Glasstec 2020 annulé et reporté sur 2021

 

 

Les effets de la crise sanitaire du Coronavirus et les annulations de certains exposants (Guardian, MSK….) ont obligé les organisateurs du salon allemand Glasstec 2020 à reporter leur manifestation sur 2021. Compte tenu des incertitudes persistantes en termes de restrictions de voyage et de dispositions de quarantaine sur les principaux marchés cibles, Messe Düsseldorf a opté en faveur de ces nouvelles dates en étroite coordination avec le conseil consultatif du salon et tous les partenaires impliqués. Rappelons que le salon le plus important de l'industrie du verre était initialement prévu du 20 au 23 octobre prochains. Messe Düsseldorf est déjà en train de coopérer avec les associations pour offrir des formats de services numériques pour 2020 dans le but de rapprocher les clients et les exposants et de mettre numériquement les informations et les gammes disponibles pour Glasstec à la disposition des visiteurs professionnels intéressés par les dates originales du salon.

 

Quid de Vitrum 2021 ?

Artibat reporté sur 2021

ARTIBAT : Reporté aux 13, 14 et 15 octobre 2021

 

Au regard de la gravité de la crise sanitaire et de ses impacts économiques qui menacent l’ensemble des acteurs du bâtiment, c’est avec regret que la CAPEB Pays de Loire, organisatrice du salon, a pris la décision de reporter l’édition 2020 d’ARTIBAT aux 13, 14 et 15 octobre 2021.

 

Décision sage s’il en est !

L’ancien dirigeant de la miroiterie Schultz président de la CPME 53

 

 

Raphaël Alexandre a été désigné président de la CPME 53, la confédération des petites et moyennes entreprises de la Mayenne, jeudi 9 janvier 2020. Ce n’est pas son premier mandat au sein de l’institution : il a déjà occupé les postes de vice-président à l’industrie et à l’artisanat.

Directeur de la miroiterie Schultz à Saint-Berthevin jusqu’en 2016, Raphaël Alexandre a créé en 2018 l’agence Cheval et Patrimoine spécialisée dans le tourisme équestre. « Nos adhérents se composent essentiellement d’artisans qui travaillent seuls, rappelle le nouveau président. Notre mission reste de les aider au quotidien. »

Mousset s’intègre dans le transport de portes et fenêtres

 

Le transporteur Vendéen déjà présent sur ce créneau par lots vient de reprendre Raud spécialiste du transport de portes et fenêtres sur chantiers qui transporte chaque semaine 50 000 portes, fenêtres et baies vitrées.

 

La société a prévu une levée de fonds de 30 millions d’Euros en haut de bilan et dettes avec ouverture du capital aux employés et chauffeurs.

Bannière
Bannière

France Tombale

 

 

Qui aurait pensé que le secteur de funéraire allait lui aussi être ubérisé ? Et par un Toulousain de surcroît ! C'est en tout cas le pari de la jeune start-up France Tombale qui se lance sur le marché en ligne de la marbrerie funéraire et ses accessoires (plaques, urnes, vases…). L'idée est née d'une rencontre entre Jérémy Dols qui en est à sa troisième entreprise de e-commerce (lire encadré)et Laurent Pradiès, commercial dans la marbrerie funéraire pendant vingt ans. Deux profils complémentaires qui ont pour but de proposer une offre en ligne «au juste prix». Car pour Jérémy Dols, «ce secteur évolue depuis longtemps dans l'opacité avec des écarts de prix qui vont de un à cinq» confie-t-il en pointant «certains» commerçants qui profitent «un peu du malheur» des clients. La start-up toulousaine assure afficher des prix en moyenne 20 % moins cher que le commerce traditionnel.

Des monuments en kit ou paysagers

L'idée est de fournir aux clients un site internet qui permet de composer soi-même sa future tombe en choisissant le modèle, la matière, les formes… le tout avec un outil de simulation 3D qui permet d'obtenir un rendu très proche de la réalité. Au fur et à mesure du choix, le prix apparaît clairement pour éviter toute surprise. «Le client navigue, compose son produit sans pression commerciale, chez lui derrière son ordinateur» décrit Jérémy Dols. Car c'est toute la différence entre les obsèques qui s'inscrivent dans un caractère d'urgence avec le choix du cercueil et l'enterrement à gérer et le choix du monument funéraire qui s'anticipe très souvent avant le décès. D'ailleurs pour guider les internautes, France Tombale a publié un livre blanc qui répond aux questions sur le sujet : achat et réservation d'une concession, formalités, etc. Une fois finalisé le projet, France Tombale accompagne la famille via des rendez-vous téléphoniques ou par courriels pour avancer sur l'intégration du monument dans le cimetière, la date de la pose, etc. Et en bonne entreprise d'Occitanie, France Tombale privilégie le granit du Sidobre et non pas chinois. «90 % de nos monuments proviennent du Tarn. Nous avons souhaité mettre en avant la production française de meilleure qualité» assure Laurent Pradiès. Un réseau de transporteurs spécialisés et de poseurs assure l'installation partout en France.

8M€ de chiffre d'affaires en 2020

Lancé en septembre 2017, le site a déjà enregistré la vente de 80 monuments funéraires pour un panier moyen de 2000 € HT. Autre innovation, France Tombale propose cinq modèles en kit (Monukea) à monter soi-même afin d'économiser les frais de pose (790 €) et même une version paysagère avec des plantes à pousse lente (avec contrat d'entretien annuel en option). De quatre salariés aujourd'hui, les effectifs doivent atteindre 15 personnes d'ici 2020 pour un objectif de chiffre d'affaires de 8 M€.