières de la part de l’opérateur.

 

Ce type de machine peut être très intéressante (malgré sa lenteur) comme machine d’appoint pour soulager une commande numérique de tous les façonnages rectilignes et permettre à la CN de travailler sur des façonnages à plus forte valeur ajoutée (décaissé, forme, massif..)