Miroiterie à vendre

 

Perspective départ en retraite début 2020 une miroiterie avec activité menuiserie aluminium et PVC est disponible à la vente.

 

L'entreprise dont le dirigeant est très connu et présent  sur le marché depuis de nombreuses années  possède un parc machines diversifié et est située dans une ville importante du Sud-Ouest.

Parc machines avec table de coupe, rectiligne, perceuse, machine à bandes...

Equipes de poseurs indépendants

 

 

Pour plus d'informations contacter Comascotec au 06 64 73 63 77 ou sur Glass@comascotec.com

 

 

Merci

Ferro modifie la direction de Dip-Tech

 

Erik de Jongh et Jens Risse, tous deux cadres supérieurs chez Ferro Corporation, dirigent conjointement Dip-Tech

 

 

03 décembre 2018 - Ferro, un fournisseur mondial de premier plan de revêtements fonctionnels et de solutions couleur pour le verre, et son entreprise Dip-Tech, un fournisseur mondial de solutions d'impression numérique sur verre vitrocéramique, ont le plaisir d'annoncer la nomination de M. Erik de Jongh et le Dr Jens Risse exerceront conjointement les fonctions de directeur général de Ferro Dip-Tech à compter du 1er décembre 2018.

 

Risse et de Jongh remplaceront le directeur général de Dip-Tech, Alon Lumbroso, qui partira à la recherche d'autres opportunités de carrière à partir du 31 janvier 2019. Lumbroso, qui a rejoint Dip-Tech en tant que PDG en 2015, a contribué à la croissance et au développement de la société. ainsi que sa vente à Ferro en août 2017, y compris les activités ultérieures d'intégration de l'entreprise dans l'organisation globale de Ferro. Sous sa direction, la société a récemment lancé sa technologie innovante Ultra-FIX pour le marché des appareils électroménagers, étendant les solutions segmentées de Dip-Tech à un nouveau marché, au-delà de l’architecture et de l’automobile.

 

Jens Risse travaille chez Ferro depuis 2001. Il est actuellement directeur commercial pour les spécialités industrielles en Europe et occupe également le poste de directeur de l'intégration Dip-Tech depuis l'acquisition. Il assumera son nouveau rôle de leader chez Dip-Tech tout en continuant à occuper le poste de directeur européen. Ses nouvelles responsabilités seront axées sur la croissance future de l’activité numérique: réalisation de projets de développement, intégration d’équipes de professionnels de terrain pour fournir des couleurs proches des clients, et développement des capacités de la décoration analogique traditionnelle avec des imprimantes et des encres de décoration numériques. solution stop-shop.

 

Erik de Jongh est responsable des ventes mondiales de Dip-Tech depuis plus de 10 ans. Il a occupé le poste de vice-président des ventes chez Dip-Tech et a continué à diriger les ventes après l'intégration à l'organisation Verro Performance Colors and Glass. Avec de nombreuses années d’expérience dans le domaine, de Jongh est bien connu des clients Dip-Tech et de l’organisation Ferro. Il occupera une position de leader en termes de vente et de marketing d’impression numérique à l’échelle mondiale, ainsi que de responsabilités supplémentaires en termes d’exploitation, de R & D, de chaîne d’approvisionnement, de ressources humaines et de finance, sous la responsabilité de groupes locaux.

 

«Alon Lumbroso a fait un travail remarquable pour faire progresser Dip-Tech, en encourageant une technologie d'impression numérique du verre de pointe et en aidant à développer la demande du marché, et nous le remercions sincèrement», a commenté le vice-président de Dieter Binder Ferro, Europe and Performance Colors and Glass. . «Les responsabilités de direction chez Dip-Tech sont désormais confiées à Erik de Jongh et Jens Risse. Avec leur expérience, leurs forces synergiques et leur connaissance des marchés de l'impression sur verre numérique et analogique et de la famille d'employés Dip-Tech, Erik et Jens sont particulièrement bien équipés pour gérer l'entreprise. Sous leur direction et avec nos ressources combinées, Dip-Tech et Ferro sont le fournisseur global de solutions de traitement de la couleur du verre pour l'impression et les revêtements analogiques et numériques destinés à nos marchés. "

