Poste de poseur miroiterie Charignon

 

Dans le cadre de son développement, la miroiterie Charignon, recherche des menuisiers poseurs (H/F)

Vous souhaitez intégrer une équipe dynamique et ambitieuse ? Vous avez envie de vous lancer dans une petite structure familiale et apprendre à travailler le verre ? Vous êtes manuel, motivé, soigneux et vous avez l’esprit d’équipe ?

 

Ce poste, est disponible immédiatement sur le secteur Couzon au mont d’or (69). 35h sur 4 jours (7h45-12h30 / 13h30- 17h30) - Rémunération intéressante entre 2000 et 2600 Brut + primes + mutuelle prise en charge à 80% Rejoignez notre groupe à taille humaine où nous visons l’excellence et l’exemplarité, dans une ambiance détendue, où nous avons à cœur de favoriser votre réussite professionnelle.

 

Contact : nicolas.caporali.amneo@gmail.com - Tél 06 35 33 34 17

Pyroverre rachète la miroiterie Cluzel

 

 

Pyroverre est un transformateur de produits verriers basé à Châteauneuf-du-Rhône (Drome), stockeur et distributeur des verres de résistance au feu de Pilkington (NSG group) pour la partie sud du territoire français.
La société créée en 2010, est spécialisée dans la transformation de produits verriers Pilkington Pyrostop et Pilkington Pyrodur. Elle coupe du verre sur mesure pour une clientèle constituée de particuliers miroitiers et de menuisiers. Son bureau d’études se consacre aux demandes spécifiques des clients pour assurer la conformité au regard de la réglementation incendie.
En 2015, la société Côté Verre fondée par Maryline Pereira, rejoint le groupe pour proposer la vente en ligne de tous types de vitrages découpés, façonnés puis expédiés depuis l’atelier de production. L’outil de configuration en ligne permet aux clients de passer facilement et directement commande sur le site.

 

 

Pourquoi la miroiterie Cluzel ?

Nous avons demandé à Mathieu Guenin, gérant de la société, de nous exposer les raisons de cet achat. Mathieu Guenin et Maryline Pereira savent que la mise en œuvre est la continuité de l’activité de Côté Verre, la demande de la clientèle locale étant récurrente et de plus en plus importante. Ils constituent alors une équipe de pose. Ils se sont rendu compte rapidement qu’il serait plus simple de faire une opération de croissance externe. Ils s’intéressent à une éventuelle acquisition et ont trouvé la miroiterie Cluzel à Montélimar, à proximité de Châteauneuf-du-Rhône. La gérante, Danielle Fargier, désirait prendre sa retraite. Elle était secondée par Éric Coin sur le plan technique possédant un savoir-faire solide.
L’équipement de l’entreprise permet de réaliser la coupe, le façonnage et le perçage du verre plat nécessaire dans une miroiterie. Elle est dotée d’une camionnette avec un portique porte-verre. Le magasin a une surface de 80 m2 et l’atelier de 160 m2.
La clientèle est essentiellement constituée de particuliers et de professionnels ainsi que des administrations locales.

Intégration et transformations

La reprise s’est effectuée à la fin du mois de janvier 2021. Mathieu Guenin a recruté Paul Fabre comme responsable d’agence ainsi que Dorotea Nacasabog assistante commerciale. Dannielle Fargier les accompagnera pendant trois mois pour leur transmettre ses connaissances, tandis qu’Éric Coin poursuivra son activité de conseil, coupe et pose du verre.
Le magasin existant accueillera un nouveau show-room sous la forme d’un appartement témoin pour valoriser l’offre de la miroiterie en présentant les produits en situation. Des garde-corps, des crédences de cuisine, une dalle de sol, un escalier et un miroir diélectrique cachant un écran. Le chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros devrait grimper rapidement à 600 000 euros.
Bien que la crise sanitaire ait légèrement impacté l’activité de Pyroverre en raison de l’arrêt des chantiers pendant la crise sanitaire, Mathieu Guenin reste optimiste et pense que l’économie française va connaître un rebond rapide. Parallèlement, la vente en ligne via le site Côté Verre connaît une croissance importante précise Maryline Pereira.

