L’ancien dirigeant de la miroiterie Schultz président de la CPME 53

 

 

Raphaël Alexandre a été désigné président de la CPME 53, la confédération des petites et moyennes entreprises de la Mayenne, jeudi 9 janvier 2020. Ce n’est pas son premier mandat au sein de l’institution : il a déjà occupé les postes de vice-président à l’industrie et à l’artisanat.

Directeur de la miroiterie Schultz à Saint-Berthevin jusqu’en 2016, Raphaël Alexandre a créé en 2018 l’agence Cheval et Patrimoine spécialisée dans le tourisme équestre. « Nos adhérents se composent essentiellement d’artisans qui travaillent seuls, rappelle le nouveau président. Notre mission reste de les aider au quotidien. »

 

Rachat d’une miroiterie par Cevino glass en région Lyonnaise

 

Le miroitier du Nord qui opère depuis 2012 à partir des miroiteries Dubrulle et Kap Verre vient de racheter le miroitier de Ponchara, Tecni bombage à son dirigeant Jean Mas. Tecni bombage est un des acteurs français de poids dans le domaine du verre bombé avec une cinquantaine de salariés et un chiffre d’affaires voisin de 8 millions d’Euros.

Cevino glass qui avait acheté en 2018 le miroitier Nealtis opérant en région parisienne dispose maintenant de 14 sites de production en France

100 ans pour la miroiterie Charles Costa

 

Depuis 100 ans, chacune des 4 générations a vu son père s’investir dans l’entreprise Charles Costa, sans compter son temps, en déployant beaucoup d’efforts et toujours avec passion

Nous sommes heureux de fêter cette année l’anniversaire extraordinaire de notre centenaire.

Ayez la certitude que la satisfaction de nos clients restera toujours au coeur de nos priorités ainsi que le respect des engagements avec nos partenaires.

Je m’associe à tous mes collaborateurs pour vous présenter nos meilleurs vœux de santé, de réussite et de sérénité pour cette nouvelle année 2020.


Sarthe. L’entreprise Grav’Or ce week-end à l’Élysée

L’entreprise mancelle de gravure sur verre, fait partie des 100 entreprises sélectionnées pour l’exposition « Fabriqué en France » qui se déroule les 18 et 19 janvier 2020 à l’Elysée.

Les samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020, 100 entreprises françaises – sélectionnées parmi 1 750 dossiers – présenteront le savoir-faire « Fabriqué en France » de 100 départements français, à l’Élysée. L’entreprise mancelle Grav’Or a été retenue pour représenter la Sarthe.

Nommée aux Talents de la Sarthe 2018 dans la catégorie « entreprise », la société de miroiterie et décoration sur verre présentera ce week-end un paravent avec gravure à la main, feuille d’or et laquage en églomisé précise le site de l’Élysée.

 

Bannière
Bannière

 

 

Débiteuses à pont, pour le marbre, le granit et la pierre

 

 

Lors du choix d'une débiteuse 4 éléments principaux sont à considérer:

-Le groupe de découpe

-Le chassis

-La table

-Les automatismes pilotant la machine

 

 

 

Débiteuse ayant largement mérité de prendre sa retraite, mais toujours en activité sur la région Lyonnaise.

 

1/Le groupe de coupe (Disque, motorisation, positionnement..)

Le premier critère pour choisir une débiteuse est la dimension du disque qui va déterminer l'épaisseur maximale de découpe.

La puissance du moteur de rotation du disque de la débiteuse va déterminer la vitesse de coupe (fonction aussi du type de matériau travaillé, de la profondeur de la passe..).

Ensuite le nombre d'axes sur lequel le disque de la débiteuse peut se déplacer ( X, Y, Z, axe C permettant au disque de travailler dans n'importe quelle position autour de l'axe vertical, possibilité de s'incliner par rapport à sa position verticale....)

 

Le disque de la débiteuse peut être à deux vitesses de rotation fixes (matériau tendre et matériau dur) ou avoir une vitesse de rotation variable (inverter, ou variateur de vitesse) permettant de s'adapter à tous types de matériaux et réglable à partir du pupitre de contrôle.

 

2/Le chassis de la débiteuse

C'est lui qui va permettre au disque de se déplacer sur les axes X et Y.

Il est constitué d'une poutre centrale sur lequel est fixé le groupe de découpe et il se déplace sur deux guides motorisés perpendiculaires. Pour les meilleures débiteuses, la poutre centrale et une partie des guides perpendiculaires sont en fonte, pour assurer la meilleure rigidité possible pendant le débit.

Il peut reposer sur des murs en béton ou  sur sa propre structure métallique (débiteuse mono bloc). Cette dernière solution facilite le déplacement de la débiteuse lors d'une réorganisation de l'atelier, mais est à déconseiller dans le cas de découpe de fortes épaisseurs.

 

3/La table :

Va dépendre de la sophistication du groupe de coupe. Mais la table comporte en général deux principales options :

-Possibilité de tourner (manuellement ou motorisée)

-Possibilité de s’incliner pour faciliter le chargement de la pierre à découper.

 

4/Les automatismes

-Possibilité de faire réaliser des découpes de profils

-Possibilité de communiquer avec par exemple une commande numérique