Isolants thermiques en rénovation

Par Sophie Trachte et Dorothée Stiermon

Editeur EPFL

 

Ouvrage très technique et très complet sur les différentes techniques et les différents matériaux disponibles en rénovation thermique des constructions. Cet ouvrage décrit avec précisions les caractéristiques des différents matériaux présents sur le marché (isolants organiques, isolants minéraux naturels ou synthétiques, isolants composites, isolants innovants) en les décrivant (avec de nombreuses photos à l’appui) précisant leurs caractéristiques techniques chiffrées, leurs modes d’élaboration, et en balayant un grand nombre de critère permettant d’avancer vers le meilleur choix correspondant au matériau recherché .

Dans un chapitre complet il détaille leur influence sur la qualité de l’air et sur la santé. Il aborde ensuite sur une quarantaine de pages le cycle de vie des différents matériaux et leur impact environnemental.

Il aborde la notion de l’économie circulaire dans la conception et la mise en œuvre de ces différents matériaux.

 

Nombreux tableaux, articles scientifiques et thèses sur le sujet.

 

En annexe figure une liste de fabricants et producteurs

Riou glass rentre sur le marché espagnol

 

Aprés une série de rachats de miroiteries en France sur ces 15 dernières années, puis être rentré en Belgique ( Euroglass) et en Italie ( Cappelletti et Roleri ) en 2022, le groupe Riou glass s’attaque maintenant au marché espagnol en rachetant le catalan Vidresif situé à proximité de Géron. Vidresif est une importante miroiterie avec un CA de l’ordre de 25 millions d’Euros. Le groupe Riou transforme chaque année plus de 100 000 tonnes de verre plat dont il produit une grande partie sur son float de Salaise sur Sanne. Il réalisera sur 2023 un CA supérieur à 260 millions d’Euros avec 1300 salariés et 26 unités de production

 

Bavelloni à GlassBuild AMERICA 2023

 

Bavelloni sera présent au salon GlassBuild AMERICA 2023, le plus grand salon pour le verre, la fenêtre et la porte en Amérique du Nord, du 31octobre au 2 Novembre sur le stand 3631.

Bavelloni présentera son nouvel angle variable VE 500 V10 SCS mitering machine.

Cette rectiligne pouvant façonner des volumes importants (et donc lours). L’option SCS gère automatiquement la position des meules pour assurer la meilleure qualité possible.

Bavelloni présentera aussi la biseauteuse, VB350 CNS? LA TABLE DE COUPE REV 372 SR cutting table,

 

Pour obtenir votre ticket d’entrée utilisez le code Bavelloni Customer Guest Pass Code 23GBAEXH.

Affutage des forêts diamantés pour le verre plat

La partie active d’un forêt diamanté, celle qui va permettre de percer le verre est constituée de grains de diamant. Ces grains de diamant sont noyés dans un alliage métallique qui a pour objectif de libérer peu à peu le diamant en surface du forêt diamanté de façon à pouvoir percer le verre.

En perçant le verre la partie supérieure du diamant va se briser peu à peu.

Ce liant doit s’user à la même vitesse que le diamant. S’il s’use trop vite il y a trop de diamant en surface et le forêt va s’user très rapidement et il y a un risque que le perçage se fasse avec des écailles. S’il s’use moins vite que les particules de diamant il n’y aura pas assez de grains de diamant en surface et le forêt ne percera plus le verre correctement. Dans ce dernier cas il faut affuter le forêt de façon à user le liant et refaire apparaitre des grains de diamant en surface. On utilise pour cela des pierres synthétiques, généralement en oxyde d’aluminium.

Mais le besoin d’affutage des forêts devrait être rare, du moins pour les meilleurs forêts diamantés. En effet les fournisseurs qui sont dans ce cas utilisent des liants qui s’usent à la même vitesse que le diamant et donc sans besoin d’affutage.

L’affutage est un réel problème dans le cas des perceuses automatiques.

Bannière
Bannière

 

Glaston rachète Bystronic

 

Glaston Corporation renforce sa position de leader sur le marché des technologies de traitement du verre.

