AGC Belgique

 

Le producteur de verre plat a mis une cinquantaine de personnes au chômage technique dans son unité Belge à cause du prix trés élevé de l'énergie

Glassman Europe se tiendra en Turquie à Istanbul les 8 et 9 F2VRIER 2023

 

La conférence et le salon seront centrés sur le verre creux

Un miroitier qui arrête son activité vend la totalité de son stock de verre plat

 

Stock de verre

150 Plateaux verre clair, 4 mm, 30 Plateaux verre dépoli 4 mm, 14 Plateaux miroir 4 mm, 6 plateaux verre clair 6 mm, 4 plateaux verre extra blanc 6 mm.........

 

 

 

 

Pour plus d'informations nous contacter sur glass@comascotec.com ou au 06 64 73 63 77.

 

Merci

Baudin en liquidation judiciaire

 

 

Le fabricant français de rectilignes pour le façonnage du verre plat a été placé en procédure de liquidation judiciaire le

 

TRIBUNAL DE COMMERCE DE CUSSET Par jugement du 06/09/2022, BAUDIN (SARL) Zone Indstrielle 03320 LURCY LÉVIS (Fabrication et vente de machines industrielles de toutes sortes) a été place(e) en liquidation judiciaire 397 614 041 RCS CUSSET Date de cessation des paiements fixée au 06/03/2021 Liquidateur judiciaire : SELARL MJ DE L’ALLIER, Représentée par Maître RAYNAUD Pascal 2, rue de la Presle 03100 Montluçon

 

 

Bannière
Bannière

Portrait statistique de la branche de la miroiterie : une majorité de TPE et des emplois stables

 

 

AGEFOS PME publie les résultats du portrait statistique de la branche de la miroiterie. Elle regroupe l’ensemble des entreprises qui comptent comme activités la commercialisation et la mise en œuvre du verre plat dans le bâtiment et la décoration.

 

Panorama des entreprises

La branche compte deux secteurs d’activité principaux : les travaux de peinture et de vitrerie pour 25 % des entreprises et le façonnage et la transformation du verre plat pour 44 % d’entre elles. Ce dernier rassemble 64 % des salariés.  
La répartition géographique des entreprises est proche de celle tout secteur confondu puisqu’elles sont principalement implantées en Ile-de-France (17 %), en PACA (13 %) et en Rhône-Alpes (10 %). En revanche, seuls 11 % des salariés travaillent en Ile-de-France, contre 24 % pour l’ensemble de l’économie.
Enfin, 15 % des salariés de la branche travaillent dans des TPE, contre 29 % pour l’ensemble de l’économie.

 

Des emplois stables

Les hommes représentent la majorité des salariés, soit 76 % contre 53 % tout secteur confondu ; cela peut s’expliquer par le caractère industriel du secteur. Par ailleurs, 22 % des salariés sont âgés de moins de 30 ans et environ 10 % ont entre 55 et 60 ans et plus, la répartition par tranche d’âge étant semblable chez les hommes et les femmes. La branche compte 59 % d’ouvriers, parmi lesquels 70 % d’hommes. Quant aux femmes, 54 % d’entre elles sont employées. Enfin, le taux de contrats de travail en CDI atteint les 90 %, soit 30 points de plus que celui constaté pour l’ensemble de l’économie.

Présentation des activités de la branche

La branche professionnelle de la miroiterie, transformation et négoce du verre regroupe l’ensemble des entreprises dont l’activité principale est l’application des techniques verrières relatives à la commercialisation et à la mise en œuvre du verre plat : fenêtre, façade, agencement intérieur, équipement, ameublement et décoration. La branche se compose de deux principaux secteurs d’activité : la transformation du verre et la pose de vitrage, et compte quatre familles professionnelles : la transformation du verre, le commercial, le chantier et la pose, ainsi que la logistique.


Méthodologie du portrait statistique
Le portrait statistique de la branche vise à décrire les caractéristiques des entreprises et des salariés. La méthodologie repose sur le traitement des dernières données de la DADS  mises à disposition par l’INSEE. Réalisée à un rythme annuel, cette étude permet également d’observer les tendances d’évolution en matière d’emploi et de formation dans la branche.