Mousset s’intègre dans le transport de portes et fenêtres

 

Le transporteur Vendéen déjà présent sur ce créneau par lots vient de reprendre Raud spécialiste du transport de portes et fenêtres sur chantiers qui transporte chaque semaine 50 000 portes, fenêtres et baies vitrées.

 

La société a prévu une levée de fonds de 30 millions d’Euros en haut de bilan et dettes avec ouverture du capital aux employés et chauffeurs.

Bavelloni a repris Glaston Mexico

 

Cette filiale de Glaston avait été créée par le groupe Bavelloni il y a 25 ans pour distribuer et assurer le service des machines Bavelloni sur le Mexique et une partie de l’Amérique du Sud. Sur cette durée elle a vendu et installée plus de 1000 machines.

 

Après cette acquisition Bavelloni Mexico continuera de distribuer les machines de la gamme Glaston sur sa zone d’activité et Matteo Gherseni continuera de la diriger.

Décés de Norbert Hayat

 

Nous avons le regret de vous faire part du décès de notre confrère Monsieur Norbert HAYAT survenu le 8 mai à l'âge de 72 ans. Il a dirigé pendant de nombreuses années la Miroiterie Mouton Esmard à Bobigny et Nonancourt, jusqu'à sa retraite il y a 2 ans. Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

 

Nouvelle machine de découpe profils aluminium S2020

 

La société Italienne Battellino a présenté un nouveau modèle de sa machine pour découpe de profils aluminium pour le vitrage isolant.

Réglage des mouvements de la lame de coupe en fonction du type de profils aluminium et des outils utilisés.

Lubrification automatique lors de chaque cycle.

Machine compacte avec écran tactile.

 

Pour plus d’informations, recevoir une offre, avoir une démonstration..

 

glass@comascotec.com ou 06 64 73 63 77

Bannière
Bannière

La mosaïque

 

La technique de la mosaïque permet de réaliser des dessins, des fresques, des frises, des revêtements de sols… en assemblant de petits morceaux de matériaux divers. Les matériaux les plus divers sont utilisés tels que : morceaux de verre clairs ou colorés, d’argenté, bois, coquillages, pierres diverses…Ces matériaux de récupération souvent appelés tesselles ou cassons peuvent être utilisés tels quels ou retaillés. Mais on peut aussi utilisés des matériaux fabriqués dans ce but tels que des émaux de Briare (proposés dans une épaisseur de 3 cm et une quarantaine de couleurs différentes) du smalt Vénitiens (avec dans ce cas le choix presque infini de nuances dans une épaisseur d’un cm).

Le matériau utilisé va dépendre de sa disponibilité, mais aussi de l’application recherchée (mosaïques de sols réalisées en pierres dures résistant à l’usure, mosaïques pour piscines résistantes à l’eau et aux produits de traitement, mosaïques intérieures ou extérieures…).

Les éléments constituant la mosaïque sont collés sur le support à l’aide de produits adaptés (ciments, enduits, colles diverses…)

 

 

La technique de la mosaïque consiste à former des motifs, des figures, des frises…  à partir de pièces cassées et taillées, multicolores, appelées tesselles ou cassons (pour du carrelage cassé) et assemblés à l’aide de mastic ou d’enduit. On peut utiliser des fragments de céramique, de pierre, de pâte de verre ou encore du marbre (roche dure et cristalline qui convient aux mosaïques de sol), des émaux de Briare (3 mm d’épaisseur et plus de 35 couleurs différentes), ou smalt vénitien (environ 1 cm d’épaisseur et plusieurs centaines de coloris). Mais on peut également utiliser des galets, des coquillages, des miroirs cassés, de l’ardoise…

 

Trois techniques différentes

 

Le choix s’effectue en fonction du support, de la destination et de la taille de la mosaïque :

 

• la méthode directe se pratique in situ et consiste à coller directement les tesselles à l’endroit sur le support

 

• la méthode directe sur filet (apparue il y a 20 ans) se réalise dans un premier temps en atelier : les tesselles sont pré collés à l’endroit sur une trame de fibre de verre qui est ensuite fixée sur le support définitif, in situ. Cette technique, souvent utilisée pour créer de grands décors ou fresques, permet de livrer une mosaïque prête à poser et ainsi, de réduire le temps d’intervention sur le chantier

 

• la méthode indirecte (inventée au milieu du 19 siècle) s’effectue également en atelier : le motif à réaliser est inversé par rapport à l’original car les tesselles sont collés à l’envers sur un support provisoire, généralement en papier kraft. Dans certain cas, un cadre de bois, fixé autour de la mosaïque, va ensuite servir de coffrage pour couler un lit de mortier. Après séchage, la mosaïque est retournée, le papier kraft est retiré et la mosaïque fixée, en un seul morceau, sur le chantier. Si dans la méthode directe, on peut jouer sur l’épaisseur des matériaux  pour donner des effets de relief, la méthode indirecte, elle au contraire, favorise une surface complètement plane même avec différentes épaisseurs de matériaux. Ce qui est intéressant pour réaliser des plateaux de tables ou des dalles de sol

 

Mortier ou colle à carrelage

 

Les tesselles et les cassons sont collés à l’aide d’un mortier réalisé à partir d’un volume de ciment pour un volume de sable de rivière tamisé (0,2 mm de diamètre), le tout additionné d’eau. Pour ralentir le temps de prise (dans le cas des tesselles de petites dimensions), il est possible de rajouter un ou deux volumes de chaux non hydraulique à ce mortier ainsi que des pigments naturels (oxydes ou terres) pour le colorer lorsqu’aucun joint de finition n’est prévu. Aujourd’hui, ce liant - qui demande une parfaite maîtrise des temps de mise en oeuvre- est de plus en plus délaissé au profit de mortiers colles industriels, identiques à ceux utilisés par les carreleurs, proposant différents temps de prises.