 


Nouveau float en France

 

Le groupe Glass Trösch va investir dans la construction d’un nouveau four sur son site français de Homboutg en remplacement du four actuel de 2008 qui arrivait en fin de vie.

De plus une extension du site sur 45000 m² est prévu.

 

La production d’un autre site y sera aussi transféré courant 2023, avec arrivée de 80 salariés.

Amélioration de nos meules résines diamantées, façonnage du verre plat.

 

Nous avons allégé le corps de la meule demandant ainsi moins de puissance au moteur pour la mettre en action.

 

Des stries ont été dessinées sur la base intérieure pour avoir une meilleure répartition de l’eau de refroidissement et donc un meilleur refroidissement de la meule et du verre.

 

Nous avons augmenté la rigidité du corps de le meule et l’équilibrage pour une rotation sans à-coup.

 

Nous avons conservé les mêmes liants, ces améliorations ayant pour but d’améliorer les performances mécaniques de nos meules résines

 

Plus d'info sur glass@comascotec.com

Bannière
Bannière

 

Pourquoi utiliser un réfrigérant dans les bacs à eau de votre rectiligne ou votre biseauteuse pour le verre plat?

 

 

Faîtes le test suivant. Notez le niveau de l'ampérage des broches diamantées sur votre rectiligne, sans réfrigérant, puis commencez à rajouter un peu de réfrigérant alors que votre rectiligne façonne le verre. Vous constaterez rapidement que le niveau d'ampérage diminue, preuve que la demande de puissance aux broches est moindre et donc que le façonnage se fait de façon plus efficace.

Le rodage du verre par les meules diamantées fait monter de plusieurs centaines de degrés la température du verre et des meules. Il est donc impératif de diminuer cette température pour éliminer le risque de casse du verre et d'usure plus rapide des meules. Habituellement le refroidissement se fait par injection d'eau au contact verre meules dans les compartiments des meules.

Vous trouverez ci-aprés un article écrit à ce sujet par un des plus grands spécialistes mondiaux dans ce domaine.

Façonnage du verre plat : les liquides de refroidissement synthétiques améliorent le rodage du verre.

 

 

Lors du façonnage du verre plat avec des outils diamantés l’utilisation de liquides de refroidissement synthétiques (sans huiles minérales)  offre de multiples avantages. Dans cet article le Dr Michael Emonds* donne des indications précises sur le processus du rodage du verre, donne les différentes caractéristiques des liquides de refroidissement et comment ils améliorent l’efficacité du rodage et du perçage.

 

Les liquides de refroidissement peuvent être classes par rapport à leur comportement avec l’eau. Alors que les refroidissants à base d’huiles minérales ne sont pas solubles dans l’eau, les refroidissants synthétiques le sont, ce qui va augmenter leur efficacité. Ils sont constitués d’un mélange de produits organiques et inorganiques sans aucun apport d’huiles minérales.

 

Les différentes fonctions d’un liquide de refroidissement synthétique moderne.

 

On peut distinguer des fonctions principales et secondaires.

La caractéristique principale d’un liquide de refroidissement est de faire baisser la température de l’outil et du verre lors du façonnage, de réduire les frictions, de faciliter l’’enlèvement de verre et de déplacer les particules de verre enlevées hors de la zone de façonnage (contact verre et outil).

Les fonctions secondaires ont une influence sur le fonctionnement de la machine. Un liquide de refroidissement peut par exemple, aider à lutter contre la corrosion, stabiliser le PH et agir sur les résidus de façonnage (silice, générée par l’abrasion du verre par l’outil diamanté).

 

Percer ou rôder le verre signifie travailler sur un matériau fragile avec des outils diamantes. Ce système d’enlèvement de matière a besoin d’un moyen pour abaisser la température et éloigner  les déchets générés par le façonnage  de la zone de travail. L’huile est souvent utilisée pour une telle opération. On peut cependant présenter des arguments en faveur de l’eau.

