Poste de poseur miroiterie Charignon

 

Dans le cadre de son développement, la miroiterie Charignon, recherche des menuisiers poseurs (H/F)

Vous souhaitez intégrer une équipe dynamique et ambitieuse ? Vous avez envie de vous lancer dans une petite structure familiale et apprendre à travailler le verre ? Vous êtes manuel, motivé, soigneux et vous avez l’esprit d’équipe ?

 

Ce poste, est disponible immédiatement sur le secteur Couzon au mont d’or (69). 35h sur 4 jours (7h45-12h30 / 13h30- 17h30) - Rémunération intéressante entre 2000 et 2600 Brut + primes + mutuelle prise en charge à 80% Rejoignez notre groupe à taille humaine où nous visons l’excellence et l’exemplarité, dans une ambiance détendue, où nous avons à cœur de favoriser votre réussite professionnelle.

 

Contact : nicolas.caporali.amneo@gmail.com - Tél 06 35 33 34 17

Pyroverre rachète la miroiterie Cluzel

 

 

Pyroverre est un transformateur de produits verriers basé à Châteauneuf-du-Rhône (Drome), stockeur et distributeur des verres de résistance au feu de Pilkington (NSG group) pour la partie sud du territoire français.
La société créée en 2010, est spécialisée dans la transformation de produits verriers Pilkington Pyrostop et Pilkington Pyrodur. Elle coupe du verre sur mesure pour une clientèle constituée de particuliers miroitiers et de menuisiers. Son bureau d’études se consacre aux demandes spécifiques des clients pour assurer la conformité au regard de la réglementation incendie.
En 2015, la société Côté Verre fondée par Maryline Pereira, rejoint le groupe pour proposer la vente en ligne de tous types de vitrages découpés, façonnés puis expédiés depuis l’atelier de production. L’outil de configuration en ligne permet aux clients de passer facilement et directement commande sur le site.

 

 

Pourquoi la miroiterie Cluzel ?

Nous avons demandé à Mathieu Guenin, gérant de la société, de nous exposer les raisons de cet achat. Mathieu Guenin et Maryline Pereira savent que la mise en œuvre est la continuité de l’activité de Côté Verre, la demande de la clientèle locale étant récurrente et de plus en plus importante. Ils constituent alors une équipe de pose. Ils se sont rendu compte rapidement qu’il serait plus simple de faire une opération de croissance externe. Ils s’intéressent à une éventuelle acquisition et ont trouvé la miroiterie Cluzel à Montélimar, à proximité de Châteauneuf-du-Rhône. La gérante, Danielle Fargier, désirait prendre sa retraite. Elle était secondée par Éric Coin sur le plan technique possédant un savoir-faire solide.
L’équipement de l’entreprise permet de réaliser la coupe, le façonnage et le perçage du verre plat nécessaire dans une miroiterie. Elle est dotée d’une camionnette avec un portique porte-verre. Le magasin a une surface de 80 m2 et l’atelier de 160 m2.
La clientèle est essentiellement constituée de particuliers et de professionnels ainsi que des administrations locales.

Intégration et transformations

La reprise s’est effectuée à la fin du mois de janvier 2021. Mathieu Guenin a recruté Paul Fabre comme responsable d’agence ainsi que Dorotea Nacasabog assistante commerciale. Dannielle Fargier les accompagnera pendant trois mois pour leur transmettre ses connaissances, tandis qu’Éric Coin poursuivra son activité de conseil, coupe et pose du verre.
Le magasin existant accueillera un nouveau show-room sous la forme d’un appartement témoin pour valoriser l’offre de la miroiterie en présentant les produits en situation. Des garde-corps, des crédences de cuisine, une dalle de sol, un escalier et un miroir diélectrique cachant un écran. Le chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros devrait grimper rapidement à 600 000 euros.
Bien que la crise sanitaire ait légèrement impacté l’activité de Pyroverre en raison de l’arrêt des chantiers pendant la crise sanitaire, Mathieu Guenin reste optimiste et pense que l’économie française va connaître un rebond rapide. Parallèlement, la vente en ligne via le site Côté Verre connaît une croissance importante précise Maryline Pereira.

