Baudin en liquidation judiciaire

 

 

Le fabricant français de rectilignes pour le façonnage du verre plat a été placé en procédure de liquidation judiciaire le

 

TRIBUNAL DE COMMERCE DE CUSSET Par jugement du 06/09/2022, BAUDIN (SARL) Zone Indstrielle 03320 LURCY LÉVIS (Fabrication et vente de machines industrielles de toutes sortes) a été place(e) en liquidation judiciaire 397 614 041 RCS CUSSET Date de cessation des paiements fixée au 06/03/2021 Liquidateur judiciaire : SELARL MJ DE L’ALLIER, Représentée par Maître RAYNAUD Pascal 2, rue de la Presle 03100 Montluçon

 

 

Lanzetta en dépôt de bilan

 

Le fabricant Italien d’outillages diamantés pour le verre plat, dirigé par le frère et la sœur Lanzetta a déposé son bilan

 

 

 

Clestra en redressement judiciaire

 

Le fabricant alsacien de cloisons en verre Clestra Hauserman, plombé par la situation économique et victime d'une cyberattaque massive, a été placé début août en redressement judiciaire pour six mois.

 

"On a ouvert une procédure de redressement judiciaire", a indiqué à l'AFP le greffe de la chambre commerciale du tribunal judiciaire de Strasbourg. Selon la CGT, majoritaire dans l'entreprise, cette période de redressement a été fixée à six mois, alors que l'entreprise avait demandé le 25 juillet à être placée en redressement pour trois mois.

 

Acteur important dans son secteur, Clestra, fabricant de cloisons de bureau et de "salles blanches", emploie quelque 700 personnes dans le monde mais cette décision de redressement ne concerne que ses 400 salariés français, dont 300 travaillent à Illkirch-Graffenstaden, dans la banlieue de Strasbourg. Sollicitée par l'AFP, la direction a indiqué "ne pas souhaiter faire de commentaires".

 

Une nouvelle audience, prévue le 12 septembre, "devrait permettre de faire le point sur les repreneurs potentiels

 

En dépit d'un carnet de commandes de 4 mois, Clestra a besoin de financements de l’ordre de 10 à 15 millions d’Euros, notamment après une cyberattaque "massive" subie par l'entreprise en avril qui lui a coûté entre "2 et 3 millions d'euros" et a longuement perturbé son activité, avait expliqué à l'AFP Amar Ladraa, membre CGT du CSE et responsable de la CGT Métallurgie Grand Est. Clestra est aussi en procès avec le bailleur de ses locaux d'Illkirch qui entend quasiment doubler le loyer annuel, actuellement de 1,3 million d'euros, selon M. Ladraa. Au total, l'entreprise aurait besoin "de 10 à 15 millions d'euros", avait-il estimé.

 

Clestra a en outre a été pénalisé par la perte de contrats.

Clestra, qui a rejoint en 2018 le groupe sud-coréen KC Green Holdings, a réalisé un chiffre d'affaires de 145 millions d'euros en 2021. En février, l'entreprise avait pris le contrôle de PPG Cleanroom, un concepteur et constructeur de "salles blanches" pour l'industrie, aux atmosphères très contrôlées, devenant un acteur de poids dans ce secteur.

 

Fondée en 1913 à Cleveland, aux Etats-Unis, avant de s'implanter en Alsace, l'entreprise avait déjà été placée en redressement en 2013. 150 emplois avaient été supprimés. Le groupe est devenu français en 1989 sous le nom de Clestra (contraction de CLEveland et STRAsbourg).


 

 

 

Battellino à Glasstec

 

Battellino sera présent à Glasstec du 20 au 23 septembre stand 17A15 Hall 17 avec sa gamme de rectilignes et son robot pour pose seconde barrière pour vitrage isolant.

 

Pour les rencontrer vous pouvez directement prendre rendez-vous sur le mail suivant

 

info@battellino.it

Bannière
Bannière

 

 

Trempe chimique du verre

 

1/Raisons et avantages de la trempe chimique du verre

La trempe chimique du verre est utilisée lorsque, en particulier, la trempe thermique n’est pas possible ou donnent des résultats incompatibles avec les propriétés recherchées.

C’est le cas pour :

-Les verres de faibles épaisseurs

Même si certains équipements permettent de tremper thermiquement des verres de 2 mm d’épaisseur, dans le cas d’épaisseurs inférieures à 3 mm, la trempe chimique donnent souvent de bien meilleurs résultats.

