Poste de poseur miroiterie Charignon

 

Dans le cadre de son développement, la miroiterie Charignon, recherche des menuisiers poseurs (H/F)

Vous souhaitez intégrer une équipe dynamique et ambitieuse ? Vous avez envie de vous lancer dans une petite structure familiale et apprendre à travailler le verre ? Vous êtes manuel, motivé, soigneux et vous avez l’esprit d’équipe ?

 

Ce poste, est disponible immédiatement sur le secteur Couzon au mont d’or (69). 35h sur 4 jours (7h45-12h30 / 13h30- 17h30) - Rémunération intéressante entre 2000 et 2600 Brut + primes + mutuelle prise en charge à 80% Rejoignez notre groupe à taille humaine où nous visons l’excellence et l’exemplarité, dans une ambiance détendue, où nous avons à cœur de favoriser votre réussite professionnelle.

 

Contact : nicolas.caporali.amneo@gmail.com - Tél 06 35 33 34 17

Pyroverre rachète la miroiterie Cluzel

 

 

Pyroverre est un transformateur de produits verriers basé à Châteauneuf-du-Rhône (Drome), stockeur et distributeur des verres de résistance au feu de Pilkington (NSG group) pour la partie sud du territoire français.
La société créée en 2010, est spécialisée dans la transformation de produits verriers Pilkington Pyrostop et Pilkington Pyrodur. Elle coupe du verre sur mesure pour une clientèle constituée de particuliers miroitiers et de menuisiers. Son bureau d’études se consacre aux demandes spécifiques des clients pour assurer la conformité au regard de la réglementation incendie.
En 2015, la société Côté Verre fondée par Maryline Pereira, rejoint le groupe pour proposer la vente en ligne de tous types de vitrages découpés, façonnés puis expédiés depuis l’atelier de production. L’outil de configuration en ligne permet aux clients de passer facilement et directement commande sur le site.

 

 

Pourquoi la miroiterie Cluzel ?

Nous avons demandé à Mathieu Guenin, gérant de la société, de nous exposer les raisons de cet achat. Mathieu Guenin et Maryline Pereira savent que la mise en œuvre est la continuité de l’activité de Côté Verre, la demande de la clientèle locale étant récurrente et de plus en plus importante. Ils constituent alors une équipe de pose. Ils se sont rendu compte rapidement qu’il serait plus simple de faire une opération de croissance externe. Ils s’intéressent à une éventuelle acquisition et ont trouvé la miroiterie Cluzel à Montélimar, à proximité de Châteauneuf-du-Rhône. La gérante, Danielle Fargier, désirait prendre sa retraite. Elle était secondée par Éric Coin sur le plan technique possédant un savoir-faire solide.
L’équipement de l’entreprise permet de réaliser la coupe, le façonnage et le perçage du verre plat nécessaire dans une miroiterie. Elle est dotée d’une camionnette avec un portique porte-verre. Le magasin a une surface de 80 m2 et l’atelier de 160 m2.
La clientèle est essentiellement constituée de particuliers et de professionnels ainsi que des administrations locales.

Intégration et transformations

La reprise s’est effectuée à la fin du mois de janvier 2021. Mathieu Guenin a recruté Paul Fabre comme responsable d’agence ainsi que Dorotea Nacasabog assistante commerciale. Dannielle Fargier les accompagnera pendant trois mois pour leur transmettre ses connaissances, tandis qu’Éric Coin poursuivra son activité de conseil, coupe et pose du verre.
Le magasin existant accueillera un nouveau show-room sous la forme d’un appartement témoin pour valoriser l’offre de la miroiterie en présentant les produits en situation. Des garde-corps, des crédences de cuisine, une dalle de sol, un escalier et un miroir diélectrique cachant un écran. Le chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros devrait grimper rapidement à 600 000 euros.
Bien que la crise sanitaire ait légèrement impacté l’activité de Pyroverre en raison de l’arrêt des chantiers pendant la crise sanitaire, Mathieu Guenin reste optimiste et pense que l’économie française va connaître un rebond rapide. Parallèlement, la vente en ligne via le site Côté Verre connaît une croissance importante précise Maryline Pereira.

