Poste de poseur miroiterie Charignon

 

Dans le cadre de son développement, la miroiterie Charignon, recherche des menuisiers poseurs (H/F)

Vous souhaitez intégrer une équipe dynamique et ambitieuse ? Vous avez envie de vous lancer dans une petite structure familiale et apprendre à travailler le verre ? Vous êtes manuel, motivé, soigneux et vous avez l’esprit d’équipe ?

 

Ce poste, est disponible immédiatement sur le secteur Couzon au mont d’or (69). 35h sur 4 jours (7h45-12h30 / 13h30- 17h30) - Rémunération intéressante entre 2000 et 2600 Brut + primes + mutuelle prise en charge à 80% Rejoignez notre groupe à taille humaine où nous visons l’excellence et l’exemplarité, dans une ambiance détendue, où nous avons à cœur de favoriser votre réussite professionnelle.

 

Contact : nicolas.caporali.amneo@gmail.com - Tél 06 35 33 34 17

Pyroverre rachète la miroiterie Cluzel

 

 

Pyroverre est un transformateur de produits verriers basé à Châteauneuf-du-Rhône (Drome), stockeur et distributeur des verres de résistance au feu de Pilkington (NSG group) pour la partie sud du territoire français.
La société créée en 2010, est spécialisée dans la transformation de produits verriers Pilkington Pyrostop et Pilkington Pyrodur. Elle coupe du verre sur mesure pour une clientèle constituée de particuliers miroitiers et de menuisiers. Son bureau d’études se consacre aux demandes spécifiques des clients pour assurer la conformité au regard de la réglementation incendie.
En 2015, la société Côté Verre fondée par Maryline Pereira, rejoint le groupe pour proposer la vente en ligne de tous types de vitrages découpés, façonnés puis expédiés depuis l’atelier de production. L’outil de configuration en ligne permet aux clients de passer facilement et directement commande sur le site.

 

 

Pourquoi la miroiterie Cluzel ?

Nous avons demandé à Mathieu Guenin, gérant de la société, de nous exposer les raisons de cet achat. Mathieu Guenin et Maryline Pereira savent que la mise en œuvre est la continuité de l’activité de Côté Verre, la demande de la clientèle locale étant récurrente et de plus en plus importante. Ils constituent alors une équipe de pose. Ils se sont rendu compte rapidement qu’il serait plus simple de faire une opération de croissance externe. Ils s’intéressent à une éventuelle acquisition et ont trouvé la miroiterie Cluzel à Montélimar, à proximité de Châteauneuf-du-Rhône. La gérante, Danielle Fargier, désirait prendre sa retraite. Elle était secondée par Éric Coin sur le plan technique possédant un savoir-faire solide.
L’équipement de l’entreprise permet de réaliser la coupe, le façonnage et le perçage du verre plat nécessaire dans une miroiterie. Elle est dotée d’une camionnette avec un portique porte-verre. Le magasin a une surface de 80 m2 et l’atelier de 160 m2.
La clientèle est essentiellement constituée de particuliers et de professionnels ainsi que des administrations locales.

Intégration et transformations

La reprise s’est effectuée à la fin du mois de janvier 2021. Mathieu Guenin a recruté Paul Fabre comme responsable d’agence ainsi que Dorotea Nacasabog assistante commerciale. Dannielle Fargier les accompagnera pendant trois mois pour leur transmettre ses connaissances, tandis qu’Éric Coin poursuivra son activité de conseil, coupe et pose du verre.
Le magasin existant accueillera un nouveau show-room sous la forme d’un appartement témoin pour valoriser l’offre de la miroiterie en présentant les produits en situation. Des garde-corps, des crédences de cuisine, une dalle de sol, un escalier et un miroir diélectrique cachant un écran. Le chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros devrait grimper rapidement à 600 000 euros.
Bien que la crise sanitaire ait légèrement impacté l’activité de Pyroverre en raison de l’arrêt des chantiers pendant la crise sanitaire, Mathieu Guenin reste optimiste et pense que l’économie française va connaître un rebond rapide. Parallèlement, la vente en ligne via le site Côté Verre connaît une croissance importante précise Maryline Pereira.