Mais répondre aujourd’hui aux impératifs de qualité et de productivité en utilisant uniquement de l’eau n’est pas possible. Un liquide de refroidissement doit être ajouté. Ce produit est constitué de différents composants qui apportent diverses caractéristiques au produit. Les tensio-actifs par exemple lubrifient le contact entre l’outil et le matériau et donne une meilleure mouillabilité aux particules de verre enlevées. D’autres additifs organiques ou non organiques luttent contre la corrosion et agissent comme un biocide ou stabilisent le ph (solutions tampons). Souvent les additifs possèdent plusieurs de ces fonctions.

 

Fonctions des tensio-actifs

 

Les tensio-actifs sont des produits très souvent présents dans les produits utilisés quotidiennement pour le nettoyage. Le même type de molécules est présent dans les liquides de refroidissement modernes.

Chimiquement les tensio-actifs sont de longues chaînes hydrophobes avec des extrémités hydrophiles. Les extrémités des molécules inter-réagissent avec l’eau et la partie hydrophobe réagit avec les huiles minérales ou les résidus. De part cette composition les parties hydrophobes sont rendues solubles dans l’eau.

 

 

Influence de la concentration en réfrigérant et de la qualité de l’eau

Influence de la concentration de réfrigerant sur le travail des meules diamantées lors du façonnage du verre plat, en prenant aussi en compte la dureté de l’eau

Le réfrigerant est à comparer à une huile de coupe en mécanique dont l’un des principaux objectifs est de refroidir lors du façonnage (contact de l’outil avec le verre) le verre et la meule.

Les réfrigérants présents sur le marché comportent aussi des additifs ayant d’autres fonctions mais qui ne concernent pas directement le travail de l’outil.

Résultats des tests effectués  sur Biseauteuse Bovone 371 en faisant varier les pourcentages d’huile, la dureté de l’eau

-          En cas d’eau douce (<25°F) la concentration de l’huile de coupe (réfrigérant) influence de manière continue le travail de la 1ére meule. La décroissance de l’ampérage par rapport à une augmentation de  1% de l’huile est égal à 0,3 A.

-          En cas d’eaux dures (32 °F) l’huile de coupe influence de manière continue le travail  des deux premières meules de façon beaucoup plus importante que dans le cas précédent. La décroissance de l’ampérage par rapport à une augmentation de  1% de l’huile est égal à  0,6 A.

-          Considérant 2% d’huile et augmentant la dureté de l’eau, l’absorption n’augmente que sur la 1ère meule jusqu’à la dureté de 40°F environ, au-dessus de laquelle l’ampérage (qui permet de mesurer la puissance demandée à la meule) reste constant.

-          En absence d’huile, en augmentant la dureté de l’eau, les ampèremètres augmentent de façon linéaire.

-          Par conséquent on déduit qu’en présence d’eaux douces l’augmentation de la concentration d’huile a pour conséquence une réduction de l’ampérage avec une valeur absolue beaucoup moins importante que tout ce qui a été vérifié en présence d’eaux avec dureté au-dessus de 40°F. Donc, en cas des problèmes d’ampérage il faut vérifier d’abord la dureté de l’eau. En cas de duretés élevées, le pourcentage d’huile de coupe ajoutée dans l’eau des bacs devra augmenter plus que dans le cas d’eaux douces.

 

 

 

 

Qualité du joint en fonction de la vitesse de travail et de la concentration en liquide de refroidissement.

Sur une perceuse Bystronic PBM 97 trous ont été réalisés avec un forêt  Wendt Boart drill DB

FC 191 et la qualité du bord a été controlée par un logiciel graphique.

En augmentant la vitesse de perçage la qualité du bord diminue. Mais avec 4 % de liquide de refroidissement la qualité du bord du trou est meilleure qu’en utilisant simplement de l’eau.

Une augmentation supplémentaire de la concentration en liquide de refroidissement  augmente à nouveau la qualité en particulier à haute vitesse de coupe