 


Nouveau float en France

 

Le groupe Glass Trösch va investir dans la construction d’un nouveau four sur son site français de Homboutg en remplacement du four actuel de 2008 qui arrivait en fin de vie.

De plus une extension du site sur 45000 m² est prévu.

 

La production d’un autre site y sera aussi transféré courant 2023, avec arrivée de 80 salariés.

Amélioration de nos meules résines diamantées, façonnage du verre plat.

 

Nous avons allégé le corps de la meule demandant ainsi moins de puissance au moteur pour la mettre en action.

 

Des stries ont été dessinées sur la base intérieure pour avoir une meilleure répartition de l’eau de refroidissement et donc un meilleur refroidissement de la meule et du verre.

 

Nous avons augmenté la rigidité du corps de le meule et l’équilibrage pour une rotation sans à-coup.

 

Nous avons conservé les mêmes liants, ces améliorations ayant pour but d’améliorer les performances mécaniques de nos meules résines

 

Plus d'info sur glass@comascotec.com

Enlevée
Bannière
Bannière

Logo Comascotec machines occasion miroiterie

 

Newsletter verre plat et miroiterie. Mars 2016

 

Pour nous contacter: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Très forte croissance pour la vente sur Internet de meules pour les machines de miroiterie.

Vedip, le premier site Européen (d’origine française) de vente sur Internet de meules Italiennes pour les machines de miroiterie a vu son chiffre d’affaires du premier trimestre 2016 multiplié par plus de 3.

Les commandes enregistrées sur les 3 premiers mois représentent plus de 75 % de la totalité des ventes de 2015.

La stratégie développée par Vedip de proposer, en partenariat avec l’un des plus importants fabricants Italiens de meules pour la miroiterie, des prix particulièrement compétitifs en travaillant uniquement sur Internet, des fiches techniques détaillées avec photos, des meules standards présentées par constructeurs /Machines /Positions, des meules alternatives et un support technique par téléphone semble répondre aux besoins du marché de la miroiterie en Europe.

Le site qui a déjà maintenant de 861 outils en ligne continue à améliorer les fiches techniques des outils et le nombre de machines référencées (plus d’une centaine).

Sur Vedip vous pouvez consulter les fiches techniques (avec photos et prix de vente) des meules pour les principales machines du marché (rectilignes, commandes numériques, perceuses, bilatérales, biseauteuses…) et les plus importants fournisseurs (Intermac, Bovone, Glaston Bavelloni, Lattuada, Schiatti, Janbac, Baudin, Battelino, Denver, Bimatech, Ada, Besana, Bottero….)

Contact Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Tel 07 82 39 43 3407 82 39 43 34.

 

Table de coupe Lisec utilisée dans le Tyrol Glasfachschule (école de verrerie)

 

Depuis Septembre 2015, le HTL (Polytechnic Glass) Kramsach in Tirol utilise une LISEC table de découpe "CUT de base» pour l'éducation des élèves.

 

Analogue aux entreprises industrielles, il est particulièrement important pour les écoles d’obtenir la qualité au moyen de machines modernes. Après plus de 20 ans d'utilisation, le HTL Kramsach a remplacé la table de découpe à commande manuelle précédente par un LISEC "CUT de base". Après avoir consulté différents fabricants du marché des machines de miroiterie, le HTL a rapidement opté pour le fabricant de la machine autrichienne. Initialement connu comme une marque industrielle pour le secteur haut de gamme, LISEC avec sa gamme de base fournit maintenant des machines relativement abordables pour les nouveaux arrivants dans l'industrie, les petites entreprises ou l'utilisation dans les écoles. Pour le directeur, le Dr Ursula Pittl-Thapa, un ancien diplômé de l'école polytechnique elle-même, la table de coupe LISEC était "idéale à première vue".