 


Nouveau float en France

 

Le groupe Glass Trösch va investir dans la construction d’un nouveau four sur son site français de Homboutg en remplacement du four actuel de 2008 qui arrivait en fin de vie.

De plus une extension du site sur 45000 m² est prévu.

 

La production d’un autre site y sera aussi transféré courant 2023, avec arrivée de 80 salariés.

Amélioration de nos meules résines diamantées, façonnage du verre plat.

 

Nous avons allégé le corps de la meule demandant ainsi moins de puissance au moteur pour la mettre en action.

 

Des stries ont été dessinées sur la base intérieure pour avoir une meilleure répartition de l’eau de refroidissement et donc un meilleur refroidissement de la meule et du verre.

 

Nous avons augmenté la rigidité du corps de le meule et l’équilibrage pour une rotation sans à-coup.

 

Nous avons conservé les mêmes liants, ces améliorations ayant pour but d’améliorer les performances mécaniques de nos meules résines

 

Plus d'info sur glass@comascotec.com

Enlevée
Bannière
Bannière
Bannière

Logo comascotec machines occasion marbrerie marbre granit pierre

Newsletter pierres et marbreries. Octobre 2017

 

 

Louis Decottegnie.

 

L’entreprise familiale qui a gravé Mouvaux dans le marbre

Spécialiste en cheminées et en marbrerie depuis 1984, la société Louis Decottegnie est toujours restée attachée à Mouvaux où l’histoire familiale trouve ses origines. Aujourd’hui, la saga continue entre tradition, qualité et modernité.

Impossible de parler de l’entreprise Louis Decottegnie sans évoquer son histoire familiale et son attachement à la ville de Mouvaux. Il faut remonter en 1850 pour retrouver les premières fondations par l’aïeul, rue Mirabeau, qu’on appelait à l’époque le « Pavé bleu ». Depuis, les générations se sont succédé et ont continué de développer la société Decottegnie, spécialisée dans le bâtiment et le carrelage.

Émancipation

Dans les années 50, le jeune Louis Decottegnie entre naturellement dans l’entreprise familiale où parents, oncle, frère et cousin travaillent aussi. «  J’avais 14 ans et je commençais ma formation de carreleur, se souvient le gérant. Mais déjà à l’époque, ce que je préférais, c’était les cheminées ! » Après son CAP, il crée rapidement l’atelier de marbrerie de décoration dans les années 60. La spécialisation prend tellement d’ampleur qu’elle oblige la société historique à se scinder en deux : Louis prend son indépendance en 1984 avec la création de sa propre société « Louis Decottegnie ».

Hors de question pour l’entrepreneur de quitter Mouvaux. «  On a beaucoup bougé à l’intérieur de Mouvaux sans jamais la quitter. À chaque fois, on a dû déménager par manque de place, rappelle, un brin amusé, Louis Decottegnie. On s’est installé pendant 10 ans rue Marceau : la rue était si étroite qu’on devait réveiller les pauvres riverains pour qu’ils bougent leurs automobiles tous les deux jours ».

Passage de témoin

En 1993, c’est le retour à la rue Mirabeau, où un showroom est créé. «  Un véritable déclic » pour les clients qui peuvent désormais se faire une idée plus concrète de leur projet. Marbrerie, pierres naturelles et de composites, cheminée puis inserts, foyers bois, gaz, poêles s’exposent maintenant chez Louis Decottegnie où une vingtaine de salariés s’activent, de la commercialisation à la pose en passant par la réalisation dans l’atelier.

Aujourd’hui, Louis Decottegnie reste le gérant mais a perpétué la tradition familiale en laissant, il y a déjà 21 ans, les rênes à son fils, Éric. «  Je ne prends plus aucune décision et je me fie entièrement à la nouvelle génération », explique celui qui reste encore très actif sur la création des nouveaux modèles en piochant ses idées sur le réseau de partage Pinterest.

