Trempe chimique. Données techniques

Type de verre

Recuit

Durci

Thermiquement trempé

Chimiquement trempé

Epaisseurs de verre

2.3 à 19 mm

2.3 à 8 mm

3 à 19 mm

0.7 à 19 mm

Compression N/mq

0

30 à 70

30 à 70

300 à 400

Epaisseur de la zone traitée

0%

20 % de l’épaisseur du verre

20 % de l’épaisseur du verre

Jusqu’à 100 à 200 microns

Fragmentation

Gros morceaux

Morceaux moyens

Petits morceaux

Morceaux moyens

Le verre trempé thermiquement est le seul à être considéré comme verre de sécurité. Les autres verres doivent être montés en feuilleté.

La fédération française des professionnels du verre (FFPV) se scinde en deux

La fédération comporte dorénavant deux entités. L’UDTVP, union des transformateurs du verre plat et l’UDIVP, l’union des  installateurs du verre plat.

Redressement judiciaire miroiterie. Dépôt des créances

 

EURL MIROITERIE D'ECOGLASS située à Juillan (65290) a été déclarée en Dépôt de l'état des créances par le tribunal de TRIBUNAL DE COMMERCE DE TARBES le 27-10-2017.

Tremco poursuit son développement

 

Tremco propose des modules de formation sur ses produits, destinés aux menuisiers et façadiers sur ses sites de Lyon et Strasbourg.

La société Allemande poursuit sa croissance par le rachat de l’Anglais Adhere. Il réalise plus de 40 % de son chiffre d’affaires en France sur un total de 315 Millions d’Euros (chiffres 2016)

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

 

Façonnage du verre plat

 

Le verre plat en tant que matière première se présente sous forme de feuilles de différentes dimensions. Généralement dans les pays industrialisés les deux dimensions existantes sont 6000x3321 (on parle alors de verre jumbo ou de grand plateau) et 3210x2400 ou 2450 (on parle de verre demi plateau ou half jumbo). Dans les autres pays, souvent pour des problèmes liés au transport on trouve des dimensions diverses mais se rapprochant de celles des demi plateaux.

 

Le façonnage va consister à transformer le verre (float ou autre) en produits finis avec plusieurs objectifs :

-La sécurisation de son utilisation

-En supprimant en particulier son côté coupant ou le danger pour les personnes qu'il peut représenter en se brisant.

-Améliorer son aspect esthétique

-En donnant une forme agréable à l'œil aux bords (joints) et en les faisant briller, en le gravant en surface...

-Lui donner une ou plusieurs fonctions

-Le percer pour permettre son accrochage, installer une prise électrique, le transformer en vitrage isolant, en verre feuilleté...

Avant tout façonnage il y a une première opération incontournable constituée par la coupe, destinée à rapprocher les dimensions du verre à façonner des dimensions voulues pour le produit fini.

Ensuite et suivant sa destination finale il sera : rodé, biseauté, percé, gravé, poli, monté en vitrage isolant, transformé en verre feuilleté (qui pourra lui-même faire l'objet d'un façonnage ultérieur), trempé, bombé...

Ses différentes opérations s’effectueront soit avec le verre placé en position horizontale, soit avec le verre placé en position verticale.

 

Le rodage :

Consiste à égaliser la surface du bord du verre puis à la polir.

On peut distinguer deux types de verres, les verres qui n’ont que des côtés droits ou les verres en forme.

Pour roder un bord droit on utilise principalement pour cela au choix : des outils manuels, une machine à bandes, une rectiligne ou une bilatérale dans le cas des grandes quantités à produire.

Pour roder un bord en forme on peut utiliser au choix, des outils manuels, une machine à bandes, une contournée ou une machine à commande numérique.

Dans tous les cas on utilisera successivement des outils fortement abrasifs (outils diamantés) des outils de polissage puis un outil de brillance.

 

Le biseautage :

Techniquement l’une des opérations les plus délicates dans le façonnage. Consiste à enlever sur la surface du verre à partir du bord et avec un angle constant une petite partie du verre, puis à le polir.

Ici aussi on utilisera des outils diamantés puis de polissage (dans ce cas feutre ou autre matériau + mélange eau et poudre de polissage (principalement oxyde de cérium)).

Les machines utilisées sont : outils manuels, machine à bande, biseauteuse rectiligne pour les biseaux droits et machine à bande, contournée ou commandes numériques dans le cas des biseaux en forme.

 

Le perçage :

Percer du verre n’est pas une opération facile. En effet, cette opération qui s’effectue avec un forêt diamanté va créer un éclatement du verre, dû à la pression du forêt lorsque l’outil va déboucher.

Pour éviter ce problème le perçage doit s’effectuer avec une amorce de trou d’une profondeur de 2 à 3 mm sur le verso du verre avant de percer par le recto.

On peut donc percer un verre en deux fois en le retournant ou utiliser une perceuse équipée de deux broches de perçage de part et d’autre du verre ) percer.