 

Fondée en 1948, l'établissement d'enseignement comprend une école polytechnique pour le verre, les facultés de verre et de la technologie, le verre et la conception ainsi que, depuis trois ans, une option chimie. Les diplômés de l'HTL Kramsach, 361 étudiants sont formés à l'heure actuelle, sont très recherchés dans l'industrie du verre et ils couvrent un secteur complet d'emplois.

"Le modèle de base de débutant est idéal pour les écoles polytechniques et / ou des écoles professionnelles en termes de prix / performance et il fournit la« qualité LISEC à un prix abordable », explique le natif d'Innsbruck. En raison des fins d'éducation et de l'opération par des personnes inexpérimentées, le degré élevé de service de LISEC constituait un critère d'achat essentiel quand il a pris sa décision.

 

Klaus Preyler, LISEC Directeur des ventes, qui a réalisé la vente: «Au cours de leurs études, les étudiants en Kramsach sont en train d'apprendre comment gérer les meilleures machines dans le meilleur marketing dans le traitement du verre, dès le début!"

Vente aux enchères machines de miroiterie suite à arrêt de production

 

600 machines et engins de manutention seront mis en vente le 28-04-2016 dont plusieurs lignes Lisec, Hegla, Bystronic…..

Flachglas Buxtehude GmbH

Weidegrund 9a

21614 Buxtehude / Germany

 

 

Changement de direction au musée du verre de Sorèze. Madeleine Bertrand succède à Geneviève Blaquière.

Créée en décembre 1997 par Yves Blaquière, l'association des Amis de Sorèze avait pour but de gérer le musée du Verre et de se consacrer à la vie culturelle sorézienne en général.

Madeleine Bertrand expliqua à l'assemblée que l'association allait maintenant se consacrer uniquement au verre en organisant des expositions temporaires, agrandir les collections et les faire tourner pour les présenter au public. C'est dans cette optique de travail autour du verre que l'assemblée valida la proposition de nouvelle dénomination de l'association qui s'appelle désormais Le Musée du Verre à Sorèze (MVS).

Madeleine Bertrand remercia Geneviève Blaquière pour son engagement et son action depuis 2010 pour l'association, où elle continuera à travailler au sein de l'équipe en tant que vice-présidente. Geneviève Blaquière  a dirigé le musée  pendant de nombreuses années  en succédant à son mari Yves (initiateur du musée du Verre sorézien).

Désormais, une nouvelle page s'ouvre pour Le Musée du Verre à Sorèze!

A noter qu'actuellement en travaux, le musée du Verre de Sorèze devrait ouvrir ses portes à la mi-avril. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

Nouveau siège pour Guardian

Le nouveau siège européen de la société leader dans la fabrication de produits finis en verre a été inauguré mercredi.

L’été dernier, Guardian Industries, la société leader dans la fabrication de produits finis en verre, a établi son siège social européen sur la zone industrielle de Bourmicht à Bertrange. Mercredi, le bâtiment de 2 100 m² a été inauguré en présence de quelques officiels et du ministre de l’Économie, Étienne Schneider.

Selon Guus Boekhoudt, le vice-président Europe, 120 personnes travaillent dans le bâtiment. Il regroupe, entre autres, les services marketing, finance, juridique et fiscalité. En tout, la société emploie au Grand-Duché entre 700 et 720 personnes, réparties entre le siège et les usines de Bascharage et de Dudelange.

«Il est important de séparer les usines du siège», a expliqué Guus Boekhoudt. Les produits finis en verre destinés à l’automobile (par exemple le pare-brise) représentent «moins de 10% de notre business», a estimé le vice-président Europe. «La majorité du business concerne l’immobilier résidentiel et les locaux commerciaux», précise-t-il.

La demande en verre se situe «toujours en dessous du niveau de 2008», dit-il. Cependant, Guus Boekhoudt est optimisme pour le futur, car «nous nous attendons à une hausse de la demande de verre dans les prochaines années».

 

Un toboggan de verre dans le ciel

Une rampe vitrée va prendre place au dessus du vide, à 304 mètres d'altitude, contre un immeuble à Los Angeles. Vertigineux!