 


Nouveau float en France

 

Le groupe Glass Trösch va investir dans la construction d’un nouveau four sur son site français de Homboutg en remplacement du four actuel de 2008 qui arrivait en fin de vie.

De plus une extension du site sur 45000 m² est prévu.

 

La production d’un autre site y sera aussi transféré courant 2023, avec arrivée de 80 salariés.

Amélioration de nos meules résines diamantées, façonnage du verre plat.

 

Nous avons allégé le corps de la meule demandant ainsi moins de puissance au moteur pour la mettre en action.

 

Des stries ont été dessinées sur la base intérieure pour avoir une meilleure répartition de l’eau de refroidissement et donc un meilleur refroidissement de la meule et du verre.

 

Nous avons augmenté la rigidité du corps de le meule et l’équilibrage pour une rotation sans à-coup.

 

Nous avons conservé les mêmes liants, ces améliorations ayant pour but d’améliorer les performances mécaniques de nos meules résines

 

Plus d'info sur glass@comascotec.com

Bannière
Bannière
Bannière

 

Logo Comascotec machines verre plat

 

 

Pour nous contacter Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou 06 64 73 63 7706 64 73 63 77 FREE. Merci.

 

Newsletter verre plat et miroiteries.

Novembre 2015

 

 

 

Trempe chimique 2

La trempe chimique c’est quoi?

Il s’agit d’un traitement de surface du verre fait à haute température (supérieure à 380°). Les verres à tremper sont plongés dans un bain de sels de potassium pendant une longue période ( le plus souvent 16 heures). Cette durée permet à des ions potassium de migrer à l’intérieur du verre et de prendre la place de certains ions silicium.

Trempe chimique verre plat

Les ions potassium étant plus gros que les ions sodium, cet échange va mettre en tension la surface du verre et donc durcir considérablement le verre en surface

 

Nouveau verre de sécurité feuilleté AGC

Stratobel Strong est le nouveau verre de sécurité feuilleté AGC. Il offre une résistance unique et un look exclusif.

Plus rigide, plus résistant

Le film PVB utilisé dans Stratobel Forte est 100 fois plus rigide que les films plastiques utilisées, ce qui lui donne une capacité de charge plus élevée; en tant que tels, sous certaines conditions, le processus de trempe ne peut plus être nécessaire. L'épaisseur du verre peut également être réduite. Stratobel Strong propose également une plus faible déformation de verre sous la charge: le verre feuilleté reste en place même lorsque cassé, assurant la sécurité et la sécurité des personnes et des biens. Une forte adhérence du film de PVB au verre permet de réduire considérablement la sensibilité à l'humidité et limite les risques de délaminage, et sa composition est aussi compatible avec une large gamme de produits d'étanchéité et adhésifs.

Apparence parfaitement neutre

Développé exclusivement pour AGC, ce film de PVB spécial dispose également d'un aspect unique, parfaitement neutre qui ne modifie pas la couleur du verre en aucune façon. Ceci est particulièrement visible lorsque le verrehautement transparent Planibel Clearvision AGC est utilisé dans l'ensemble Stratobel Strong. Un aspect parfaitement neutre est garanti, même dans des versions très épaisses.

Traitement et la disponibilité

Stratobel Forte est disponible dans une large gamme d'épaisseurs et de grandes dimensions jusqu'à 321 cm x 600 cm. Il peut être combiné avec le verre clair, coloré ou couché, ou en verre très transparent (de faible teneur en fer), et peut être traitée dans tous les mêmes moyens que les autres produits en verre feuilleté.