Au fil des décennies, l’entreprise a su se réinventer pour proposer une offre en accord avec son temps. Et rien ne semble annoncer la fin de la saga familiale : le petit-fils de 21 ans vient d’entrer officiellement dans l’entreprise après une année en alternance. Lorsque sera venu le temps de la retraite pour son père Éric, c’est lui qui devrait reprendre le flambeau. Son nom ? Louis Decottegnie…

Article écrit par Justine Pluchard de Nordeclair

L’Italie prospecte pour la pierre au Cameroun


Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) était  à l’ambassade d’Italie à Yaoundé. Par ailleurs, Samuela Isopi annonce qu’une mission d’hommes d’affaires arrive au Cameroun fin 2017, pour le secteur des constructions, notamment le marbre, le granite, la pierre et autres matériaux.

Nouveauté salon funéraire

Au Salon Funéraire, Isuzu Trucks présentera sa nouvelle gamme m21, partenaire des professionnels de la marbrerie.

Présentation par Isuzu Truck de sa nouvelle gamme m 21

L’édition 2017 du Salon Funéraire se déroulera du 23 au 25 novembre au Parc des Expositions Paris le Bourget. Isuzu Trucks sera cette année encore présent à ce rendez-vous professionnel international majeur de l’art funéraire.

Sur son stand A41, Isuzu Trucks exposera sa nouvelle gamme de châssis-cabine utilitaire. Lancée en septembre dernier, la gamme m21 présente quatre bénéfices majeurs : gain de charge utile grâce à la nouvelle chaîne cinématique plus légère et plus moderne, gain de fiabilité avec la réduction des pièces moteur en mouvement, efficacité du moteur optimisée avec la nouvelle boîte de vitesse et l’absence d’AdBlue, mais aussi un véhicule plus propre grâce au système de dépollution simplifié.

Isuzu Trucks, partenaire des professionnels de la marbrerie

Depuis 15 ans, Isuzu accompagne les professionnels de la marbrerie avec sa gamme de véhicules utilitaires et poids lourds carrossés benne et grue. La gamme m21 a été pensée tout particulièrement pour répondre au mieux aux besoins des marbriers. Selon Étienne Biellmann, Responsable Réseau Isuzu Trucks France, « ce nouveau véhicule, plus léger, plus performant, toujours aussi compact et robuste, et qui bénéficie d’une homologation européenne, répond parfaitement aux besoins de la profession : faciliter le transport et la manutention dans les allées des cimetières ». Développée spécifiquement pour le métier de la marbrerie, une nouvelle benne tout aluminium avec grue arrière cabine, complète l’offre existante sur le poids lourds (P75) de PTC 7T5.

 

 

Groupe de travail mise en place de l'IG "Pierres marbrières de Rhône-Alpes"

le groupe de travail "Indication Géographique" poursuit son travail de rédaction du cahier des charges pour la mise en place de l'IG "Pierres marbrières de Rhône-Alpes". Un premier jet doit être remis fin novembre et le document sera déposé officiellement courant de l'hiver 2018.

 

Pour clore ce travail, il est nécessaire que les premiers opérateurs de cette IG soient identifiés. Pour cette raison, Rhônapi vous propose de prendre connaissance de la version synthétique du cahier des charges afin de pouvoir établir une liste des entreprises qui souhaitent prétendent à la certification IG.

 

La certification IG concerne les exploitants et transformateurs de pierres marbrières rhonalpines (liste mentionnée dans le cahier des charges).


Christelle LE BOURHIS

Association RHÔNAPI

 

Badge gratuit pour Rocalia

Lyon, Novembre 2017

Bonjour,

Grace à la volonté de Claude Gargi et au travail de toute l'équipe de Pierre Actual, le salon de la pierre Rocalia se tiendra du 5 au 7 décembre à Lyon. Ce salon est soutenu par toute la filière puisque plus d'une centaine d'exposants seront présents.

Pour économiser 35 Euros vous pouvez imprimer directement votre badge d'entrée gratuit en utilisant le code PMEC1 et en vous inscrivant directement sur le site du salon

 

http://salon-rocalia.com/visiter/demande-de-badge

 

Médiateur pour la marbrerie et le funéraire

L’Union du Pôle Funéraire Public et la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie ont choisi de s’associer afin de mettre à disposition des citoyens un Médiateur des Professions Funéraires, dans le cadre de la réglementation relative à la médiation de la consommation. Alain Bachelier, retraité du groupe OGF, sera le médiateur au cœur du dispositif, présenté devant la commission d’agrément de la DGCCRF.

