Trempe chimique. Données techniques

Type de verre

Recuit

Durci

Thermiquement trempé

Chimiquement trempé

Epaisseurs de verre

2.3 à 19 mm

2.3 à 8 mm

3 à 19 mm

0.7 à 19 mm

Compression N/mq

0

30 à 70

30 à 70

300 à 400

Epaisseur de la zone traitée

0%

20 % de l’épaisseur du verre

20 % de l’épaisseur du verre

Jusqu’à 100 à 200 microns

Fragmentation

Gros morceaux

Morceaux moyens

Petits morceaux

Morceaux moyens

Le verre trempé thermiquement est le seul à être considéré comme verre de sécurité. Les autres verres doivent être montés en feuilleté.

La fédération française des professionnels du verre (FFPV) se scinde en deux

La fédération comporte dorénavant deux entités. L’UDTVP, union des transformateurs du verre plat et l’UDIVP, l’union des  installateurs du verre plat.

Redressement judiciaire miroiterie. Dépôt des créances

 

EURL MIROITERIE D'ECOGLASS située à Juillan (65290) a été déclarée en Dépôt de l'état des créances par le tribunal de TRIBUNAL DE COMMERCE DE TARBES le 27-10-2017.

Tremco poursuit son développement

 

Tremco propose des modules de formation sur ses produits, destinés aux menuisiers et façadiers sur ses sites de Lyon et Strasbourg.

La société Allemande poursuit sa croissance par le rachat de l’Anglais Adhere. Il réalise plus de 40 % de son chiffre d’affaires en France sur un total de 315 Millions d’Euros (chiffres 2016)

Bannière
Bannière
Bannière

 

 

Sérigraphie sur verre plat

 

Le terme sérigraphie provient du mot latin « Sericum » qui signifie « soie » et du Grec « graphe » dont la traduction est « écrire ».

Le premier écran de sérigraphie fut fabriqué au Japon et il était composé de cheveux (puis sont venus comme matériaux utilisés la soie, le nylon puis le polyester).

La sérigraphie permet d’imprimer sur le verre un motif réalisé sur un support en utilisant un écran recouvert d’un textile synthétique (généralement un polyester), comportant le plus souvent 40 fils par centimètre.

Le motif à réaliser sur le verre est composé sur l’écran en perforant le textile aux endroits où le motif doit être imprimé et en protégeant les autres endroits. Le textile est tendu sur un cadre et le verre à imprimer est positionné sous le cadre.

L’émail (mais on peut aussi utiliser de l’encre, des peintures..) est d’abord déposé sur l’écran puis sur le verre en le faisant migrer, tel un pochoir, à travers les ouvertures du  textile par pression sur l’écran par l’intermédiaire d’une barre appelée raclette ou racle.

L’émail est ensuite fixé par une opération thermique pour fixer le motif définitivement sur le verre. Cette opération est le plus souvent réalisée lors de la trempe ultérieure du verre.

 

Fabrication des écrans :

On va d’abord recouvrir l’écran d’une solution photo sensible à la lumière qui va boucher l’ensemble des mailles.

Puis on va poser sur l’écran un typon représentant (partie transparente) le motif à transférer sur l’écran.

Et enfin on va exposer à la lumière l’écran recouvert du typon. La solution photo sensible sera détruite à l’endroit où le motif a laissé passer la lumière et le motif fixé sur l’écran.

Ecran pour sérigraphie sur verre plat

 

Les marchés de la sérigraphie :

Décoration : façades de bâtiments, cloisons intérieures, parois de douche.

Electromenager : portes de fours, plaques de cuisson vitro céramiques..

Automobile : diverses surfaces vitrées

Divers : machines de jeux, publicité…