Pour prendre l'air, les occupants de la US Bank Tower, à Los Angeles, en Californie, n'auront qu'à glisser d'une pièce à une terrasse, sur une rampe vitrée, perchée au-dessus du vide, à 304 mètres d'altitude.

Une attraction insolite du nom de «Skyslide» qui donnera l'illusion aux passagers de glisser dans les airs. Le toboggan de verre de 11 mètres de long permettra de passer de l'étage 70 au 69ème, tout en profitant d'une jolie vue, à condition de ne pas avoir le vertige. Mais rassurez-vous, le passage fermé est composé de solides parois de 10 centimètres d'épaisseur.

L'attraction devrait ouvrir dans quelques mois. Pour avoir accès à la gigantesque terrasse, il faudra se munir d'un ticket au prix de 25 dollars et compter un surplus de 8 dollars pour glisser sur le toboggan.

 

 

Dates pour Vitrum 2017

Le prochain salon du verre Vitrum 2017 se tiendra à Milan du 3 au 6 octobre 2017.

 

Petit manuel technique. Utilisation et choix des meules pour les machines de miroiterie.

 

Le site de vente en ligne Vedip, de meules Italiennes pour les machines de miroiterie a mis en ligne un petit manuel technique qui reprend un ensemble de points techniques pour choisir et utiliser au mieux les meules diamantées et de polissage pour toutes les machines de miroiterie.

 

Parmi les articles récents

-Les forêts diamantés

-Les meules segmentées

-Paramètres de travail des meules sur les machines à commandes numériques

-Les liants

-Données techniques sur les réfrigérants

-Le diamant

 

 

Propriétés du verre chimiquement trempé

 

Epaisseurs du verre : à partir de 0.5 mm

Dimensions maximales : 3200x2200

Profondeur de pénétration : entre 20 et 100 microns

Résistance à la flexion : M.O.R.ASTM C 158-95 ; 300-600Mpa

Il est possible d’obtenir une dureté supérieure en jouant sur les temps de cycle et sur la température.

Le verre chimiquement trempé peut ensuite être façonné (coupe, rodage, perçage, décoration…)

 

 

Helantec rachetée

 

Acquisition conclue avec succès

HELANTEC sous une nouvelle direction

Les deux gestionnaires, Jochen Weiß et Gregor Witrofsky, qui depuis plus de 10 ans étaient actifs dans l'entreprise et qui ont joué un rôle clé dans le développement continu de la société, ont racheté ensembles l'entreprise. Au cours des 10 dernières années, de nouvelles technologies ont été introduites, la gamme de produits a été pratiquement doublée et l'amélioration constante du niveau de la qualité a été poursuivie.

La structure de l'entreprise reste identique, le développement de produits sera poursuivi et le support clients  sera intensifié. Peu à peu l'accent sera mis sur le développement dans le secteur du vitrage isolant. Les systèmes de surveillance de différents processus de production pour la fabrication de verre isolant sont presque prêts pour la mise sur le marché et d'autres produits sont en développement.

"Les fabricants de verre isolant ont un avantage concurrentiel grâce à l'utilisation de produits de HELANTEC, et dans les opérations quotidiennes qu'ils rencontrent plus facilement les besoins du marché en constante augmentation», explique Gregor Witrofsky (36).

La demande mondiale de vitrage isolant représente un potentiel important pour HELANTEC.

 

Nouveau départ pour AGC Moustier

AGC Glass à Moustier est en train de monter une ligne de production, mais pas une nouvelle. Ce sont les machines du site d'Athus dans le sud Luxembourg qui sont transférées vers la Basse-Sambre. Cela avait été annoncé il y a un an. D'un côté on arrête une production, de l'autre on remonte et on construit un nouvel outil. Athus perdait de l’argent loin de Moustier où le verre qu’il utilisait  était produit. Demain, tout sera fabriqué dans la Basse-Sambre.