 

Erik de Jongh a répondu: «Après plus d'une décennie de ventes importantes chez Dip-Tech, je suis honoré et excité d'assumer davantage de responsabilités au sein de l'organisation, aux côtés de mon estimé collègue, Jens. Je suis impatient de continuer à servir nos clients avec le même engagement et la même attention que Dip-Tech, qui s’enorgueillit d’intégrer pleinement l’avenir prometteur de Ferro et du verre numérique. ”

 

Jens Risse a ajouté: «Après avoir travaillé avec l'équipe Dip-Tech depuis l'acquisition, je connais bien les capacités et le potentiel incroyables de notre technologie d'impression numérique sur verre. Je suis très heureux de m'associer à Erik pour exploiter davantage les opportunités et les innovations de Ferro et Dip-Tech, afin de proposer une offre de verre numérique encore plus étendue tout en continuant à développer de nouvelles encres, de nouvelles technologies et à pénétrer davantage de marchés avec l'impression numérique. solutions."

ATLANTEM PARTICIPE AU DÉVELOPPEMENT DE LA CARTE DIDENTITÉ NUMÉRIQUE DE LA MENUISERIE

Déjà dynamique depuis plus de dix ans dans l’intégration d’accessoires connectés utiles à ses menuiseries, l’entreprise française ATLANTEM confirme son expertise en la matière

en participant au développement collectif de la carte d’identité numérique « Toutsurmamenuiserie.com »*. Cette démarche illustre son ambition de s’inscrire activement dans la transformation digitale et l’amélioration de la performance de

la filière et du bâtiment en général. Gage de sa volonté de transparence tant auprès

des professionnels installateurs et diagnosticiens que des particuliers, il fait ainsi apparaître un QR Code sur ses gammes. Le process a démarré avec la menuiserie innovante

AM-X et se déploiera sur les autres les prochains mois. Il permet de consulter une fiche pédagogique du modèle mentionnant :

- le nom du fabricant,

- les caractéristiques techniques,

- les performances,

- les certifications et labels,

- les conseils de pose et d’entretien.

L’outil propose ainsi une information immédiate et garantie à vie, ne nécessitant plus de se référer à

une brochure ou de contacter un commercial.

En cas de besoin, le client peut accéder directement aux informations via le site Toutsurmamenuiserie.com

en renseignant le numéro de série. Cet engagement, rassurant pour tous, garantit la qualité et la fiabilité du produit choisi pour son projet de construction ou de rénovation, et participe à la valorisation du patrimoine en cas de location ou de vente.

 

Glaston rachète Bystronic

 

Glaston Corporation renforce sa position de leader sur le marché des technologies de traitement du verre.

Glaston Corporation a signé un accord en vue de l’acquisition du groupe verre Bystronic. Le fournisseur mondial de machines, systèmes et services haut de gamme pour le traitement du verre plat appartient actuellement au holding industriel suisse Conzzeta AG.

 

Bystronic glass propose une gamme complète de produits, très complémentaires de ceux de Glaston, destinés aux marchés de l’architecture, de l’automobile et de l’écran.

 

Bystronic Glass jouit d'une forte reconnaissance de marque basée sur plus de 50 ans d'expérience dans le secteur et est un leader du marché doté d'une réputation inégalée en matière d'innovation et de qualité.

 

Chef de file en technologie, Glaston fournit des technologies et des services de traitement du verre pour les industries de l’architecture, de l’énergie solaire, des appareils électroménagers et de l’automobile. Il s'est engagé à servir ses clients avec le meilleur savoir-faire et les dernières technologies en matière de traitement du verre.