Stratobel Strong est Cradle to Cradle CertifiedTM Argent. Ce nouveau produit sera dévoilé à l'exposition professionnelle Architect @ à Paris (stand 57), qui se tiendra les 19-20 Novembre 2015.

 

La fulgurante ascension du Basque Glass Partners dans la distribution de verre

Créée en 2003, la PME réalise déjà 43 millions d’euros de chiffre d’affaires et s'apprête à franchir un nouveau cap à l'international

En quelques années, Glass Partners Solutions s'est imposée comme l'un des maillons essentiels du secteur du verre. Mais bien qu'installée à Anglet, cette entreprise n'est guère connue au Pays basque. Un choix de son fondateur, Elie Benmergui, qui préfère rester discret.

Une stratégie gagnante

Pourtant, cette PME, créée en 2003, réalise 43 millions d'euros de chiffre d'affaires. Il faut dire que l'activité de cette société, spécialisée dans la distribution de produits verriers, est fortement tournée vers l'international. À Anglet, au siège social, les 18 salariés parlent tous anglais et espagnol couramment. Le groupe dispose d'ailleurs, depuis 2004, d'une structure en Espagne, Glass Partners Solutions Iberica, à Alicante.

Pour se démarquer de la concurrence, Elie Benmergui, le patron de l'entreprise, propose une gamme inégalée de 2 500 références de verre plat livrables en vingt-quatre heures. À cet effet, il dispose de 86 points de stockage en Europe. Ses clients sont les façonneur du marché et les miroitiers qui manquent souvent de place pour entreposer leur marchandise. Pour les séduire et les fidéliser, il propose des services à forte valeur ajoutée, tels que le financement de leur stock de différentes références de verre plat.

Nouvelles ambitions

Aujourd'hui, son entreprise et ses 53 salariés sont solidement implantés sur le marché de la distribution du verre. Parallèlement, Elie Benmergui s'est aussi spécialisé dans les projets architecturaux très complexes, à l'image de la verrière en forme de vague qui recouvre l'extension du centre commercial BAB2, à Biarritz. Une activité, qui représente désormais 30 % de son chiffre d'affaires. Et, il y a deux ans, il a aussi investi dans une usine de production de verre feuilleté, près de Madrid.

Aujourd'hui, Glass Partners Solutions continue de tisser sa toile à l'étranger, en Asie, Australie, États-Unis, Afrique du Nord… « L'objectif est d'atteindre 60 millions d'euros de chiffre d'affaires dans les cinq prochaines années », annonce Elie Benmergui. Et, pour y parvenir, un nouveau et important partenaire financier - dont le nom est encore secret - vient de monter au capital de l'entreprise. Avec à clé, au moins dix emplois créés d'ici 2020.

 

Trempe chimique 1

La trempe thermique étant généralement réservée aux verres d’épaisseurs égales ou supérieures à 3 mm, pouvant aussi altérer les propriétés optiques, être difficile dans la cas de verre bombés…. certains secteurs industriels qui ont des besoins de trempe pour des pièces ayant des géométries particulières, de petites dimensions, ou de faibles épaisseurs font appel à de la trempe chimique.

De nouveaux cycles de trempe et de nouveaux équipements permettent de tremper chimiquement des verres bombés et aussi des verres d’épaisseurs inférieures à 2 mm.

De plus la trempe chimique n’altère pas la géométrie des verres (particulièrement important par exemple dans le cas de la fabrication de verres feuilletés).

 

Visite Vitrum

La première (mauvaise) surprise en arrivant sur Vitrum est que le salon est passé de 4 à 2 halls depuis 20133. Soit une diminution de surface de 50 %. Malgré l’augmentation de la présence des exposants Chinois.

A l’intérieur, seul Intermac a conservé la totalité de sa surface habituelle. Lisec qui nous a habitué à des stands impressionnants n’exposait pas. Bottero a considérablement réduit la surface de son stand. Plusieurs exposants sont loin d’être sûr d’exposer en 2017.