Une première dans le domaine funéraire

Par leur constitution en association, ces deux fédérations, publique et privée, se rencontrent autour d’enjeux communs : sécuriser leurs adhérents en matière de médiation, par la mise à disposition des services du Médiateur des Professions Funéraires avec la création d’un site internet dédié, permettre par ce site un accès simple et clairement identifié au processus de médiation en cas de litige, enfin, donner la possibilité aux structures non-adhérentes de ces deux entités de solliciter l’expertise du Médiateur des Professions Funéraires.

La constitution en association fera l’objet d’une signature commune, en présence de : – Richard Feret, Directeur Général de la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie – Michel Marchetti, co-Président de la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie – Patrick Lerognon, Président de l’Union du Pôle Funéraire Public – Bernard Chaigneau, Vice-Président de la fédération des Entreprises Publiques Locales de Nouvelle-Aquitaine – Thierry Durnerin, Directeur Général de la fédération des Entreprises Publiques Locales .

Cette signature a eu lieu le 29 juin 2017 à 16h00, 96, rue d’Amsterdam 75009 PARIS

 

Le marbre de Carrare résiste.

Mon meilleur vendeur est Michel Ange ! Cette phrase vient de Alvise Lazzareschi, l’un des nombreux carriers exploitant le marbre de Carrare. Le doigt pointé vers les montagnes qui l’entourent d’où sont sortis les blocs que venait choisir le réputé sculpteur pour la « Pieta » ou « David ». Et qui ont participé à tant de monuments célèbres dans l’Europe entière.

Les ancêtres d’Alvise ont commencé à extraire des blocs de la montagne il y a plus de 500 ans. Montagnes bénies, avec vue sur la méditerranée, à la frontière de la Ligurie et de l’Emilie Romagne.

A proximité de Carrare on compte 1100 entreprises impliquée dans ce matériau, depuis l’extraction jusqu’au façonnage en passant par le commerce et le transport.

 

 

 

La Toussaint dans les marbreries

 

Toussaint 2017 et les marbreries, c’est « je t’aime – moi non plus ». Un chiffre d’affaire en perspective, mais des plannings qui n’ont pas assez de 24 heures dans une journée. La fête des morts, c’est dans deux semaines, et des travaux déjà commencés pour la plupart des marbriers. Une période complexe, pour laquelle il est parfois difficile de tenir les impératifs des clients, surtout ceux qui se réveillent à la dernière minute. Avec quels partenaires compter pour gagner du temps ? Comment s’organiser ?

Et tout ça est à régler avant que les cimetières ne ferment leurs portes aux professionnels, pour faire court : bon courage !

Toussaint 2017 et les marbreries, on s ‘organise

Si vous avez décidé de vous débrouillez seul, sans sous-traitant ou partenaires extérieurs, vous pouvez étayer les effectifs de votre marbrerie en recrutant en interim. Les porteurs auxquels vous faites appel régulièrement pourront être formés « rapidement », et revenir l’année prochaine. Attention à bien leur enseigner les règles élémentaires (pas de karcher sur les gravures, utilisation de produits nocifs sur la pierre etc…).

Établissez un planning, et ne promettez rien aux familles de « dernière minute » : mieux vaut un client décliné, qu’un client insatisfait.

Dépêchez-vous aussi pour commander le matériel dont vous aurez besoin avant qu’il ne soit trop tard : produits d’entretien, feuille or, sable…

L’entretien de tombes

L’entretien de monuments funéraires est un des services les plus demandés à l’approche de la Toussaint. Idéalement, les chantiers de construction de monuments funéraires sont arrêtés, ou en partie (il y a toujours des familles qui veulent que la tombe soit finie pour la Toussaint), et les ouvriers tournent dans toutes les communes pour effectuer l’entretien des tombes commandés.