 

Grâce à cette combinaison, Glaston deviendra un acteur important du secteur des machines pour le verre en proposant une gamme complète de produits allant du traitement au trempé, au pliage et au laminage, en passant par la fabrication de verre isolant et la manipulation du verre, ainsi que dans les services de pré-traitement du verre d’affichage et d’automobile. À la suite de cette acquisition transformationnelle, Glaston disposera d’une offre unique et à valeur ajoutée qui profitera à ses clients.

 

Arto Metsänen, président-directeur général de Glaston, a déclaré: «Je suis très heureux d’accueillir l’équipe hautement professionnelle de Bystronic Glass à Glaston. Nous suivons l'entreprise depuis des années et nous sommes très impressionnés par la qualité de ses produits et par sa transformation en termes de performance opérationnelle et financière. Ensemble, nous deviendrons un acteur de premier plan sur le marché des technologies de traitement du verre au profit de nos clients. Grâce à nos capacités et à notre expertise combinées, nous pourrons proposer aux clients des équipements, des services et des solutions d'un fournisseur unique, optimisant ainsi les opérations des clients et générant de la valeur pour le client. ”

 

Burghard Schneider, PDG de Bystronic Glass, ajoute: «Nous sommes fiers de nos employés qui ont apporté des améliorations significatives au cours des dernières années. La transaction ouvrira un nouveau chapitre au profit de toutes les parties prenantes. Grâce à une meilleure réflexion sur les systèmes et à des capacités de recherche et développement renforcées, nous façonnerons les tendances du secteur en matière de solutions écoénergétiques et d'intégration numérique, conjointement avec nos nouveaux collègues de Glaston. Ensemble, nous pouvons encore mieux servir notre vaste clientèle mondiale et nous restons déterminés à fournir le traitement du verre plat de la meilleure qualité possible en termes de productivité, de qualité et de coût. "

 

La clôture de la transaction est attendue d'ici la fin du premier trimestre de 2019, sous réserve de l'approbation des autorités de contrôle. Glaston a obtenu un financement par emprunt et par capitaux propres, soumis aux conditions habituelles et au soutien d’une assemblée générale extraordinaire. Jusqu'à la clôture de la transaction, Bystronic Glass et Glaston continueront d'opérer en tant que deux sociétés indépendantes et la structure juridique restera inchangée.

 

Décision étrange et pour ne pas dire surprenante. Rappelons qu’un 2003, Glaston qui s’appelait à cette époque Tamglass avait racheté le leader Italien des machines de façonnage du verre plat Bavelloni et sa filiale de distribution Glasto. Ce rachat qui devait permettre de construire le leader incontesté sur ce marché s’était soldé une dizaine d’année après par la revente de Bavelloni qui était passé de plus de 600 salariés à moins de 200 avec une forte moins value faute d’avoir réussi la fusion des deux sociétés et aprés une cascade de dirigeants qui se seront succédés chez Glaston.

La revente de l’unité de fabrication de meules qui lors du rachat en 2003 était un bijou technologique avec une très forte rentabilité a été faite il y a quelques semaines.

Idem avec l’achat d’Albat et Wirsam et sa revente quelques années après.

De plus Bystronic est loin d’être la superbe société qu’elle était au début des années 2000 et est loin d’être leader sur ses deux principaux marché le vitrage isolant et la découpe.

Bannière
Bannière
Bannière

 

Impression digitale sur verre

 

Introduction

L’utilisation du verre comme matériau décoratif a commencé très rapidement après la découverte de ce matériau. La gravure, la peinture et le sablage sur verre, par exemple, sont des techniques très anciennes. On connait aussi l’émaillage mais qui fut à l’origine créé au Japon pour l’impression des kimonos avant d’être étendus à d’autres matériaux dont le verre.

Il y a une quinzaine d’année arrivèrent les machines d’impression, directement de l’industrie du bois, permettant de produire des verres colorés.

 

2004, Glasstec Dusseldorf.