Sur les nouvelles plus positives on remarque le retour de Bavelloni et avec des machines sur le stand (rectiligne, biseauteuse, bilatérale) en démonstration. Bavelloni a été récemment racheté à Glaston par 5 de ses cadres Italiens, à l’exception de son activité fabrication de meules pour les machines de miroiterie..

 

Verres plus transparents

Comment ? Ces verres, dits « de chalcogénures », ne contiennent pas d’oxygène. Spécialité de l’équipe Verres et céramiques de l’Institut des sciences chimiques de Rennes, la technique n’est pas nouvelle, mais reposait jusqu’ici sur un processus de fabrication complexe : « il s’agit de la fonte, sous vide et à 900 °C, d’une ampoule de silice contenant la matière première dont les chalcogènes. Les contrôles sont nombreux pour éviter les contaminations en oxygène », détaille Mathieu Hubert, qui a travaillé pendant sa thèse sur un procédé différent

La méthode consiste à obtenir une poudre par impulsion mécanique, mise en forme par « frittage » —  chauffée à 400 °C pendant quelques minutes. Alors que le verre de chalcogénures nécessitait plusieurs jours de préparation, cette technique permet de le développer en quelques heures

 

Super Spacer® utilisé dans les vitrages innovants Alfa cLean de Skaala

Edgetech Europe GmbH, une société Quanex Building Products, est heureuse d’annoncer que sa technologie Warm Edge Super Spacer® est intégrée dans les fenêtres vraiment innovantes du fabricant connu de fenêtre, portes et vitrages isolants, Skaala Oy, dont le siège est en Finlande.

 

Christina Bång de SinChriJo Agenturer AB, le distributeur d’Edgetech dans les pays baltes et nordiques, explique : « Skaala a récemment lancé cette fenêtre innovante avec échangeur de chaleur intégré qui peut couvrir une surface de 25m². C'est la seule société au monde offrant cette technologie, qu'il a fallu 3 ans pour développer avec quelques partenaires stratégiques. Le système d’échangeur de chaleur est intégré au cadre, ressemble à une fenêtre normale et peut être installé sans travail supplémentaire dans l’ouverture de la fenêtre. L’intégration du Super Spacer® dans les unités assure d'excellentes valeurs U aussi.

 

Skaala Alfa cLean est une solution d'intérieur combinant une ventilation équilibrée, un air propre, le confort et une rentabilité énergétique nettement améliorée. Elle comprend une ventilation et une récupération de chaleur dans une fenêtre haute performance. La solution ne diminue pas la taille des vitrages, ni ne change l'apparence du bâtiment. Elle est facile à installer quand il n’y a pas de pièces sortant du cadre, fonctionne de manière indépendante et ne nécessite pas de conduits de ventilation encombrants. Des systèmes intelligents s'occupent de la ventilation et de la qualité de l'air intérieur de manière indépendante. Les problèmes causés par l'humidité et les changements de température sont résolus par une élimination contrôlée de la condensation et un dégivrage automatique. La fenêtre à haut rendement énergétique de Skaala, offrant également une récupération de chaleur et un système de ventilation intelligente contrôlée, permet des économies substantielles en chauffage.

 

Joachim Stoss, le directeur général d’Edgetech-Europe, ajoute : « Le service recherche et développement d'Edgetech cherchant continuellement de nouvelles façons d'améliorer notre large gamme de produits, nous sommes heureux de travailler avec des entreprises comme Skaala, qui ont la même démarche que nous. La fenêtre Alfa cLean est vraiment innovante et constitue un apport intéressant au marché des fenêtres. Nous sommes heureux d'être l'un des composants qui permette à la fenêtre de conserver son efficacité énergétique avec de faibles valeurs U. »

 

Miroiterie. Redressement judiciaire

Spécialisé dans la reprise d’entreprises, Serge Delwasse a pris la majorité du capital de l'entreprise dont le siège est situé à Mont-de-Marsan et qui possède plusieurs miroiteries dans la région.