-Les verres bombés

La trempe chimique s’effectuant à une température inférieure à celle où le verre commence à se déformer, la forme géométrique n’est pas modifiée par la trempe chimique. Ceci est, en particulier, recherché lorsque le verre bombé doit être ensuite assemblé en feuilleté.

-La qualité optique

La trempe chimique donne de meilleurs résultats optiques que la trempe thermique.

-Lorsque qu’une dureté supérieure à celle obtenue par trempe thermique est requise.

La trempe chimique permet de multiplier par un coefficient compris entre 4 et 10 la dureté obtenue par trempe thermique, en jouant sur la longueur du cycle et la température du bain.

-L’absence de déformation de surface

La trempe chimique du verre permet de s’affranchir des déformations de surface pouvant résulter d’une trempe thermique.

-Façonnage après trempe

L’un des autres avantages de la trempe chimique du verre est que le verre peut être façonné  ( découpe, perçage, rodage et polissage….) après avoir été trempé.

 

Par contre la trempe chimique a une limite sur les dimensions des pièces de verre qu’il est possible de traiter par cette technique, liée à la taille maximale des fours disponibles sur le marché (actuellement 3200 x 2200).

Autre inconvénient en cas de bris de la pièce, il n’y a pas, comme dans le cas de la trempe thermique de réduction significative de la taille des morceaux. Pour cette raison seule la trempe thermique peut proposer des verres estampillés "Verres de sécurité". Pour répondre à cette exigence les verres trempés chimiquement doivent être feuilletés.

2/Caractéristiques de la trempe chimique du verre

L’objectif de la trempe chimique est ( comme dans le cas de la trempe thermique ) de mettre la surface du verre en compression afin d’augmenter de façon importante sa dureté. Dans le cas de la trempe chimique cette mise en compression est obtenue en remplaçant à la surface du verre (entre 20 et 100 microns) des ions sodium, par des ions plus gros, les ions potassium. Ces derniers ayant des propriétés chimiques très proches de celles des ions qu’ils vont remplacer, il n’y a pas de changement important des principales propriétés du verre.

Cet échange d’ions s’effectue en plongeant  le verre dans un bain de sels de potassium  fondus pendant des durées comprises entre 12 et 20 heures. La température du bain de sels et d’environ 400° Celcius.

Heat Soak Test,

 

Schéma des échanges d'ions lors de la trempe chimique du verre

3/Tableau comparatif verre trempé thermiquement ou chimiquement

 

 

 

Verre trempé thermiquement

Verre trempé chimiquement

Epaisseurs ( mm)

3 à 19

0.5 à 19

Compression de la surface      ( N/mq)

30/70

300/400

Epaisseur de la partie en compression

20% de l’épaisseur totale du verre

20 à 120 microns

Résistance à la flexion            ( N/mq)

120/200

250/600

Fragmentation en cas de casse

Petits fragments

Gros morceaux

Façonnage après trempe

 

Non

 

Oui ( découpe, rodage, polissage, perçage…)

 

 

 

4/Les principaux marchés de la trempe chimique du verre

La trempe chimique du verre est beaucoup plus onéreuse que la trempe thermique. Les marchés de la trempe chimique vont donc se trouver dans des applications où la trempe thermique rencontre des problèmes.

-Faibles épaisseurs

-Qualité (déformation, dureté, qualité optique..)

On va donc rencontrer la trempe chimique dans les secteurs aéronautiques et spatiaux, dans le domaine militaire, dans le domaine naval ( militaire et civil), dans le domaine automobile ( sur des secteurs très spécifiques), dans le domaine du luxe, dans l’électronique, dans le bâtiment ( applications spéciales sur des volumes bombés..) et plus généralement dans des secteurs plutôt de petites séries et demandant des contraintes spécifiques, en particulier dans le domaine de la déformation.

 

 

5/Conclusion

La trempe chimique du verre est une alternative à la trempe thermique lorsque celle-ci ne peut atteindre efficacement les spécifications requises. Mais afin de pouvoir répondre aux cahiers des charges spécifiques et garantir le niveau de qualité recherché, elle doit s’effectuer sur des installations automatisées et équipées de dispositifs de contrôle et de sécurité à même de fournir avec productivité et répétabilité le niveau de qualité exigé.