Sur la foire, sur un tout petit stand où la machine présentée prenait toute la surface, une société Israélienne DIP Tech, inconnue sur le marché présentait une imprimante capable d’imprimer sur le verre plat, mais aussi sur du verre feuilleté des dessins et du texte. A ce stade, seulement deux “couleurs” étaient disponibles, le blanc et le noir.

Ce stand fut l’un des plus visités de la foire. C’était une révolution car pour la première fois il était possible sur du verre plat  d’imprimer directement à partir d’un fichier d’ordinateur tous types de dessins, très rapidement, avec une bonne qualité et un prix de revient faible.

Pourquoi cette technologie arriva si tard sur le marché alors qu’elle existait déjà sur d’autres marchés ( verre creux, bois, cuir, textile, plastique..)?

Principalement pour deux raisons:

1/La taille du marché : le marché du verre plat représente seulement quelques pour cents du marché du bois

2/Les caractéristiques de surface du verre :

Ce n’est pas facile d’imprimer sur du verre à cause de:

-Un phénomène de mouillage de la surface

-La dureté moyenne de la surface

-La rigidité

Ces problèmes furent résolus par la conception d’encres spéciales et l’addition d’un traitement pour les fixer sur ou à l’intérieur du verre.

 

Les machines

Il s’agit d’une imprimante horizontale avec une table pour supporter le verre, une tête d’impression se déplaçant sur les axes X et Y et une petite commande numérique pour gérer les paramètres d’impression.

La machine fonctionne comme une imprimante digitale habituelle. Les dessins sont réalisés sur un PC avec un logiciel de dessin et l’impression se fait directement sur le verre ou sur le support destiné à être intégré par exemple à l’intérieur d’un verre feuilleté. Un opérateur qualifié n’est pas nécessaire.

Après l’impression une étape supplémentaire est nécessaire pour fixer le dessin ou le texte.

 

Les encres:

Les encres sont un élément essential. Elles sont de différents types ( UV, céramiques, organiques, nano-encres…). La destination finale du produit conditionne le type d’encre utilisée.

Encres UV: Sous l’effet des UV l’encre va former un film sur le verre. La qualité est bonne et résiste à l’abrasion particulièrement par la poussière. Cependant l’action du soleil, de l’eau ou le nettoyage vont détériorer l’accrochage du film sur le verre. Ce sont essentiellement des encres organiques sans solvants, ni métaux lourds, dont la polymérisation est provoquée par les rayons UV. La tendance actuelle est d’ajouter un durcisseur pour améliorer la résistance du film.

Les encres céramiques: il s’agit d’un mélange de  poudre de verre ou de céramique avec des pigments non organiques. L’impression peut être effectuée directement sur le verre ou sur un support qui pourra être transféré sur le verre ou intégré à l’intérieur par exemple d’un verre feuilleté. Durant le traitement haute température suivant, le mélange va fusionner en surface du verre. La principale tendance ici est dans la multiplication des couleurs disponibles. Le traitement thermique peut légèrement altérer les couleurs.

 

Les encres organiques:

Un solvant est utilisé pendant la phase d’impression avant de s’évaporer. Très souvent un durcisseur est présent.

 

EVA et verre feuilleté : dans ce cas l’impression se fait directement sur le film avec des encres spécifiques ( encres nano-composants). L’imprimante est alimentée avec le rouleau EVA avec intervention d’une pompe à vide pour contrôler la planéité du support et des capteurs pour gérer l’épaisseur.

 

Les marchés

L’impression digitale sur le verre ouvre d’énormes possibilités de proposer au marché des produits très innovants à des coûts réduits.

Par exemple: Machines de jeu, publicité et communication, architecture, mobilier, electro-ménager, automobile…Mais les contraintes sont différentes.

 

“Dip-Tech a été le pionnier pour l’introduction des encres céramiques dans l’impression digitale. Le marché est en forte croissance car les architectes ont pris conscience du potentiel de cette technologie et conçoivent de plus en plus de projets demandant des impressions spécifiques sur le verre.. Les encres céramiques permettent l’utilisation aussi bien en extérieur qu’en intérieur, sur des verres bombés ce qui rend l’utilisation de cette technologie très souple" confirme  Tommi Salenius, VP, responsable Europe ventes et développement.

