AGC Belgique

 

Le producteur de verre plat a mis une cinquantaine de personnes au chômage technique dans son unité Belge à cause du prix trés élevé de l'énergie

Glassman Europe se tiendra en Turquie à Istanbul les 8 et 9 F2VRIER 2023

 

La conférence et le salon seront centrés sur le verre creux

Un miroitier qui arrête son activité vend la totalité de son stock de verre plat

 

Stock de verre

150 Plateaux verre clair, 4 mm, 30 Plateaux verre dépoli 4 mm, 14 Plateaux miroir 4 mm, 6 plateaux verre clair 6 mm, 4 plateaux verre extra blanc 6 mm.........

 

 

 

 

Pour plus d'informations nous contacter sur glass@comascotec.com ou au 06 64 73 63 77.

 

Merci

Baudin en liquidation judiciaire

 

 

Le fabricant français de rectilignes pour le façonnage du verre plat a été placé en procédure de liquidation judiciaire le

 

TRIBUNAL DE COMMERCE DE CUSSET Par jugement du 06/09/2022, BAUDIN (SARL) Zone Indstrielle 03320 LURCY LÉVIS (Fabrication et vente de machines industrielles de toutes sortes) a été place(e) en liquidation judiciaire 397 614 041 RCS CUSSET Date de cessation des paiements fixée au 06/03/2021 Liquidateur judiciaire : SELARL MJ DE L’ALLIER, Représentée par Maître RAYNAUD Pascal 2, rue de la Presle 03100 Montluçon

 

 

Bannière
Bannière

Riou glass va reconditionner son float

 

La société Riou Glass vit des heures historiques. Après 15 ans de service, le four de l’usine Eurofloat près de Lyon a besoin d’une maintenance importante.

« LES SEULS INDÉPENDANTS À LANCER UN FOUR »

Spécialisée dans la transformation du verre, l’entreprise installée près de Pont-Audemer s’est engagée dans une aventure risquée : produire son propre verre, afin d’être totalement autonome. En 2008, la pénurie de verre pousse le président-fondateur Pierre Riou à sécuriser l’approvisionnement. Le groupe qui emploie près de 1000 salariés dans seize sites en France et quatre à l’étranger (île Maurice, La Réunion, Madagascar) franchit un cap en 2012 en s’associant à Saint-Gobain. Le rachat de la moitié de l’usine Eurofloat à Salaise-sur-Sanne (38) scelle l’alliance au niveau de la production.

Pour l’Eurois parti de rien il y a 38 ans, l’acte n’est pas anodin. « Un mariage entre des gens du CAC 40 et un paysan ça fait un choc ! », plaisante l’entrepreneur qui a reçu l’an dernier le prix « coup de cœur » du jury des 25e Victoires des Autodidactes. « Aujourd’hui, nous sommes les seuls indépendants en France à lancer un four. Des groupes l’ont déjà fait, mais pas des paysans », insiste fièrement, Pierre Riou, à la tête d’une société qui a généré 165 M€ de chiffres d’affaires en 2015.

Si ces derniers jours sont historiques pour Riou Glass, cela tient également à l’investissement que représente ce nouveau four : 26 M€. Ils viennent s’ajouter aux 50 M€ pour le rachat de la moitié de l’usine, grâce en partie à l’aide de la Banque publique d’investissement. « J’ai eu l’audace de le faire, j’ai trouvé les fonds », se félicite Pierre Riou qui estime avoir pérennisé ce site. « Les salariés [quelque 200 personnes, Ndlr] étaient sceptiques. Il y avait toujours un point d’interrogation quant à l’avenir de l’usine. »

Si tout se déroule comme convenu, Eurofloat procédera à l’allumage le 28 avril, pour une première coulée de verre le 19 mai.

Un projet de plus à l’actif de cet entrepreneur insatiable qui ne compte pas s’arrêter là. « Il y a beaucoup à faire aux États-Unis et au Canada », glisse le patron de 63 ans. Il a ouvert, il y a encore un mois, une entreprise d’aide à la pose à Boulleville intervenant dans toute la France pour aider ses clients à poser de grands volumes. Plus aucun domaine n’échappe à Riou Glass