L'objectif, améliorer la rentabilité

Il n'y aura plus le transport pour acheminer le verre plat produit à Moustier jusqu'à Athus où il était transformé en verre feuilleté pour le marché de la construction. Puis il retournait à Moustier pour le conditionnement et l'envoi vers le client. C'est donc une importante économie. Avec cette concentration des moyens de production sur un seul site AGC tente de résister à la crise qui a durement touché le secteur du verre plat depuis 2008. Avec comme résultat, une surcapacité et la fermeture d'unités de production un peu partout en Europe. On se souvient qu’en Belgique les sites voisins de Saint-Gobain Glass et Sekurit ont mis la clé sous la porte il y a deux ans. On se souvient aussi qu'AGC avait arrêté fermé un four à Moustier il n'y a pas  en 2012. AGC Glass Europe a aussi fermé une usine dans le nord de la France et une autre aux Pays-Bas. Aujourd'hui, le groupe s'estime heureux d'être arrivé à un meilleur équilibre entre l'offre et la demande. Mais il n'ose pas parier sur l'avenir.

Moins de création d'emploi à Moustier

Avec le transfert des activités du sud Luxembourg vers la Basse-Sambre, 85 opérateurs d'Athus vont perdre leur travail. Mais à Moustier, seule une petite moitié, environ 40 poste vont être créés. Les travailleurs d'Athus sont évidemment prioritaires. Mais ils habitent près de la frontière luxembourgeoise, à au moins 160 km. Il n'y a donc que trois cadres qui ont accepté la proposition. Deux ex-travailleurs de Saint-Gobain Auvelais ont aussi été embauchés.

La nouvelle ligne de verre feuilleté devrait être prête fin juin.

 

 

Portrait statistique de la branche de la miroiterie : une majorité de TPE et des emplois stables

 

AGEFOS PME publie les résultats du portrait statistique de la branche de la miroiterie. Elle regroupe l’ensemble des entreprises qui comptent comme activités la commercialisation et la mise en œuvre du verre plat dans le bâtiment et la décoration.

 

Panorama des entreprises

La branche compte deux secteurs d’activité principaux : les travaux de peinture et de vitrerie pour 25 % des entreprises et le façonnage et la transformation du verre plat pour 44 % d’entre elles. Ce dernier rassemble 64 % des salariés.  
La répartition géographique des entreprises est proche de celle tout secteur confondu puisqu’elles sont principalement implantées en Ile-de-France (17 %), en PACA (13 %) et en Rhône-Alpes (10 %). En revanche, seuls 11 % des salariés travaillent en Ile-de-France, contre 24 % pour l’ensemble de l’économie.
Enfin, 15 % des salariés de la branche travaillent dans des TPE, contre 29 % pour l’ensemble de l’économie.

Des emplois stables

Les hommes représentent la majorité des salariés, soit 76 % contre 53 % tout secteur confondu ; cela peut s’expliquer par le caractère industriel du secteur. Par ailleurs, 22 % des salariés sont âgés de moins de 30 ans et environ 10 % ont entre 55 et 60 ans et plus, la répartition par tranche d’âge étant semblable chez les hommes et les femmes. La branche compte 59 % d’ouvriers, parmi lesquels 70 % d’hommes. Quant aux femmes, 54 % d’entre elles sont employées. Enfin, le taux de contrats de travail en CDI atteint les 90 %, soit 30 points de plus que celui constaté pour l’ensemble de l’économie.

Présentation des activités de la branche

La branche professionnelle de la miroiterie, transformation et négoce du verre regroupe l’ensemble des entreprises dont l’activité principale est l’application des techniques verrières relatives à la commercialisation et à la mise en œuvre du verre plat : fenêtre, façade, agencement intérieur, équipement, ameublement et décoration. La branche se compose de deux principaux secteurs d’activité : la transformation du verre et la pose de vitrage, et compte quatre familles professionnelles : la transformation du verre, le commercial, le chantier et la pose, ainsi que la logistique.


Méthodologie du portrait statistique
Le portrait statistique de la branche vise à décrire les caractéristiques des entreprises et des salariés. La méthodologie repose sur le traitement des dernières données de la DADS  mises à disposition par l’INSEE. Réalisée à un rythme annuel, cette étude permet également d’observer les tendances d’évolution en matière d’emploi et de formation dans la branche.