 

Machines de jeu: Pour l’écran, le clavier. Les contraintes sont résistance à l’eau et à l’alcool, peu de couleurs mais transparence.

 

Publicité et communication

Chiara Piana, responsable de ventes chez le fabricant Italien Muchcolors explique:

“Maintenant il est possible d’utiliser le verre comme une simple feuille de papier de votre imprimante couleur. Imaginez ce qui peut se passer si, quelle que soit l’image choisie il vous suffit de lancer l’impression pour avoir en quelques minutes un verre avec cette image imprimée? “

Il y a ici d’énormes opportunités de marchés pour des campagnes publicitaires ( foires pour constituer des stands originaux, promotions, cadeaux, journées portes ouvertes..), la décoration interne de magasins ( avec la possibilité de changer rapidement et à faible coût la décoration pour animer le lieu de vente et attirer les visiteurs) ou de bureaux ( réception, promotion des produits, cloisonnement de l’espace..)

Pour tous ces produits “court terme” les encres UV apportent la bonne réponse.

 

Architecture : L’impression digitale apporte une réponse performante à toutes les applications autrefois traitées par émaillage en verre float ou feuilleté. Pour les applications en extérieur les encres céramiques représentent la solution la plus adaptée.

AGC vient de mettre au point un nouveau procédé d’impression numérique appelée Artlite Digital. Désormais, reproduire une photo en quadri, jouer sur les dimensions des verres, utiliser de nombreuses couleurs différentes, tout devient possible !

Il s’agit d’un verre trempé, partiellement recouvert d’émail par impression digitale. Plusieurs couleurs peuvent être appliquées sur un même vitrage et sur différents types de verre. L’impression réalisée par couche permet, à partir d’une image ou d’un dessin, de créer le visuel désiré sur différents supports verriers, de dimensions aléatoires ou répétitives…

 

 

Mobilier et électro-ménager : L’impression digitale permet de répondre à la demande du marché de produits de plus en plus colorés. Le miroitier de Goetzenbruck, Verrissima développe, par exemple, toute une gamme de produits pour la décoration intérieure.

 

Les spécialistes du sablage ont aussi ici l’opportunité de diversifier leur offre.

 

Comparaison avec l’émaillage:

L’impression digitale ne va pas faire disparaître l’émaillage mais se présente comme une technologie complémentaire car :

-Vous n’avez pas besoin d’outils spécifiques (écrans, stencils), ni de capacités de stockage supplémentaires, ni d’entretien de l’outillage.

-Vous pouvez livrer très rapidement vos clients (vous dessinez ou chargez le dessin sur votre PC, vous imprimez, vous fixez l’impression).

-Vous n’avez pas besoin d’opérateurs qualifiés.

-Vous pouvez travailler directement sur les fichiers digitaux envoyés par vos clients.

-Vos impressions multi couleurs sont faites en un seul passage

-Les coûts d’impression sont bas car vous n’avez pas de pertes de consommables, pas de nettoyage, des consommations d’encres faibles (de l’ordre de 10 g par m²).

 

Conclusion:

Chaque entreprise présente sur le marché du façonnage du verre doit regarder avec attention cette technologie car elle représente une opportunité importante de développer son activité sur de nouveaux marchés porteurs avec des produits innovants.

Les lois récentes relatives à l’utilisation des produits chimiques (pas de métaux lourds ou de solvants..), l’impact sur l’environnement et les demandes du marché de délais de livraison courts, de faibles séries et de produits spécifiques représentent un défi important. Les encres UV à conditions que l’ajout de durcisseurs permette d’améliorer la résistance du film sont une solution intéressante par l’absence de solvants et de métaux lourds et un traitement à température ambiante.