Glaston Corporation a signé un accord en vue de l’acquisition du groupe verre Bystronic. Le fournisseur mondial de machines, systèmes et services haut de gamme pour le traitement du verre plat appartient actuellement au holding industriel suisse Conzzeta AG.

 

Bystronic glass propose une gamme complète de produits, très complémentaires de ceux de Glaston, destinés aux marchés de l’architecture, de l’automobile et de l’écran.

 

Bystronic Glass jouit d'une forte reconnaissance de marque basée sur plus de 50 ans d'expérience dans le secteur et est un leader du marché doté d'une réputation inégalée en matière d'innovation et de qualité.

 

Chef de file en technologie, Glaston fournit des technologies et des services de traitement du verre pour les industries de l’architecture, de l’énergie solaire, des appareils électroménagers et de l’automobile. Il s'est engagé à servir ses clients avec le meilleur savoir-faire et les dernières technologies en matière de traitement du verre.

 

Grâce à cette combinaison, Glaston deviendra un acteur important du secteur des machines pour le verre en proposant une gamme complète de produits allant du traitement au trempé, au pliage et au laminage, en passant par la fabrication de verre isolant et la manipulation du verre, ainsi que dans les services de pré-traitement du verre d’affichage et d’automobile. À la suite de cette acquisition transformationnelle, Glaston disposera d’une offre unique et à valeur ajoutée qui profitera à ses clients.

 

Arto Metsänen, président-directeur général de Glaston, a déclaré: «Je suis très heureux d’accueillir l’équipe hautement professionnelle de Bystronic Glass à Glaston. Nous suivons l'entreprise depuis des années et nous sommes très impressionnés par la qualité de ses produits et par sa transformation en termes de performance opérationnelle et financière. Ensemble, nous deviendrons un acteur de premier plan sur le marché des technologies de traitement du verre au profit de nos clients. Grâce à nos capacités et à notre expertise combinées, nous pourrons proposer aux clients des équipements, des services et des solutions d'un fournisseur unique, optimisant ainsi les opérations des clients et générant de la valeur pour le client. ”

 

Burghard Schneider, PDG de Bystronic Glass, ajoute: «Nous sommes fiers de nos employés qui ont apporté des améliorations significatives au cours des dernières années. La transaction ouvrira un nouveau chapitre au profit de toutes les parties prenantes. Grâce à une meilleure réflexion sur les systèmes et à des capacités de recherche et développement renforcées, nous façonnerons les tendances du secteur en matière de solutions écoénergétiques et d'intégration numérique, conjointement avec nos nouveaux collègues de Glaston. Ensemble, nous pouvons encore mieux servir notre vaste clientèle mondiale et nous restons déterminés à fournir le traitement du verre plat de la meilleure qualité possible en termes de productivité, de qualité et de coût. "

 

La clôture de la transaction est attendue d'ici la fin du premier trimestre de 2019, sous réserve de l'approbation des autorités de contrôle. Glaston a obtenu un financement par emprunt et par capitaux propres, soumis aux conditions habituelles et au soutien d’une assemblée générale extraordinaire. Jusqu'à la clôture de la transaction, Bystronic Glass et Glaston continueront d'opérer en tant que deux sociétés indépendantes et la structure juridique restera inchangée.

 

Décision étrange et pour ne pas dire surprenante. Rappelons qu’un 2003, Glaston qui s’appelait à cette époque Tamglass avait racheté le leader Italien des machines de façonnage du verre plat Bavelloni et sa filiale de distribution Glasto. Ce rachat qui devait permettre de construire le leader incontesté sur ce marché s’était soldé une dizaine d’année après par la revente de Bavelloni qui était passé de plus de 600 salariés à moins de 200 avec une forte moins value faute d’avoir réussi la fusion des deux sociétés et aprés une cascade de dirigeants qui se seront succédés chez Glaston.

La revente de l’unité de fabrication de meules qui lors du rachat en 2003 était un bijou technologique avec une très forte rentabilité a été faite il y a quelques semaines.

Idem avec l’achat d’Albat et Wirsam et sa revente quelques années après.

De plus Bystronic est loin d’être la superbe société qu’elle était au début des années 2000 et est loin d’être leader sur ses deux principaux marché le vitrage isolant et la découpe.