La miroiterie Landaise, en redressement judiciaire a été rachetée par Serge Delwasse et son associé Jean Christophe Doux. .

 

Du verre aussi dur que l’acier

Les résultats des recherches ont été publiés par le magazine Nature.

Les scientifiques japonais affirment avoir créé du verre aussi dur que de l'acier. L'ingrédient secret de sa composition est l'oxyde d'aluminium. C'est sa combinaison avec le dioxyde de silicium qui le rend beaucoup plus solide.

Auparavant, quand les scientifiques utilisaient une grande quantité d'oxyde d'aluminium, le mélange se cristallisait dès qu'il rentrait en contact avec n'importe quel récipient. Donc, une feuille de verre ne pouvait pas être constituée.

C'est pour cela que les chercheurs de Tokyo ont élaboré une méthode qui permet de ne pas avoir besoin de récipient. Ils ont utilisé du gaz, ce qui soulève les composants chimiques dans l'air, où ils sont synthétisés. Résultat? L'ultra glace transparente qui est composée à 50% d'oxyde d'aluminium, au niveau de sa résistance, pourrait être comparé à de l'acier ou du fer.

Des possibilités pratiques d'utilisation d'un tel matériau sont incroyablement larges.

 

Création ID Verre

SAINT-DIÉ : L’ATELIER DI’VERRES ET VARIÉS DÉCLINE LE « SAVOIR VERRE » À LA PÊCHERIE

Installé sous le statut d’auto-entrepreneur, Christian Brezinka a ouvert son atelier de miroiterie vitrerie à La Pêcherie. Sa passion pour le travail du verre l’a conduit à changer de voie professionnelle.

Licencié économique de la Miroiterie Claudel, déclarée en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce d’Epinal au mois de mars de cette année, Christian Brezinka, originaire de Lens et installé depuis 14 ans à Étival-Clairefontaine, a décidé de montrer son « savoir verre ».

Et de s’installer sous le statut d’auto-entrepreneur « pour tester le marché et prendre moins de risque » au 60, rue de l’Ancienne-Féculerie, dans le quartier de La Pêcherie, à Saint-Dié-des-Vosges, sous l’enseigne Di’Verres et variés.

De ses treize années au service des Ets Claudel, Christian Brezinka – qui a appris son métier chez Deschanet à Chavelot – a gardé le meilleur. Le travail du verre qui, chez lui, est une véritable passion. « C’est un métier difficile, le verre est une matière qui ne s’ouvrage pas facilement. Il faut beaucoup de précision, de patience et surtout ne rien brusquer pour ne pas couper de travers ni se blesser. Je fais toutes mes découpes à la main » explique l’artisan, spécialisé dans le sur-mesure. « L’idée de me mettre à mon compte me trottait depuis un bout de temps dans la tête mais la trouille de ne pas réussir me faisait reculer. Mon licenciement m’a fourni l’occasion de me lancer ».

Au départ, pourtant, il avait choisi une orientation professionnelle sans rapport avec le métier de vitrier. « Je suis titulaire d’un CAP et d’un BEP d’électrotechnicien mais j’ai décidé de changer de voie et de façonner des produits verriers, je suis devenu vitrier miroitier ».

Il a contracté un crédit de 9 000 euros et réalisé un apport personnel de 10 000 euros pour équiper son atelier en machines outils. « La tâche ne manque pas, les petits travaux non plus. Mon activité est diversifiée, je fais du remplacement de simple, double et sur vitrage, de vitrocéramique de fourneau, de la transformation de verres plats. Je fabrique également des crédences de cuisine en verre laqué et des miroirs. On arrive à façonner tout ce que les gens ont chez eux, on peut donc tout remplacer. Je me déplace à domicile sur un rayon de 70 km » dit Christian Brezinka qui, à terme, parle de créer un emploi et d’investir dans l’achat d’une perceuse et d’une sableuse.